Jump to content

ewgalerie

Membres
  • Content Count

    20
  • Joined

  • Last visited

A propos de ewgalerie

  • Rank
    Membre Christophe Colomb

Contact Methods

  • URL de votre site (si existant)
    http://www.ewgalerie.com

Profile Information

  • Lieu
    Galerie Esther Woerdehoff

Recent Profile Visitors

1425 profile views
  1. Pour ouvrir notre nouvelle saison d’exposition, nous sommes heureuses de présenter les dernières oeuvres de Maia Flore, où le collage et le dessin viennent rencontrer la photographie. Lauréate du prix HSBC en 2015, elle a fait connaître à travers de nombreuses expositions, son travail marqué par la recherche de ponts entre le réel et l’imaginaire. Elle détourne, modifie ou augmente le monde, comme pour dire qu’elle ne se soumettra pas à ses lois. Depuis l’automne 2017, Maia Flore poursuit ses recherches à l’école du Fresnoy-Studio des arts contemporains. Ce contexte exceptionnel d’
  2. Gérard Musy commence à photographier dès la fin des années 70. Entre New York, Londres et Paris, il plonge dans l’effervescence des lieux nocturnes. Dans les backstages des défilés, les fêtes et les boites de nuit qui illuminent les années 80 ou le mystère du milieu S/M, Gérard Musy transfigure le désir, la beauté et le fantasme en photographies éclatantes et vibrantes. Avec enthousiasme, le photographe cherche à la fois à faire corps avec le sujet et à s’effacer lui-même dans une volonté d’empathie totale. Mêlant les séries au fil des années, de la mode au fétichisme, des voyages aux arbres,
  3. Gérard Musy, l’oeil fertile Du 29/11 au 23/12/2017 Vernissage le mercredi 29 novembre, de 18h à 21h Galerie Esther Woerdehoff 36 rue Falguière 75015 Paris Gérard Musy commence à photographier dès la fin des années 70. Entre New York, Londres et Paris, il plonge dans l’effervescence des lieux nocturnes. Dans les backstages des défilés, les fêtes et les boites de nuit qui illuminent les années 80 ou le mystère du milieu S/M, Gérard Musy transfigure le désir, la beauté et le fantasme en photographies éclatantes et vibrantes. Avec enthousiasme, le photogra
  4. Exposition du 24.10 – 25.11.2017 Vernissage : mardi 24 octobre 2017, de 18h à 21h Cet automne, la BnF propose Paysage français, une aventure photographique, 1984-2017, une grande exposition où deux photographes de la galerie exposent leurs oeuvres : Xavier Dauny et Guillaume Martial. À son invitation, nous avons souhaité prolonger ce thème du paysage à la galerie par une exposition collective de 9 de nos artistes. En contre-pied d’une vision documentaire du paysage, leurs oeuvres offrent une géographie imaginaire, partie de la réalité mais métamorphosée par la prise de vue, le tira
  5. Exposition du 01.09 - 14.10.2017 Après un repos estival bien mérité et pour bien commencé la rentrée, la galerie vous propose une exposition retrospective sur le travail de Michael von Graffenried. Né en 1957 à Berne, le photographe Michael von Graffenried vit et travaille entre Paris, New York et la Suisse. Formé en autodidacte, il prend ses premières photos dans les années 1970, voyage dans le monde entier et commence à travailler comme photo-journaliste. En 1991, il voyage en Algérie, suit les premières élections libres et fera ensuite une trentaine de voyages, de la guerre c
  6. 21.06 – 13.07.2017 Mercredi 21 juin 2017, de 18h à 21h : Vernissage et concert acoustique du groupe LES ARGONAUTES Elene Usdin prouve qu’elle n’est pas seulement une excellente photographe, mais qu’elle sait également manier le pinceau comme les grands maîtres classiques. Premières oeuvres de sa nouvelle série, Les Habitants, ces pièces uniques créées par l’artiste française ont été exposées en exclusivité l’automne dernier à Paris Photo. Partant du genre intemporel du portrait, Elene Usdin le bouleverse en peignant à la main - sur la photographie - les émotions c
  7. Tel Monsieur Loyal, Guillaume Martial nous invite à découvrir son spectacle, un univers ludique et décalé, une photographie où règnent la magie du mouvement et l’illusion du réel. Alors – roulement de tambour ! – ouvrez le rideau rouge et entrez dans Footlights ! La première partie de l’exposition rend hommage aux inventeurs de l’image animée et du trucage visuel. Pour la série Animalocomotion, Guillaume Martial utilise ainsi la technique de la chronophotographie développée par Eadweard Muybridge et Étienne- Jules Marey et qui annonce l’invention du cinéma. Dans ces photographies p
  8. Exposition : 31.01 – 25.02.2017 Vernissage mardi 31 janvier 2017, de 18h à 21h Pour bien commencer 2017, une exposition inédite du duo PUTPUT ! PUTPUT est un collectif artistique interdisciplinaire formé de Stefan Friedli (*1987, Suisse) et Ulrik Martin Larsen (*1975, Danemark), créé en 2011 et basé à Copenhague. La rencontre de ces deux artistes, issus du design et de la mode, les amène à concevoir un univers à l’intersection de la photographie contemporaine, de la sculpture et du design. Leur oeuvres, constructions surréalistes et décalées, interrogent not
  9. Né en 1936, Léon Herschtritt publie son premier reportage, Les Gosses d’Algérie, dans le magazine Réalités en 1960, et il reçoit - à 24 ans ! - le prestigieux Prix Niépce de l’association Gens d’images. A Paris, il travaille comme reporter photographe indépendant et correspondant parisien de l’agence Camera Press. Il publie ses reportages et ses portraits de célébrités dans les magazines de l’époque et fait partie du fameux club de photographie 30x40. Au hasard des amitiés, des rencontres ou des commandes le jeune Léon prend son petit déjeuner chez Jacques Prévert tous les dimanches, photograp
  10. Exposition : 18.10 – 26.11.2016 Vernissage et dédicace : lundi 17 octobre 2016, de 18h à 21h Vestiges d’empire, les ruines de l’impérialisme français, voici la nouvelle série du photographe Thomas Jorion, exposée en exclusivité à la Galerie Esther Woerdehoff et accompagnée de la sortie d’un livre aux éditions de La Martinière. Déjà connu pour son travail sur les lieux abandonnés (publié sous le titre Silencio en 2013), le photographe français a parcouru le monde pour réaliser son nouveau projet sur l’histoire coloniale. Pour plus d’informations :
  11. Exposition du 01.09 – 08.10.2016 Vernissage et signature : le jeudi 15 septembre de 18 à 21h en présence des artistes. Pour cette rentrée à la Galerie Esther Woerdehoff, une double exposition avec les photographies de René Groebli et de Martin Essl Avec ses nus, René Groebli expérimente les possibilités techniques de la photographie et explore des effets de surimpression, de distorsion ou de jeu avec le grain de la pellicule argentique, qui apportent une atmosphère atemporelle autour du corps de ses modèles. Au delà d’une simple représentation de la nudité, le phot
  12. 22.06.2016 - 13.07.2016 Vernissage et signature le mercredi 22 juin, de 18h à 21h Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage de la nouvelle exposition de Michael von Graffenried : Changing Rio. Connu pour son travail sur la guerre civile en Algérie et au Soudan, ses installations en public sur la drogue en Suisse et sur la ville de Varanasi en Inde, et plus récemment sa série sur l’Oktoberfest à Munich (publiée sous le titre Bierfest aux Éditions Steidl), Michael von Graffenried avait voyagé dans le monde entier à l’exception de l’Amérique du Sud. Le photographe suisse a déco
  13. 22.03 - 30.04.2016 vernissage : le mardi 22 mars 2016, de 18 à 21h en présence de l’artiste La Galerie Esther Woerdehoff est heureuse de consacrer sa première exposition personnelle en France à l’artiste suisse Iris Hutegger, du 22 mars au 30 avril 2016. Originaire d’Autriche, elle est devenue artiste dans sa trentaine. De loin, les œuvres d’Iris Hutegger paraissent des dessins colorés au crayon. Cependant en s’approchant, on ne perçoit pas seulement le grain de la photographie en noir et blanc, mais aussi les centaines de fils qui s’enchevêtrent sur l’image. Iris Hutegger, randonn
  14. Exposition du 26/01/2015 - 12/03/2015 Vernissage mardi 26 janvier, de 18h à 21h Né en 1958, à Madrid, Chema Madoz construit depuis plus de trente ans une oeuvre à part qui réussit à échapper aux modes et aux tendances de la photographie artistique tout en lui rendant constamment le plus beau des hommages. Dans l’influence du Surréalisme, le photographe se fait sculpteur, sur le fil tendu entre le réel et l’imaginaire. En transformant des objets, souvent utilitaires, par un jeu de collage, de juxtaposition, de reflets, il amène le chaos dans le quotidien et semble permettre aux choses
  15. Exposition : 03.11 - 19.12.2015 Vernissage : le mardi 3 novembre 2015, de 18 à 21h La Galerie Esther Woerdehoff a le plaisir d’exposer deux photographes : Marc Sommer et Laurence Demaison. En noir et blanc pour l’une, en couleurs pour l’autre, une connaissance de longue date et une découverte inédite, deux oeuvres qui se retrouvent dans leur créativité et dans le regard caustique que ces deux photographes portent sur soi ou sur le monde à travers l’objectif de leur appareil photo. Pour plus d’informations : http://www.ewgalerie.com/assets/files/pdf/DP/Sommer_Demaison-DP-2015-Fr.p
×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site