Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 22/01/2019 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Samedi ,toute la journée nous avons suivi une formation dirigée par Jean-Claude Michineau, ancien journaliste de la presse écrite, ancien Président du club d’Angers (le 3ème œil) et bien sûr Président de la Fédération Française de Cinéma et Vidéo. Je vous propose mon petit compte rendu de la partie théorique de cette journée, l'après midi étant réservée à la pratique. Il commence par nous expliquer la différence entre un reportage et un documentaire : Le reportage a une unité de lieu et de temps (par exemple la fête de l’huitre à Oléron) tandis que le documentaire se focalisera par exemple sur un métier. Parlons d’un reportage : Il faut avoir envie de parler du sujet en question. Se poser les questions que le spectateur risque de se poser. Bien cerner le sujet. Trouver un angle pour le réaliser (façon d’aborder le sujet) par exemple pour un reportage sur un maréchal-ferrant (déjà abordé de nombreuses fois) utiliser un enfant ou des villageois etc. pour introduire le sujet. Il faut aussi avoir en face de soi des personnes passionnées par leurs activités. Bon maintenant que nous avons un sujet comment l’appréhender : Tout d’abord la prise de contact, toujours privilégier de se déplacer ou de téléphoner pour la prise de rendez-vous et ne pas utiliser un mail qui est trop impersonnel. Donc prendre un 1erRendez-vous pour discuter échanger, approcher les personnages, ce qui donnera une tendance à la rédaction des futures questions ou à l’extrême montrera en fait qu’il faut mieux arrêter là plutôt que de continuer (par exemple une personne qui aurait peur des caméras, qui a des difficultés à s’exprimer etc. etc.) Ensuite l’interview est la colonne vertébrale du reportage, c’est pour cela qu’il faut préparer et réfléchir en amont aux questions qui seront posées. Ces questions sont ouvertes pour ne pas brider les réponses et laisser la personne partir dans des détails ou des récits qui feront l’âme du reportage. Peut-être faudra t’il revenir sur place une ou deux fois pour prendre les plans de coupes qui seront utiles a l’illustration de l’interview. Ne pas négliger la prise de rushes de la personne en action. Il faut écrire la construction du film pour raconter une histoire, bien sur tout cela sera appuyé par le montage et la bande son. Toujours proposer une copie du film aux personnes, leurs expliquer à quoi servira ce film (par exemple des concours ciné etc.) Voici un extrait, sans prétentions uniquement pour accompagner le propos, des rushes de ma caméra, nous avions 3 cams,1 perchiste , des éclairages led. Balance des blancs 5600K . Picture Profil PP4
  2. 2 points
    je suis par exemple enchanté de faire connaissance avec chauffage blanc ??? ou de faire connaissance avec le carpe ofaj blanc alors ??? Non je ne suis pas devenu fou. C'est un petit extrait du résultat du torture-test d'un logiciel de reconnaissance audio pour le sous-titrage de vidéos qui fera l'objet d'un prochain article technique. Il a été pour partie comparé aux possibilités offertes par YouTube. Je traiterai aussi l'intégration du sous-titrage dans un logiciel de montage. Résultats très bientôt...
  3. 2 points
    Je suis vraiment désolé envers mes voisins du dessus @Ciné7 et @NOEL, je n'ai pas encore pris le temps de répondre à vos précédents messages! Promis (et cette fois c'est vrai) je m'en occupe d'ici.... peu...! En attendant, voici ma dernière création, en l'honneur du travail de M. Night Shyamalan:
  4. 1 point
    bonsoir merci pour cet interessant compte rendu ... crackers
  5. 1 point
    Bonjour Christophe, Un gros merci pour ce résumé très utile et complet. Juste une précision : quand tu dis "se poser les questions que le spectateur risque de se poser", je dirais qu'il faut d'abord définir qui sera la spectateur : à qui ce film s'adresse-t-il ? Si ton reportage sur la fête de l’huître à Oléron, est destiné aux habitants d'Oléron,ceux-ci se poseront des questions (Est-ce qu'on me voit dans le film ? quel intérêt pour la ville ? quelles contraintes ?) différentes que s'il est destiné, par exemple, aux ostréiculteurs ou aux vacanciers ou aux élus de la région...... C'est aussi en fonction des spectateurs visés et de leur "questions", qu'on choisit l’angle (ou les angles) du reportage. Un reportage sur la fête de l’huître peut montrer la fête sous un ou plusieurs angles : - la fête la convivialité l'ambiance - l'ampleur de la fête, son développement, son organisation - les huîtres, la qualité.. - l'apport pour la ville en terme d'image et de promotion - le travail des bénévoles -... Merci encore pour ton partage d'informations et pour tes photos. Je sais enfin à quoi sert un bulbe à l'avant d'un navire
  6. 1 point
    @ sv 2450 je pense que c'est une erreur car sur le site de sony c'est limité à 30p .
  7. 1 point
    Bonjour je suis prof en lycée pro; j'ai réalisé un club moto pour les internes. Je m'explique : nous réalisons une moto de course avec une dizaine d' élèves les soirs de la semaine, nous avons tous les équipements et outillage et les connaissances pour réaliser cette moto. En revanche, nous sommes vraiment très mauvais pour les montages vidéo qui alimente notre chaine YouTube, pour exister médiatiquement nous avons réaliser quelques vidéos que je pourrais vous transmettre si mon message pique votre curiosité .Nous avons nos téléphones portables et nous avons un drône et quelque go-pro pour le matériel vidéo. Je souhaiterais savoir si parmi les membres du forum il y a une personne qui serai intéressée par le montage de nos vidéo ou si il y a un prof qui enseignerais dans cette discipline et qui serait intéressé pou réaliser une sorte de partenariat. voici " l’adresse" team blb supermotard pour la chaine youtube j'ai une vidéo de notre imprimante 3d en action et une de notre outillage que je pourrai vous montrez si cela vous intéresse merci Alex
  8. 1 point
    La forme de la PD170 a beaucoup évolué aujourd'hui, c'était une caméra très allongée, il est difficile de comparer avec les caméras d'aujourd'hui qui sont plus compactes. C'est une caméra sortie en 2003, impossible de retrouver à l'identique. En faisant un petit effort (300 à 500€), voire en négociant, ou en occasion récente, vous avez la Panasonic HC-X1, plus grosse, et correspondant d'assez près à vos critères. https://www.magazinevideo.com/test-en-ligne/test-panasonic-hc-x1/35795.htm (accès Premium, ou achat possible de l'article à l'unité)
  9. 1 point
    Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous présenter un court-métrage dans lequel je joue et que j'ai écrit dans le cadre du Nikon Film Festival sur le thème imposé du "Partage" et qui doit faire moins de 2'20. Il s'agit de ma première expérience d'écriture : VOIR LE FILM Mon but à travers cette comédie décalée en hommage à Wes Anderson et Jean-Pierre Jeunet est de revisiter l'égoïsme comme un mal dont il serait peut-être bon de se soigner. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Si vous avez aimez, vous pouvez cliquer sur "Soutenir ce film" sous la vidéo et partager le film. Cela représenterait une aide précieuse. Bien à vous, Chanelle.
  10. 1 point
    Vous êtes hors sujet messieurs. Chanelle a demandé un avis sur son film, pas sur un film du même concours qui n'a aucun point commun avec le sien, et avec lequel elle est d'une certaine façon en concurrence. Merci pour elle.
  11. 1 point
    En effet, il m'a fallu aussi tendre l'oreille et la "traduction" de titof pour mieux la réécouter (merci encore de m'avoir épargné le sonotone). Difficile de primer un film si le son n'est pas bon sur la réplique servant de chute (de fin). J'en profite d'ailleurs pour préciser ne pas avoir la même indulgence que Thierry P. envers les 1ers films surtout en compétition d'un festival. Soit un candidat dégage d'office un vrai savoir faire, soit il doit encore travailler quelque soit le temps que çà lui demandera (j'ai eu cette exigence me concernant). Car la valeur n'attend pas (pour tout le monde ) le nombre des années. Il suffit d'une trouvaille nichée dans un détail pour le confirmer (par exemple la vitre d'un abri-bus et son éclairage) : https://www.festivalnikon.fr/video/2018/619
  12. 1 point
  13. 1 point
    J'avoue ne pas savoir moi-même pourquoi un tel engouement et j'avouerai d'autant plus que moi-même c'est un sujet qui.... hum.... comment dire... je n'ai pas envie de dire "me passionne", mais plutôt "m'intéresse". Par exemple, je suis un féru de lecture de thriller (Maxime Chattam, Jean-Christophe Grangé, Franck Thilliez, ...) ou même de certaines histoires ocultes (Stephen King, Lovecraft, ...) et la plupart des films que je visionne avec le plus grand plaisir sont des films tortueux et avec une grande dose d'hémoglobine (Seven, Taxi Driver, 8mm, ...). Et pourtant, malgré tous ces univers sombres et sanglants, je pense sincèrement être quelqu'un de gentil et de totalement pacifiste (du moins je l'espère, mais ça, seuls autrui pourra me le confirmer). Du coup, j'avoue ne pas savoir moi-même pourquoi ce genre de thème peut (m') intéresser. Merci d'avoir pris le temps de visionner et de laisser ce message. Et effectivement, quand je me suis décidé à parler de ce film, je me suis dis que l'étape du schéma était obligatoire pour remettre le scénario dans un ordre correcte et compréhensible. J'aurais bien voulu faire un schéma encore mieux illustré et dynamique, mais malheureusement mes capacités en montage et/ou en animation ne me le permettaient pas. Du coup, je suis content de voir que malgré tout, j'ai réussi à rendre le scénario alambiqué de ce film un tant soi peu compréhensible. Mais me voilà intrigué! Quel est donc ce détail? Et au passage, je ne peux que confirmer: les comédiens qui interpètent le même personnage sont tout bonnement hallucinant. Et comme si ça ne suffisait pas, les comédiennes sélectionnées pour jouer le-dit personnage dans sa jeunesse, en plus de jouer extrêmement bien, ressemblent véritablement à des "modèles réduits" (si j'ose l'expression, allez j'ose!) de la version adulte. Est-ce aidé par des effets numériques? Ça je ne saurais le dire. Concernant "The Village" et "le 6 ème Sens", je me trouve dans le cas inverse: j'avais presque tout deviné de la conclusion du premier, mais absolument rien vu venir du 2ème (qui est en fait le 1er...). Peut-être que la notoriété de Shyamalan comme étant le "maître du twist" (même si je n'aime pas résumer le réalisateur à ce surnom) m'avait aiguillé pour "The village" . Et d'avance je me réjouis d'un possible coffret blue-ray de toute sa filmographie ou en tout cas de sa trilogie "Incassable ; Split ; Glass" (que je me suis permis de nommer: "trilogie des enfants brisés"). En tout cas, ça faisait longtemps que je n'étais pas resté bouche bée devant la fin d'un film. Comme quoi, parfois, certaines œuvres peuvent nous toucher sans que l'on comprenne véritablement pourquoi. Mais est-ce véritablement important de comprendre? Peut-être que ressentir suffit amplement?
  14. 1 point
    Bonsoir, beau travail bravo.
  15. 1 point
    je ne pense pas. Un animateur qui anime une réunion avec des égoïstes et qui privilégie subitement un appel sur son smartphone, c'est clairement un clin d'oeil de plus : même l'animateur est égoïste ! Mais le fait que nous ne comprenions pas la même chose, prouve une éventuelle faiblesse du scénario, bien normale quand on fait un premier film. Pour le reste, une critique de la chute ne signifie pas que la réalisatrice (en l'occurence la scénariste / comédienne) n'a pas inséré de chute. Simplement sur un court de 2 minutes et quelque, il faut terminer fort ou drôle. En tant que juré, j'ai vu de très nombreux bons films ne pas savoir comment conclure ou penser avoir une bonne chute qui était moyenne. Et j'ai vu des films moyens avec une très bonne chute, l'emporter. je rejoins Cine7 sur la référence à Jeunet ou Wes Anderson pas du tout évidente (un hommage est évident normalement) même si je vois à quoi notre scénariste fait référence, connaissant bien les deux réals.
  16. 1 point
    Pour moi NOEL cela relève plus de l'égocentrique que de l égoïsme, je parle pour la fin. Ce n'est que mon point de vu, mais cela reste un bon film. J'aimerais en faire autant.
  17. 1 point
    Acteurs, mise en scène, éclairage, étalonnage, scénario, tout est bon... excepté la fin. Vous tenez bien votre sujet mais il manque à mon avis une vraie chute, votre fin est dans la continuité du reste, sans être une chute. Au niveau scénaristique, on ne comprend pas bien ce que l'animateur voit sur le smartphone. Du coup l'impact est moindre. Et brouille le message. Mais il y avait une bonne idée à creuser avec l'animateur qui tombe dans le piège de l'égoïsme. Vous avez du talent. Il faut travailler davantage votre scénario.
  18. 1 point
  19. 1 point
    Le site existe toujours mais il n'y a plus que moi qui y écrit quelques rares articles sur des infos Corel ou Pinnacle Studio (nouvelles versions, et patches). Les commentaires ont été désactivés, vu les dérapages fréquents des haters les derniers temps et mon incapacité, faute de temps, à les gérer. Mon cumul actuel de casquettes et mon nouveau job m'ont obligé à reconsidérer l'ordre de mes priorités.
  20. 1 point
    Bonsoir et Merci beaucoup Ciné7 !!! Bonne année à toi également !!! Le court métrage est déjà dans quelques festivals. Amitiées.
  21. 1 point
    Bonsoir David et puisqu'il est encore temps, bonne année ! Félicitations pour ton scénario que la réalisation (de Sylvain) et l'interprétation ont très bien traduit et mis en valeur. Avant de penser long-métrage, présentez le déjà en festivals.
  22. 1 point
    Voici une vidéo animalière ???
  23. 1 point
    Titof44 Parfaitement maitrisé artistiquement, ce documentaire est très dur et pourtant malheureusement si vrai... Encore Bravo !
  24. 1 point
    Et me concernant, il a réussi à me faire rigoler le bûcheron ! Finesse de l'humour canadien donc anglo-saxon qu'un latin peut ou pas percevoir et apprécier (mais pourquoi pas un breton ?). Perso, j'ai quelques confirmations que le "storytelling" est bien enseigné au Canada. C'est plus l'aventure et la galère (la contrainte) qui sont promues pour inciter à rester alerte et fixer son attention sur les occasions de s'illustrer dans sa créativité même en plein désert (et sous une chaleur torride). (A cette condition, jamais de panne de carburant et pas besoin de bidon vide) Le Panasonic GX9 semble ici présenté par sa capacité à assumer ce contexte exigeant et donc à aider à s'adapter dans toutes les conditions. La fin avec les tirages en N&B tend sans doute à garantir que ce n'est pas une publicité mensongère (et presque pas racoleuse).
  25. 1 point
    Bonjour, Difficile pour moi de parler de modèles de portable d'une manière précise, mais déjà concernant le processeur (car I5 ou I7 n'est pas une info suffisante), il faut simplement parler d'un minimum pout travailler en HD, qui se résume à choisir un processeur avec 4 cœurs "physiques" travaillant entre 3 et 4 GHz et effectivement 8 Go de RAM minimum. Le mieux pour trouver un choix en fonction de critères personnels (Prix etc...) c'est de consulter des sites comme celui-là ( et il y en a d'autres).


  • Newsletter

    block_newsletter_signup

    Sign Up
×