Jump to content

Brunartiste

CLUB PREMIUM
  • Content Count

    135
  • Joined

  • Last visited

A propos de Brunartiste

  • Rank
    Membre En progression

Profile Information

  • Lieu
    Chateaurenard
  • Intérêts, passions
    Vidéo, écriture d'histoires, documentaires animaliers, captations de spectacles multi - caméras

Recent Profile Visitors

1751 profile views
  1. Si vous voulez voir un montage plutôt sobre, je vous conseille celui-ci. Il s'agit là d'une chaîne Youtube ukrainienne dont est issue la vidéo. La chorégraphie est plutôt simple mais exécutée avec beaucoup de grâce. Le montage est intelligent mais je trouve le cadrage pas toujours approprié. La perception du mouvement d'un plan à l'autre mériterait parfois d'être un poil meilleure. Même si c'est difficile de faire un bon montage avec beaucoup de danseuses sur scène. Bruno
  2. Voici un montage qui me laisse perplexe. On est clairement là dans un montage dynamique assumé. Mais il faut dire que le sujet s'y prête bien. Je ne pense pas que le monteur ait cherché à faire n'importe quoi. J'ai eu un peu de mal à comprendre les choix de réalisation du monteur la première fois que je l'ai regardée. Mais la seconde fois je comprend mieux. Le monteur tient compte des arrêts et des reprises dans la façon des filles de se servir des bâtons. Et il prend le risque que certains plans soient trop courts. Oui c'est un bon montage. Mais je pense qu'il aurait du mieux soigner la fin. Bruno
  3. Bonjour, J'ai vu la vidéo avec Mario kart et je me fiche de la qualité du montage. Elle suffit bien pour ce que c'est. C'est bête et c'est drôle. C'est tout ce qu'on demande. Bon, je me calme. Bruno
  4. Bonjour, A bon ??? Tu trouves vraiment Loupiod que la raison principale pour laquelle j'ai écrit cet article, est une simple intolérance de ma part ? Ou bien ai - je mal compris ? Je trouve ça bien facile. Le pense-tu vraiment qu'il s'agit surtout d'une question d'intolérance de ma part ? Ou bien fais-tu semblant d'y croire ? Parce que je parle d'un sujet qui fâche. Aurais-tu un lien avec ces personnes qui montent n'importe comment ? En fais-tu partie ? Persister dans l'erreur n'est pas une marque de talent que je sache. Au bout de tant de réflexions on devrait pouvoir se remettre en question. Enfin bon, c'est plus le problème des mauvais monteurs que le mien. C'est tout à fait vrai ce que tu dis Crackers, voir le spectacle une fois avant est précieux pour se préparer à le filmer plus tard. Je pense que pour des spectacles complexes, il est regrettable de ne pas avoir vu le spectacle une fois avant. Après, je ne suis pas un expert commercial j'en suis encore loin. Je ne saurais dire dans chaque situation s'il est vraiment envisageable de filmer un spectacle. Pour réduire les coûts, parce qu'il n'y a pas d'autres occasions, que sais-je. Ce dont je suis sûr en tout cas c'est que potentiellement, si on est mal préparé à filmer un spectacle complexe... Ça ne signifie pas seulement subir ; ça signifie échouer. Échouer n'est utile pour personne. Bruno
  5. Bonjour, J'ai regardé la vidéo de danse que Thierry nous a désignée. Je trouve le montage ni mauvais ni excellent. Par moment j'ai trouvé le montage pas assez dynamique, justement. Comme quoi vous voyez que je ne suis pas contre le dynamisme en temps que tel. Mais il faut souligner une chose par rapport à la danse... La danse est quelque part plus compliquée à appréhender dans le montage. Car elle est structurée de manière bien différente aux codes comportementaux classiques qu'on a l'habitude de voir au théâtre. La danse est plus excitante à monter (surtout le danse énergique) car l'action est plus maintenue. Pour monter de la danse il n'y a pas une seule façon de faire. Soit on décide d'intégrer la chorégraphie de manière plus approximative et le montage va plus vite. Soit on décide de mieux intégrer la chorégraphie ; ce qui demande plus de temps, une attention plus grande, une analyse plus fine. Ce qui permet de mieux raconter la chorégraphie. Mais toute cette attention supplémentaire à un coût énorme. Et nos capacités sont toujours limitées quels que soient le soin apporté au montage. Il faut être capable de donner du sens à la chorégraphie pour mieux la raconter et c'est pas facile. Que veulent donc dire tous ces gestes ? La danse met notre intelligence de monteur à rude épreuve. On doit montrer subtilement quelque chose qu'on ne comprend pas. Surtout pour la danse contemporaine qui a moins de codes. On sait pertinemment qu'une grande partie des gestes que l'on voit nous échappent. Mais on se force à retransmettre l'émotion que l'on voit, ou celle qu'on est capable de ressentir. Je soupçonne les chorégraphes d'avoir peur que le monteur comprennent trop bien leur chorégraphie. Cela voudrait dire qu'on serait potentiellement meilleur qu'eux comme chorégraphe. Pour en revenir à l'exemple de la vidéo, je trouve qu'elle suscite plus d'interrogations qu'elle n'apporte de réponses. Le début de la vidéo est bon. Ensuite on voit des plans qui durent vraiment longtemps. Pourquoi ? Est ce que c'est vraiment mieux pour la qualité globale du montage ? Cela pose aussi la question de l'utilité du multi - caméras. Si un seul plan long raconte bien la chorégraphie, pourquoi en montrer d'autres ? Est ce que le multi - caméras ne risque pas que de détourner l'attention de l'essentiel en faisant enchaîner les plans ? Je me souviens avoir vu un film au cinéma ou la chorégraphie d'une danse était montrée avec un seul plan du début à la fin. Ça faisait parfaitement l'affaire ; et ça m'a intrigué. La vidéo de danse en duo montre parfois un plan serré à un moment où ça manque d'impact. Toutefois le monteur n'est pas responsable de tout. Pour un bon montage il faut un bon cadrage. Il faut que les cadreurs des caméras mobiles composent bien le cadre et fassent un bon suivi. Le bon montage ce n'est pas seulement montrer correctement la mise en scène, c'est aussi enlever les défaut du tournage et les choses qui clochent. Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire Thierry. La façon de monter un multi - caméras et le dynamisme d'un montage c'est un peu la même chose. Bruno
  6. Bonjour à vous, Je vous replace l'article dans son contexte. Tout d'abord il est vrai que je n'ai pas précisé dans la titre qu'il s'agissait principalement, je devrais dire presque exclusivement de montage de spectacles filmés en multi - caméras. Mais de toute façon on finit par le comprendre en lisant l'article. Dons ce n'est pas tellement un problème de ne pas l'avoir précisé. Cet article je l'ai écrit à partir de mon expérience de captations de spectacles. Dont le premier (un concert) a été filmé en Décembre 2009 il y a 10 ans. Et aussi à partir de mon expérience après avoir vu des captation de théâtre qui ne m'ont pas plu. Je sais qu'il y a du foutage de gueule de la part de monteurs - vidéastes qui reprennent l'argument du montage dynamique pour leur captations de spectacle. Et c'est ce que je dénonce. Je me fiche que le vidéaste en question soit un amateur ou un professionnel dans l'absolu. Ce qui compte c'est que les arguments qu'il donne pour vanter les mérites de son travail soient fondés et justes. Mais ça m'agace encore davantage s'il s'agit d'un professionnel. S'il arrive à gagner sa vie en vendant des vidéos moyennes de captations. Ou des vidéos de Merde ! (Bien sûr je parle de son travail à lui, pas du talent des comédiens qu'il filme. C'est un autre sujet.) Je ne trouve pas ça normal qu'il s'en sorte mieux que moi. Moi qui doit faire un métier alimentaire pour vivre. Titoff, je n'ai pas voulu dire qu'il fallait bannir le dynamisme à tout prix. Mais je conçois le montage de spectacles comme un équilibre. Je suis pour le dynamisme quand il sert vraiment le sujet qu'il est censé valoriser. Le dynamisme en montage vidéo c'est comme le ciment en maçonnerie ; il ne s'emploi jamais seul. Et pourquoi vouloir forcer les choses et raccourcir les plans par simple principe de les raccourcir ? Raccourcir les plans le plus possible et se forcer à faire un bon montage quand même, c'est se compliquer la vie pour pas grand chose. Pour une captation de spectacle aucun intérêt. Pour un clip, se forcer à faire des plans courts je le comprends. C'est généralement ce qui se fait. Pour un documentaire pourquoi pas ? Mais je le conçois déjà moins. Je n'ai pas un dégoût viscérale des clips, mais je ne les aime pas beaucoup de façon général. On voit trop de choses ! C'est du gavage ; comme on gave les oies on gave le spectateur avec des images. Je dois donc avoir une capacité à digérer le dynamisme plus faible que d'autres. Et je pense que c'est une bonne chose. Ta remarque est pertinente Charlie, nous sommes conditionnés par notre capacité à digérer le dynamisme dans notre travail de monteur. Il faut dire que je ne suis plus aussi jeune qu'avant j'ai eu 38 ans le 6 Février... Toutefois, ramener la capacité de chacun à digérer le dynamisme à une simple question d'âge est un peu trop facile. De mon côté j'aime bien les plans longs qui aèrent une narration. C'est important de pouvoir de temps en temps s'attarder sur un plan. Ma politique de montage est la suivante... Valoriser un sujet avec des plans rapides "oui", gaver le spectateur avec des plans court " NON". Voici un exemple de spectacle que j'ai monté. Il date de 2014, pendant le Festival OFF d'Avignon. Filmé avec 3 caméras, il s'agit d'une enseignante d'art plastique à la retraite qui a voulu faire le clown. C'est juste pour vous montrer ce que je fais. Mais je vous déconseille de regarder le spectacle jusqu'au bout car il n'est pas exceptionnel. Et vous m'en voudriez de vous l'avoir cité. Sinon vous pouvez regarder cette chorégraphie. Je l'ai déjà citée dans le forum. Et voici un extrait de captation. Elle date exactement du 13 Mars 2010 le jour de la mort de Jean Ferrat. C'était ma deuxième. Bon visionnage ! Bruno
  7. Le montage dynamique, ou la promesse hypocrite d'un montage réussi. « Le montage dynamique »est un terme couramment employé pour faire plus pro et plus moderne. Il faudrait obligatoirement que le montage soit dynamique, que les plans s'enchaînent rapidement pour être bon. Par opposition au montage qui n'est pas dynamique, qui ne tient pas compte du besoin des spectateurs d'être constamment maintenus en éveil. Il y aurait donc d'un côté le montage lent et ennuyeux qui dévalorise le spectacle, et de l'autre le montage rapide, dynamique, qui lui donne ses lettres de noblesse. Comme si le talent était uniquement lié à la vitesse des plans. A leur durée. Le montage dynamique, un terme employé pour séduire le client. Pour lever ses craintes sur le fait que le montage ne soit pas dynamique. Un terme pour « flatter » ; mais flatter le plus Qui ? Le client ou soi-même ?... En réalité le terme « dynamique » exploite l'ignorance des gens sur ce qu'est vraiment un « bon montage ». Le dynamisme d'un montage n'est qu'une seule des raisons pour lesquelles il est vraiment réussi. Beaucoup de gens s'imaginent que parce qu'un monteur fait un montage avec des plans rapides, un montage dynamique, que c'est la garantie qu'il fait un montage de qualité. Pourquoi ? Parce que psychologiquement on s'imagine que le montage dynamique reflète la vivacité d'esprit du monteur. Sa capacité à mettre en valeur un spectacle. Son talent. Et parce que le dynamisme d'un montage serait une valeur trop noble pour qu'un mauvais monteur ose imiter ceux qui ont du talent. Le dynamisme serait une étape que seuls les bons monteurs peuvent franchir. Et un sacrilège pour les mauvais monteurs, qui les mettrait définitivement hors d'atteinte. Si vous pensez comme ça votre naïveté vous coûtera cher. Et les choses ne sont pas si simples. Tout d'abord revenons à la base. Qu'est ce que c'est un montage ? Un montage c'est sélectionner, couper et assembler des vidéos brutes (rushs) qui ont été filmées pendant la captation. Un montage c'est au minimum deux plans et jusqu'à 10 plans ou plus dans les cas extrêmes. Même si pour beaucoup de spectacles 3 plans sont suffisants. Les compétences techniques minimales pour être un monteur de multi – caméras c'est de savoir maîtriser l'interface d'un logiciel. Copier et importer les différents plans, les synchroniser, couper et assembler. A partir de ces compétences communes, il n'est pas difficile à n'importe quel guignol de raccourcir ses plans pour avoir l'air d'un pro. Un spectacle c'est avant tout une histoire que l'on raconte. Quel que soit le type de spectacle, de narration. On doit donc dans son montage avoir pour but de raconter une histoire de façon percutante en faisant attention à la mise en scène. Raconter une histoire, raconter le spectacle de façon à ce que le montage soit fusionnel avec la mise en scène. C'est ça qui fait que le montage est réussi. Et le dynamisme du montage se fait tout naturellement ; sans avoir besoin d'en rajouter. De plus, des plans rapides ne conviennent pas à toutes les situations. Selon l'émotion, la mise en scène, des plans longs racontent mieux ce qui se passe. Choisir quand même de faire des plans courts est une preuve d'incompétence. Le montage dynamique ne représente en fin de compte qu'un engagement technique. Quand il est pris tout seul sans tenir compte de tout le reste. Un bon monteur dirige l'émotion du spectateur tout en obéissant à la mise en scène. Savoir obéir sans recevoir d'ordres en se fiant à son instinct. Diriger et obéir à la fois. Quelle que soit notre façon de ressentir la mise en scène, quelle que soit notre sensibilité... Un bon montage c'est toujours pour soi un engagement éthique. Éthique ça signifie respecter le travail des autres, et respecter le sien. Pour que l'émotion, la narration et la perception passent correctement chez le spectateur il faut que le montage soit juste. Retenez une chose, il n'y a pas de qualité sans précision. Un bon montage est une suite de plans qui doivent démarrer et terminer à point. Un mauvais montage induit de la distance chez le spectateur ; un bon montage rapproche. Un vidéaste est libre de faire partie de ces imposteurs de l'audiovisuel. Mais quel que soit son talent pour baratiner, ils n'échappera pas à la critique pour autant. En temps que vidéaste - monteur on ne peut pas tricher avec le talent. Comme un comédien qui monte sur scène. On obtient dans l'âme du spectateur ce que l'on mérite. Hypocrite, de quelle façon ? Un vidéaste qui se vante de faire des montages dynamiques, tout en sachant qu'il néglige d'autres aspects plus importants encore est un hypocrite. Parce que la qualité de montage qu'il prétend donner il n'est pas en mesure de la fournir. Souvent la médiocrité cachée derrière un montage dynamique, est pratiquée par des gens assez intelligents pour faire mieux mais qui ne le font pas. Je ne prétends pas savoir exactement ce que ces hypocrites ont dans la tête... Toutefois on comprend vite les enjeux quand on regarde de près le contexte. Le terme « montage dynamique », est un argument qui sert de prétexte à raccourcir le temps de montage. Le raccourcir au delà du raisonnable. Avec pour avantage d'enchaîner les projets vidéos plus vite, afin d'être plus rentable. Dans la tête du vidéaste peu scrupuleux qui agit ainsi, l'argument du dynamisme sert à acheter l'indulgence de ses clients. Comme les plans s'enchaînent rapidement, les clients devraient se taire au sujet de l'impacte réel qu'ils ressentent. Sauf s'ils se contentent du résultat. Et ceux qui osent critiquer la qualité du travail alors que les plans sont rapides, seraient dans leur tort. On a donc affaire là à un chantage social et commercial. Un chantage destiné à se rendre inattaquable sur la qualité du résultat. Un chantage qui sert à économiser ses efforts sur les projets que demandent ses clients. Soyons clairs, s'économiser n'est pas une mauvaise chose ; tant que la motivation principale n'est pas la paresse. Au bout du compte, si le vidéaste en question ne change pas... Soit c'est un idiot, soit il est dans le dénie. Dans le dénie, il veut se persuader que la qualité qu'il propose est suffisante. Et le plaisir qu'il prend à faire des montages est conditionné par l'économie du moindre effort. Si sa seule vraie préoccupation est d'être rentable, tout en vantant le dynamisme de ses montages, c'est un hypocrite. Le spectateur s'ennuie quand ce qu'il voit n'a pas de sens. Ne voir que des plans rapides ajustés grossièrement n'a pas de sens. Et pour un monteur consciencieux, sacrifier l'essentiel pour gagner du temps n'a pas de sens. La qualité réelle se paye. On ne remplace pas l'essentiel. Bruno Ceci (2020)
  8. Bonjour, C'est du beau travail. Je n'ai rien à dire sur l'éclairage. En revanche j'ai quand même quelques reproches... Je trouve certains plans trop courts et on ne peut s'attarder vraiment sur aucun plan. Pas d'aération du montage avec des plans longs. Quand le vieux photographe se déplace on a du mal à comprendre où il va. J'ai conscience que c'est un choix de réalisation et que si j’essayais de faire la même chose j'aurais du fil à retordre. Mais même si c'est une nécessité de faire des plans serrés pour avoir une meilleure empathie avec le photographe, il manque des plans où on le voit en entier. C'est dommage. Peut être à faire durer plus longtemps le plan avec le déplacement en moto aurait mieux aéré le montage. Bruno
  9. Bonjour pierred81, Merci de ton anecdote. Ça me conforte dans l'idée que filmer en automatique est envisageable. Je connais le problème. Mes premières captations je les ai faites avec des caméscopes à bande magnétique MINI DV. Mais ce soucis est indépendant du mode automatique. Les cassettes mini DV c'est trop de soucis. Avec 60 a 84 minutes d'enregistrement la marge est trop faible. Il me reste juste 1 caméscope mini dv HDV que je garde comme lecteur. Bruno
  10. Bonjour, Noël, si tu préfères... Des acteurs qui ont dépassé le centenaire de leur naissance après leur mort, il y en a beaucoup. Les acteurs qui vivent 100 ans ou plus sont beaucoup plus rares. J'ai dit : " Il y en a à la pelle " pour dire que le cas de ces acteurs est moins intéressant. Il y a des tas de raisons pour lesquelles un acteur ou une actrice meurt prématurément ou avant 100 ans. Et qu'est ce que ça nous apprend ?? Pratiquement rien. A part ceci : " Le monde est minable ! " Une réflexion qui ne concerne pas que les acteurs d'ailleurs. Quand un acteur qu'on aime bien dépasse 100 ans c'est bien plus intéressant et positif. Bruno
  11. Bonjour, Pourquoi voir une offense dans le message que j'ai écrit ? Je n'ai pas comparé le talent de chaque artiste. Le fait de vivre plus ou moins longtemps ne rend pas forcément meilleur. Bien des acteurs sont morts beaucoup trop tôt, d'autres pas si tard que ça. En 1982 l'année de ma naissance, Romy Schneider est morte à 43 ans. Et Patrick Dewaere se suicidait à 35 ans. Il y en a plein des acteurs qui vivent moins que 100 ans ça en devient banal et ennuyeux. On les voit vieillir, on espère, et puis PAF ! Monsieur meurt à 85 ans Madame à 89... Alors qu'il ne leur restait respectivement que 15 et 11 ans pour parvenir aux fameux 100 ans. Les 100 ans que nous avons tous au moins une fois dans notre vie espéré atteindre. Ces acteurs de cinéma qui vieillissent on n'est pas obligé de tous les aimer. Certains d'entre eux nous sont tout simplement indifférents. Il y a tellement d'acteurs de par le monde. Mais quand on en aime un on est bien content de le voir vivre le plus longtemps possible. On est bien content de se rappeler en voyant tous ces centenaires, que la vie est parfois généreuse. Loupiod je l'ignorais. Il s'agit d'une simple ignorance de ma part. J'ai du trouver que Bourvil avait une tête à s'appeler Alain. Coïncidence, mon parrain s'appelle André. En tout cas j'aime bien Kirk Douglas. Je me réserve le droit de ne pas citer son vrai prénom. Vous m'avez compris. Bruno
  12. Bonjour, Kirk Douglas est un des rares acteurs réputés à avoir franchi le cap des 100 ans de son vivant. J'aurais aimé qu'il vive encore plus longtemps. Des acteurs morts ayant franchi le cap des 100 ans post morteme il y en a à la pelle. Jean Gabin, Alain Bourvil, Louis de Funes, Jean Marais, Fernandel, John Wayne, Gary Cooper, Charlie Chaplin, Richard Widmark, Lino Ventura, Jean Lefebvre, Anthony Quinn, Gino Cervi etc... Bruno
  13. Bonjour à vous, Cette fois ci au lieu de vous révéler mes astuces, j'ai besoin de votre expérience. Avez-vous déjà filmé des spectacles en multi - caméras avec le mode automatique ? Est ce que c'est réaliste de le proposer à un client ? Je demande ça parce que j'ai déjà perdu une ou des opportunités de filmer un spectacle parce que je n'étais pas préparé. Demande de dernière minute. Je sais très bien qu'en théorie ce n'est pas l'idéal de filmer en mode " Auto ". Seulement voilà, si je n'ai jamais tenté l'expérience je ne peux pas savoir dans quelle mesure ça compromet la qualité finale. Si le client (la Compagnie de théâtre) est averti des inconvénients de filmer dans ce mode ; alors il n'y a pas de tromperie. Et le mode Auto peut suffire si l'éclairage est simple et homogène. Ça permet de simplifier l'installation et le réglage du matériel, d'avoir une expérience différente, de gagner des clients supplémentaires, de rendre service. Et d'avoir un exemple concret à montrer pour décider si oui ou non une captation en mode auto est envisageable. Il faut par contre impérativement un mode auto où on peut débrayer la mise au point en manuel. Et si on peut modifier la balance des blancs c'est un plus. Il vaut mieux à la rigueur faire un excellent montage de spectacle filmé en mode auto, qu'un montage minable de spectacle filmé en mode manuel. Ce que je redoute par contre c'est la sensibilité exagérément élevée du mode auto, la baisse de la qualité d'image, la surexposition pas toujours bien contenue. Et aussi l'exposition variable. Merci d'éclairer ma lanterne. Bruno
  14. Merci de ta proposition Pierre. Malheureusement j'habite à Chateaurenard près d'Avignon. La seule chose que je peux te proposer c'est de filmer pendant le festival OFF d'Avignon. Il a lieu du 3 au 26 Juillet 2020. J'ai déjà un spectacle en vue " Candide l'africain " de la compagnie Marbayassa du Burkina Faso. En principe ce sera au théâtre Tremplin salle Molière. Une bonne salle de spectacle mais qui a ses défauts. Je ne tiens pas compte de tous les problèmes de transports et d'hébergements. En tout cas si ce n'est pas toi, je n'ai rien contre un bénévole qui vient me donner un coup de main. Il faut juste qu'il s'exerce avant et fasse ses preuves. Bruno
  15. Voici d'autres leçons que j'ai tirées de mon expérience de captation de spectacles. 41 Filmer à 50 images seconde au lieu de 25 n'apporte pas grand chose de plus pour un spectacle la plupart du temps. Il faut que l'éclairage soit intense pour passer le shutter à 1/100eme au lieu de 1/50eme. 42 La sensibilité des caméscopes amateurs ne varie pas beaucoup d'une génération à l'autre. Si on change de modèle tout en restant dans la même catégorie d'appareils, il faut s'attendre à avoir globalement les mêmes problèmes. 43 La dynamique des capteurs de caméscopes amateurs ne varie pas beaucoup d'une génération à l'autre. 44 Baisser la netteté du caméscope dans les réglages par défaut n'a aucun intéret. Pourquoi l'augmenter la netteté au montage si on peut l'avoir tout de suite ? 45 Augmenter la netteté du caméscope au maximum ne pose pas de problèmes majeurs quand on filme un spectacle. C'est ce que je fais. 46 Quand on filme avec un moniteur externe, il vaut mieux garder les infos sur l'écran du caméscope et les désactiver sur l'affichage du moniteur. Quand les infos sont toujours visibles le contrôle est plus rapide. 47 Quand on a un temps d'installation ultra court et qu'on connaît d'avance les réglages d'exposition, il vaut mieux pré régler les appareils avant l'installation. 48 Toute personne qui cadre quel que soit son niveau, doit savoir passer de la mise au point automatique à la mise au point manuel et inversement. 49 Quand on cadre il faut mieux en voir un peu trop que pas assez. Un plan qui coupe l'essentiel est toujours raté. 50 Dans l'idéal on ne doit jamais cadrer avec la caméra au dessus de sa tête. Sinon c'est très désagréable et ça engendre des crispations sur la poignée de la rotule qui se voient à l'image. 51 Le confort pendant le cadrage ne vaut pas seulement pour soi, mais aussi pour le résultat final du film. 52 Un bon cadreur ne suit pas bêtement le sujet ; il a conscience qu'il fabrique un film. 53 Les déplacements horizontaux sont plus faciles à suivre que les déplacement verticaux. 54 Sur le moniteur externe le temps de latence ne pose pas de problèmes dans la majorité des cas. 55 S'il y avait qu'une seule fonction à garder sur un moniteur externe ce serait les zébras. Pour éviter la surexposition. 56 Il vaut mieux paramétrer l'affichage des zébras en dessous de 100%. 57 Quand on règle la hauteur d'un trépied il ne faut pas oublier les spectateurs qui seront devant la scène. (Une règle que j'ai encore du mal à appliquer.) 58 Quand on commence à connaître les exigences des compagnies de théâtre vis à vis des théâtres, on se rend compte à quel point elles sont différentes des nôtres. 59 Quand on commence à filmer des spectacles, ça peut devenir une addiction. 60 Quand on a développé un niveau élevé dans le montage, la médiocrité d'autres monteurs nous empêche d'apprécier un bon spectacle. Voilà il y a sûrement d'autres leçons qui me restent. Mais plus j'avance et plus ce sera dur à trouver. Bruno
×
×
  • Create New...