Jump to content

Pour poster, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, CONNECTEZ-vous ou INSCRIVEZ-vous, c'est gratuit. Ou faites-le une fois la limite atteinte (10 messages lus / 12H). (en option) Pour lire les tests Premium, télécharger les fichiers bruts, et profiter des articles en pdf sans pub, consultez nos formules Premium.

maximeleboss60

Membres
  • Content count

    1188
  • Joined

  • Last visited

About maximeleboss60

  • Rank
    MaxiMétrage

Contact Methods

  • URL de votre site (si existant)
    http://www.maximetrage.fr
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Lieu
    France, Picardie, Oise, Monneville
  • Intérêts, passions
    La vidéo (étonnant non ?), la cuisine, l'écriture (de scénario, etc ...), les armes à feu (non je ne suis pas un psychopathe, c'est juste pour le design et l'aspect esthétique) ... et la sieste mais bon je crois que ça n'intéresse personne.

Recent Profile Visitors

4069 profile views
  1. comment faire ce genre de clip?

    C'est de l'intégration 3d. Il faut after effetcs, un tracking 3D et ensuite placer ce que tu desir. Max
  2. L'heure du RAW !

    Ce que je voulais dire c'est que le tournage S35 est très exigent pour garder une image propre. Le fait que tout à chacun puisse y acceder aujourd'hui donne ces resultat mediocre sur le web. Mais bien choisis et bien gérér l'amateur avertit peu faire des choses sublimes. Pour un budget faible il vaut mieux privilégié des focales fixe en EF. Les zoom restent un luxe pas toujours justifié. Quand à la F3 avec ses CP.2 de 18, 28, 50 et 85 mm à 2,1 : l'image est tout simplement extraordinaire par rapport à des gammes EF (le prix aussi). Max
  3. L'heure du RAW !

    Il faut aussi savoir ... enfin je sais pas si je dois le dire ... mais le flou d'arrière plan est une astuce pour économiser les décors ou les figurants. Mais ça reste en général un choix artistique. Même Nolan et son IMAX de 70mm au lieu de 35 se garde le choix de la profondeur de champs. Enfin je rappelle a tous que le S35 est un format pro = 3 professionnels à la caméra pour garantir la netteté et des répétition. Pas de prise à la volé... Max
  4. L'heure du RAW !

    Il y a beaucoup d'objectifs qui ouvrent a 1.8, même 2.1 comme les 50mm de la gamme EF de Canon. Par contre je crois qu'en zoom on ne trouve que chez les pro (Angénieux et Zeiss LWZ) TF1 fait un upscaling en DNXHD pour son jt (au dernière nouvelle), format avid pour la suite de diffusion utilisé. Des chaines plus low cost comme MTV font encore des Betacam ... Arte prend du ProRes apple et du DNXHD car elle diffuse via ces deux formats. Mais plus généralement, cela vari avec les émissions et les saisons (boite de prod en charge du show). Max
  5. L'heure du RAW !

    <p>Il y a beaucoup d'objectifs qui ouvrent a 1.8, même 2.1 comme les 50mm de la gamme EF de Canon. Par contre je crois qu'%3
  6. L'heure du RAW !

    Je n'ai pas eu l'audace de désosser la dite caméra mais on capteur me semble de qualité et différent de celui des FS100. Le problème du FS100 n'est pas tant capteur que du post traitement qu'il y a après, un peu médiocre. Le VG900 a plutôt l'avantage d'une image contrasté et équilibré directement exploitable en tout lieu. Pour la profondeur de champ, grande ou petite c'est une histoire d'ouverture d'objectif. Avec un grand capteur c'est plus facile mais reste que sans une ouverture à 1.8, valeur très courante en cinéma, il est dur d'obtenir cet aspect. Donc tout dépend de l'objectif intégré, mais ça m'étonnerait beaucoup qu'il permettent une profondeur de champ ciné. Rest le kit mini 35. Pour ceux qui se décide encore en ce moment, il existe parfois de vieux objectifs mécanique en monture EF qui ouvre grand et dont le piqué est magnifique pour trois francs six sous. Max
  7. L'heure du RAW !

    Pour en revenir au mode d'enregistrement je crois qu'il y a méprise : Il y en à 3 d'un point de vue technique. Le RAW (le vrai) : On le trouve chez ARRI, RED et SONY. Pas la cameracinema de blackmagic design. C'est un format qui donne tout cru (RAW en Anglais) ce que le capteur fournit comme données. Il s'agit de format propriétaire qui avoisine les 600Mo/s. Malheureusement cette bande passante n'est pas suffisante, donc certaines caméras compressent l'image et la dégrade légèrement comme les RED. Ce mode d'enregistrement permet surtout de refaire les réglages de caméra : exposition, balance des blanc, sous balayage, matriçage couleur, courbe de gamma... Le non compressé (ou compressé non destructif) : deux formats identiques dans le résultat. C'est ce que fournit un enregistreur externe (KiProMini par exemple). L'image n'a pas subit de correction colorimétrique. Il y a plus de nuances couleurs que ne peu en comprendre l’œil humain. L’étalonnage est donc possible et laisse une belle marge de manœuvre. La qualité dépend alors de la caméra et de son traitement de l'image (Matriçage, les fameux réglages caméra). C'est ce que produit la blackmagicdesign d'après les test que j'ai pu faire avec des amis. C'est aussi le XAVC dans sa version 100Mbit/s (compression sans perte). Le mode compressé : lié normalement à la diffusion. Il comporte le minimum vitale, ou plutôt visible. Impossible de l'étalonner sans le détériorer. Mais ça va plus loin, dans les mouvements brusques ce type d'image présente des artefacts. C'est malheureusement le format des caméra grand public et entrée de gamme professionnel, car directement diffusable à la TV. Tous les codecs ou presque peuvent oscillé entre le compressé et le non compressé. Il faut cependant compté un débit supérieur à 100Mbit/s pour ce dernier. Pour la TV : en France pas de normes. C'est simple ... TF1 diffuse fréquemment des reportages tournés au 5DmkII. Parfois aussi des images issu d'un VG10 et Nex-FS100. La BBC à cependant fixé des normes. Beaucoup de pays on tendance à les suivre. En général elle n'accepte rien en dessous de 50Mbit/s. C'est pour cela que les constructeur font de la pub avec ce débit, il est synonyme de "travail". Mais ça va plus loin, car en fait le groupe audiovisuel passe une sorte de certification pour chaque caméra "prétendante" et toute n'obtiennent pas le titre ready for BBC. Les autres chaines européennes s'intéresse à cette liste pour leur achat de matos, mais n'ont que faire des pigistes équipé. Enfin sachez que les box des FAI diffuse de nombreuses autres chaines en HD et qu'il est simple d'y créer une chaine visible de tous. On peu imaginer une chaine qui diffuse des courts métrages et longs métrages indépendant. Le plus compliqué et d’être regardé. Max PS: Désolé pour ma syntaxe parfois hasardeuse, j'écris ces quelques lignes pour vous, entre deux scènes d'un tournage actuel... en RED Epic. Ce qui m'amène à un point important dans le choix de la caméra : le plaisir de l'avoir entre les mains. Design et confort ne sont pas à négliger. Et sinon j'ai pour répondre à certaines de vos questions en message privé. La lumière est pas top mais on va faire avec
  8. L'heure du RAW !

    Le XAVC ? C'est le codec intermédiaire dont tu parlais. Mon prof de caméra m'a dit une chose très sensé : "Un bon chef OP recule devant le RAW. Sa caméra il sait la gérée, et n'a pas besoin qu'un stagiaire en étalonnage viennent changé cela à la conformation." C'est pour les gens de cette catégorie "dont j'espère faire vite partie " que le XAVC existe. C'est une image de très bonne qualité mais dans un format léger. Il n'est pas possible de retoucher les réglage cam, en revanche il y a de la matière en donné colorimétrique pour étalonner correctement. Cela est possible grâce aux courbes de gamma "S-Log" de Sony. Pour la faire courte c'est un algorithme qui permet de faire rentrée plus de donné de luminance dans un petit débit en adoucissant l'image. (Elle est grise en sorti, l'étalonnage permet de récupéré une image correcte avec juste un peu de contraste) On peu faire un film dans ce format. Sur la F55 : on peu aussi s'en servir pour la prévisualisation au tournage (lisible sur n'importe quelle machine avec VLC), mais aussi en montage. L’étalonneur peu alors choisir de récupérer le RAW. Sachant que le débit passe de 50Mo à 500Mo ... Le XAVC est donc une sorte de codec intermédiaire, celui avec lequel je vais bientôt travailler, et celui avec lequel les semi-pro devrait aussi travailler. Max
  9. L'heure du RAW !

    Ne nous trompons pas : le RAW est un format de travail pro, il n'apporte par grand chose au grand Public. A l'heure ou j'écris ses ligne je travail l’étalonnage de fichiers RAW 16bit d'une RED Epic (8bit sur des caméras classique). L'image n'est pas "plus belle" qu'une autre, voire même plus moche que celles sorties sur un VG900 (mais je vais pas le dire trop fort ...^^). L’intérêt de ce format est de pouvoir reprendre après le tournage tous les réglages caméra (ISO, White Balance, courbe de Gama). Le meilleure format permettent aussi de corriger jusqu’à 13 diaph. Il s'agit de chose plus ou moins possible via des bains au développement argentique et impossible avec des format en 422 8bit. Un "Raw" tourne autour de 1To de l'heur. Les formats en dessous sont des format qui empreinte des fonction du Raw mais pas tout. Le grand public n'en a pas besoin, mais ça fait vendre. Le cinéaste amateur y voit surtout un moyen de rattraper toutes ses bourdes de tournage en post prod. Mais attention, pour faire cela confortablement il faut 16Go de ram avec un quadruple cœur à 3,5 Ghz et une carte graphique haut de gamme. Sans quoi on risque d'attendre plusieurs secondes par images pour une simple lecture. (Il y en a 25 secondes... ) Le Raw est juste un argument marketing pour les anciens "Semi Pro". Prochainement le HFR sera aussi un argument marketing proposé pour cette cible, comme l'est le slowmotion a 200 images par seconde. J'espère que j'ai pas visé à coté Ciné7 ? Max
  10. Transcend poursuit ses lancements de SSD portable USB 3.0

    Les SSD sont très alléchant pour travailler la vidéo mais quand même, le prix reste prohibitif. En tout cas cela annonce peu être une démocratisation future. Max
  11. Les NAS

    Personne n'utilise de raid type 1+0 ici ? car en théorie c'est à la fois la meilleure sécurité et le débit le plus haut, non ? Maxime
  12. Les NAS

    J'envisage de me prendre un NAS pour faire face aux travaux de plus nombreux auxquels je prend par. Que me conseiller-vous ? Il y a des pièges à éviter ? Actuellement je travail sur un disque interne de 750Go complété par deux disques externes en USB3 (1,5To). Le tout est sécurisé via une TimeCapsule. Je fais du montage sur FCPx et Premier Pro CS6 mais je reste ouvert. J'étalonne avec DaVinci Resolve (qui recommande les pégasus je crois) et SpeedGrade. Je travail souvent avec After Effects en complément. Mes rush proviennent de DSLR, Sony F3 et Red EPIC, pour des diffusion Web et TV essentiellement. Alors, j'ai tout dit ? Ah non, je bosse avec un MacBookPro 2012 et un PC W7. Merci d'avance, Max
  13. Ces MTS viennent d'une caméra ? Dans ce cas tu peux importer le dossier complet depuis l'interface d'importation caméra. Max
  14. FCP10 fluidité avec apple pro res

    FCPX requiert un minimum de puissance pour fonctionner. Passer a 8Gà serai un plus mais il n'y a pas que cela. Les rush sont sur un disque 5400 ou 7200 Tours minutes ? Sur un disque externe en USB2 ou en interne ? Tous ces facteurs provoque des saccades de lecture. Dans ce cas il vaut mieux activer le mode proxy pour la timeline. Ce qui n'implique pas de l'utiliser pour l'export donc pas de souci. Max
  15. Viewfinder écran lcd camescope

    Tu peu simplement mettre un pare soleil autour de l'écran pour qu'il reste visible. Sur les tournage je pique souvent du cinefoil ou des feuilles de papier pour en faire. C'est plus pratique et moins couteux qu'un viewfinder. Max
×