Jump to content

Brunartiste

CLUB PREMIUM
  • Content Count

    128
  • Joined

  • Last visited

A propos de Brunartiste

  • Rank
    Membre En progression

Profile Information

  • Lieu
    Chateaurenard
  • Intérêts, passions
    Vidéo, écriture d'histoires, documentaires animaliers, captations de spectacles multi - caméras

Recent Profile Visitors

1400 profile views
  1. Bonjour, C'est du beau travail. Je n'ai rien à dire sur l'éclairage. En revanche j'ai quand même quelques reproches... Je trouve certains plans trop courts et on ne peut s'attarder vraiment sur aucun plan. Pas d'aération du montage avec des plans longs. Quand le vieux photographe se déplace on a du mal à comprendre où il va. J'ai conscience que c'est un choix de réalisation et que si j’essayais de faire la même chose j'aurais du fil à retordre. Mais même si c'est une nécessité de faire des plans serrés pour avoir une meilleure empathie avec le photographe, il manque des plans où on le voit en entier. C'est dommage. Peut être à faire durer plus longtemps le plan avec le déplacement en moto aurait mieux aéré le montage. Bruno
  2. Bonjour pierred81, Merci de ton anecdote. Ça me conforte dans l'idée que filmer en automatique est envisageable. Je connais le problème. Mes premières captations je les ai faites avec des caméscopes à bande magnétique MINI DV. Mais ce soucis est indépendant du mode automatique. Les cassettes mini DV c'est trop de soucis. Avec 60 a 84 minutes d'enregistrement la marge est trop faible. Il me reste juste 1 caméscope mini dv HDV que je garde comme lecteur. Bruno
  3. Bonjour, Noël, si tu préfères... Des acteurs qui ont dépassé le centenaire de leur naissance après leur mort, il y en a beaucoup. Les acteurs qui vivent 100 ans ou plus sont beaucoup plus rares. J'ai dit : " Il y en a à la pelle " pour dire que le cas de ces acteurs est moins intéressant. Il y a des tas de raisons pour lesquelles un acteur ou une actrice meurt prématurément ou avant 100 ans. Et qu'est ce que ça nous apprend ?? Pratiquement rien. A part ceci : " Le monde est minable ! " Une réflexion qui ne concerne pas que les acteurs d'ailleurs. Quand un acteur qu'on aime bien dépasse 100 ans c'est bien plus intéressant et positif. Bruno
  4. Bonjour, Pourquoi voir une offense dans le message que j'ai écrit ? Je n'ai pas comparé le talent de chaque artiste. Le fait de vivre plus ou moins longtemps ne rend pas forcément meilleur. Bien des acteurs sont morts beaucoup trop tôt, d'autres pas si tard que ça. En 1982 l'année de ma naissance, Romy Schneider est morte à 43 ans. Et Patrick Dewaere se suicidait à 35 ans. Il y en a plein des acteurs qui vivent moins que 100 ans ça en devient banal et ennuyeux. On les voit vieillir, on espère, et puis PAF ! Monsieur meurt à 85 ans Madame à 89... Alors qu'il ne leur restait respectivement que 15 et 11 ans pour parvenir aux fameux 100 ans. Les 100 ans que nous avons tous au moins une fois dans notre vie espéré atteindre. Ces acteurs de cinéma qui vieillissent on n'est pas obligé de tous les aimer. Certains d'entre eux nous sont tout simplement indifférents. Il y a tellement d'acteurs de par le monde. Mais quand on en aime un on est bien content de le voir vivre le plus longtemps possible. On est bien content de se rappeler en voyant tous ces centenaires, que la vie est parfois généreuse. Loupiod je l'ignorais. Il s'agit d'une simple ignorance de ma part. J'ai du trouver que Bourvil avait une tête à s'appeler Alain. Coïncidence, mon parrain s'appelle André. En tout cas j'aime bien Kirk Douglas. Je me réserve le droit de ne pas citer son vrai prénom. Vous m'avez compris. Bruno
  5. Bonjour, Kirk Douglas est un des rares acteurs réputés à avoir franchi le cap des 100 ans de son vivant. J'aurais aimé qu'il vive encore plus longtemps. Des acteurs morts ayant franchi le cap des 100 ans post morteme il y en a à la pelle. Jean Gabin, Alain Bourvil, Louis de Funes, Jean Marais, Fernandel, John Wayne, Gary Cooper, Charlie Chaplin, Richard Widmark, Lino Ventura, Jean Lefebvre, Anthony Quinn, Gino Cervi etc... Bruno
  6. Bonjour à vous, Cette fois ci au lieu de vous révéler mes astuces, j'ai besoin de votre expérience. Avez-vous déjà filmé des spectacles en multi - caméras avec le mode automatique ? Est ce que c'est réaliste de le proposer à un client ? Je demande ça parce que j'ai déjà perdu une ou des opportunités de filmer un spectacle parce que je n'étais pas préparé. Demande de dernière minute. Je sais très bien qu'en théorie ce n'est pas l'idéal de filmer en mode " Auto ". Seulement voilà, si je n'ai jamais tenté l'expérience je ne peux pas savoir dans quelle mesure ça compromet la qualité finale. Si le client (la Compagnie de théâtre) est averti des inconvénients de filmer dans ce mode ; alors il n'y a pas de tromperie. Et le mode Auto peut suffire si l'éclairage est simple et homogène. Ça permet de simplifier l'installation et le réglage du matériel, d'avoir une expérience différente, de gagner des clients supplémentaires, de rendre service. Et d'avoir un exemple concret à montrer pour décider si oui ou non une captation en mode auto est envisageable. Il faut par contre impérativement un mode auto où on peut débrayer la mise au point en manuel. Et si on peut modifier la balance des blancs c'est un plus. Il vaut mieux à la rigueur faire un excellent montage de spectacle filmé en mode auto, qu'un montage minable de spectacle filmé en mode manuel. Ce que je redoute par contre c'est la sensibilité exagérément élevée du mode auto, la baisse de la qualité d'image, la surexposition pas toujours bien contenue. Et aussi l'exposition variable. Merci d'éclairer ma lanterne. Bruno
  7. Merci de ta proposition Pierre. Malheureusement j'habite à Chateaurenard près d'Avignon. La seule chose que je peux te proposer c'est de filmer pendant le festival OFF d'Avignon. Il a lieu du 3 au 26 Juillet 2020. J'ai déjà un spectacle en vue " Candide l'africain " de la compagnie Marbayassa du Burkina Faso. En principe ce sera au théâtre Tremplin salle Molière. Une bonne salle de spectacle mais qui a ses défauts. Je ne tiens pas compte de tous les problèmes de transports et d'hébergements. En tout cas si ce n'est pas toi, je n'ai rien contre un bénévole qui vient me donner un coup de main. Il faut juste qu'il s'exerce avant et fasse ses preuves. Bruno
  8. Voici d'autres leçons que j'ai tirées de mon expérience de captation de spectacles. 41 Filmer à 50 images seconde au lieu de 25 n'apporte pas grand chose de plus pour un spectacle la plupart du temps. Il faut que l'éclairage soit intense pour passer le shutter à 1/100eme au lieu de 1/50eme. 42 La sensibilité des caméscopes amateurs ne varie pas beaucoup d'une génération à l'autre. Si on change de modèle tout en restant dans la même catégorie d'appareils, il faut s'attendre à avoir globalement les mêmes problèmes. 43 La dynamique des capteurs de caméscopes amateurs ne varie pas beaucoup d'une génération à l'autre. 44 Baisser la netteté du caméscope dans les réglages par défaut n'a aucun intéret. Pourquoi l'augmenter la netteté au montage si on peut l'avoir tout de suite ? 45 Augmenter la netteté du caméscope au maximum ne pose pas de problèmes majeurs quand on filme un spectacle. C'est ce que je fais. 46 Quand on filme avec un moniteur externe, il vaut mieux garder les infos sur l'écran du caméscope et les désactiver sur l'affichage du moniteur. Quand les infos sont toujours visibles le contrôle est plus rapide. 47 Quand on a un temps d'installation ultra court et qu'on connaît d'avance les réglages d'exposition, il vaut mieux pré régler les appareils avant l'installation. 48 Toute personne qui cadre quel que soit son niveau, doit savoir passer de la mise au point automatique à la mise au point manuel et inversement. 49 Quand on cadre il faut mieux en voir un peu trop que pas assez. Un plan qui coupe l'essentiel est toujours raté. 50 Dans l'idéal on ne doit jamais cadrer avec la caméra au dessus de sa tête. Sinon c'est très désagréable et ça engendre des crispations sur la poignée de la rotule qui se voient à l'image. 51 Le confort pendant le cadrage ne vaut pas seulement pour soi, mais aussi pour le résultat final du film. 52 Un bon cadreur ne suit pas bêtement le sujet ; il a conscience qu'il fabrique un film. 53 Les déplacements horizontaux sont plus faciles à suivre que les déplacement verticaux. 54 Sur le moniteur externe le temps de latence ne pose pas de problèmes dans la majorité des cas. 55 S'il y avait qu'une seule fonction à garder sur un moniteur externe ce serait les zébras. Pour éviter la surexposition. 56 Il vaut mieux paramétrer l'affichage des zébras en dessous de 100%. 57 Quand on règle la hauteur d'un trépied il ne faut pas oublier les spectateurs qui seront devant la scène. (Une règle que j'ai encore du mal à appliquer.) 58 Quand on commence à connaître les exigences des compagnies de théâtre vis à vis des théâtres, on se rend compte à quel point elles sont différentes des nôtres. 59 Quand on commence à filmer des spectacles, ça peut devenir une addiction. 60 Quand on a développé un niveau élevé dans le montage, la médiocrité d'autres monteurs nous empêche d'apprécier un bon spectacle. Voilà il y a sûrement d'autres leçons qui me restent. Mais plus j'avance et plus ce sera dur à trouver. Bruno
  9. Bonjour, Tien ?.... C'est curieux. D'après mon expérience les projos utilisés pour les spectacles sont en grande majorité en lumière type Tungstène plutôt 3200° kelvins. Cela dit il n'est pas étonnant que tout les projos soient de plus en plus à LED. (Meilleure durabilité) De mon côté j'utilise des présets sur mes Panasonic hc vx870 de type halogène 1. Je pourrais corriger davantage la lumière artificielle en réglant Halogène 2, mais la couleur obtenue n'est pas belle. Au besoin je corrige la couleur au montage quand elle est trop jaune. Et puis voilà. Apparemment Titoff44 vous êtes une équipe nombreuse si vous êtes entre 3 et 5 cadreurs pour filmer un spectacle. A moins que j'ai mal compris. De mon côté je préconise 2 cadreurs minimum pour un spectacle, même pour un seul en scène. Parfois je fais un plan pour respecter le règle des 30 degrés entre chaque appareils, comme ceci. Ici ce plan était pour un spectacle complexe. Impossibilité de changer l'éclairage, car il s'agit d'une programmation minutieuse sur le console qui a pris des heures de travail. De plus, il y avait beaucoup d'acteurs. Le spectacle s'appelait La Phèdre éternelle diffusé au Festival OFF d'Avignon théâtre Alizé. Il a failli ne pas se filmer. Mais finalement en voyant le rush du repérage, la Compagnie a accepté de faire la captation. Même s'il y avait des passages surexposés. Je ne pouvais rien faire, car si je baissait le gain davantage l'image aurait été trop sombre si je voulais vraiment être sûr de n'avoir aucune surexposition. Nous avons utilisé 5 caméscopes. 1 plan large, 2 plans serrés mobiles, et 2 plans moyens croisés pour compenser le fait de n'avoir pas de troisième cadreur pour filmer les comédiens de la tête aux pieds. Le théâtre Alizé est en théorie un bon théâtre pour faire une captation. En pratique beaucoup moins ! A cause des règles de sécurité qui nous obligent à laisser les couloirs libres de circulation, nous avons cadré de façon très inconfortable. C'est ma mère qui tenait la deuxième caméra mobile. Bien que son niveau en cadrage soit approximatif, j'ai pu m'en sortir au montage. Quoi que l'on demande à des cadreurs amateurs inexpérimentés, il faut être parfaitement clair. Voici l'affiche du spectacle. Que veux-tu dire par plan pied et plan taille ? Tu veux dire plan américain par plan taille ? De la tête aux fesses. Tu veux dire plan moyen par plan pied ? De la tête aux pied. (plan de personnage en entier) En tout cas si je comprends bien, quand vous vous installez vous respectez une certaine logique. Plus le plan est serré et plus vous vous approchez ; pour ne pas utiliser le zoom plus que nécessaire. C'est une bonne chose dans la mesure où on utilise des appareils avec ouverture variable. Moins on utilise le zoom et moins il y a de différences d'exposition. La différence se voit surtout entre le plan large et les plans serrés. Je doute que si tu filmes au Festival OFF d'Avignon avec seulement 15 à 30 minutes d'installation, tu mettes un micro sur chacune de tes 5 caméras. Il y aurait bien 2 ou 3 micros qui seraient de trop. Par contre si chaque caméra est installée et réglée par un cadreur expérimenté, alors c'est jouable. Bruno
  10. Effectivement à voir l'extrait vidéo, et surtout à l'entendre le résultat est convaincant. Je suis du même avis. 4 caméras avec seulement une caméra mobile ce n'est pas suffisant. Voici mon retour d'expérience... Quant on a un seul en scène 3 caméras suffisent. A partir de deux comédiens il en faut 4 dont deux mobiles. On peut filmer 5 ou 6 comédiens avec seulement 4 caméras. Mais plus le nombre de comédiens est élevé et plus il est important de connaître le spectacle à l'avance. Pour un spectacle complexe il faut de toute façon établir un plan d'action pour que chaque cadreur sache précisément ce qu'il a à faire. Bruno
  11. Bonjour, Manober il vaut mieux comme le dit Crakers mettre un enregistreur au plus près de la source. Au plus près ça veut dire au plus près du bord de la scène ; sans que ça ne gène ni les comédiens ni les spectateurs ni les caméras. A oublier la plupart du temps le fait de fixer un enregistreur ou un micro au plafond. Le plafond est difficile d'accès. Il faut une échelle ou une sorte d'échafaudage mobile. De plus si c'est un enregistreur, on ne peut plus y avoir accès une fois qu'on a retiré l'échelle. Il faut donc déclencher l'enregistrement aussitôt l'avoir fixé. Fixer uniquement avec du scotch pose de nombreux problèmes. Si on veut fixer sans scotch, il faut une fixation adaptée. De plus dans un théâtre au dessus de la scène, il y a souvent 4 ou 5 mètres minimum de hauteur. Il faut non seulement savoir où poser son échelle mais aussi pouvoir y monter sans se mettre en danger. Tomber de 4 mètres, on peut se tuer pour moins que ça. Dans le cas d'une échelle posée au sol en parisienne (quand deux pans de l'échelle forment un angle), il n'y a rien en hauteur qui maintienne l'équilibre. Autrement dit il faut une ou deux personnes pour tenir l'échelle et commencer à être vraiment en sécurité. Et même dans le cas où vous êtes assuré par deux personnes, vous n'êtes pas en sûreté pour autant. Vous n'êtes pas en sûreté car l'échelle n'est pas assez haute pour que son sommet arrive jusqu'au plafond. Quand vous êtes obligé de vous tenir debout au sommet de l'échelle, vous n'avez pas le droit à l'erreur. Car la moindre imprudence peut vous coûter cher. Et si vous fixez à bout de bras vous n'allez pas être très efficace. Une fois que le spectacle est terminé, vous allez devoir reprendre l'échelle pour risquer votre vie une seconde fois. Et tout ça pour un système de prise de son qui n'est pas indispensable. D'autre part votre enregistreur sera éloigné de 4 à 5 mètres de la source. Alors que si vous le fixez sur pied de micro devant le premier rang de spectateurs, vous serez plus proche. J'en parle en connaissance de cause car j'ai tenté de fixer un micro aux rails d'éclairage en Mai 2019. J'ai vu que c'était beaucoup trop de risques. Alors j'ai bien fixé le micro en hauteur, mais à la place je l'ai fixé au bord supérieur de la scène. Comme c'était déjà assez haut, le micro n'apparaissait pas dans le cadre. Encore faut-il déterminer à partir de quelle largeur de scène une scène rentre dans la catégorie des GRANDES SCENES. Et donc a besoin d'un tel dispositif. En général même dans les grands théâtre la voix porte bien. (Il y a quand même des exceptions) Si on a peu de temps devant soi, deux enregistreurs devant la scène c'est bien. Mais c'est pas l'idéal... Pour plusieurs raisons. 1 Une fois que les deux enregistreurs sont posés devant la scène, vous n'avez plus de contrôle sur le son qu'ils enregistrent. 2 Cela crée deux fichiers audio au lieu d'un seul. 3 Avec deux fichiers audio les souffles (le bruit de fond) s'additionnent et on obtient un son moins propre. 4 Il n'est pas certain que les sons des deux fichiers se combinent aussi bien qu'on ne le pense. Il vaut mieux 2 micros reliés à une mixette. Au moins on garde le contrôle du son pendant la captation. Bruno
  12. Bonjour à vous, Cela fait dix ans que je filme des spectacles en multi – caméras. J'ai connu globalement les meilleures et les pires conditions... Je souhaite vous partager les leçons que j'en ai tiré pour le tournage et le montage. 1 Une salle ne donne quasiment jamais 100% de ses capacités pour filmer un spectacle. 2 Il vaut mieux installer son trépied à côté des sièges quand on le peut, que parmi les spectateurs. 3 Il vaut mieux s'approcher de la scène pour les plans serrés que de zoomer à partir du fond. L'impact visuel est meilleur. On perçoit mieux la profondeur et on se sent plus proche des acteurs. 4 On doit toujours considérer le temps d'installation disponible comme étant limité. Même quand on en a beaucoup. Pour toujours être prêt à temps. 5 Pour l'installation, avoir une excellente organisation est plus important que d'avoir beaucoup de temps devant soi. 6 Un seul bon micro devant la scène suffit pour enregistrer un son de qualité. (La plupart du temps) 7 Il faut deux systèmes de prise de son opérationnels différents. Pour avoir la garantie de toujours capturer un bon son. (Quand l'un défaille on se repose sur l'autre) 8 Le son stéréo on s'en fiche. L'important c'est la clarté et la présence de la voix. 9 Quand on manque de temps, les câbles XLR de grande taille c'est mieux si on peut s'en passer. 10 La meilleure façon de filmer un spectacle c'est de le connaître. 11 Un monopode ça ne vaut pas un trépied. 12 La plupart du temps le zoom est inutile. Moins on le remarque et mieux ça vaut. 13 Il est plus facile de tomber en panne de batterie que de tomber en manque de mémoire. L'affichage de la mémoire ne trahit jamais. 14 Il faut toujours utiliser une batterie complètement chargée par appareil qui filme. Pour éviter d'être trahi par l'affichage d'autonomie. 15 L'adaptateur secteur est inutilisable quand on ne dispose que de 15 ou 30 minutes pour installer le matériel. 16 La batterie à haute capacité est plus polyvalente que l'adaptateur secteur pour les caméscopes. 17 Dans certains lieux de captation l'adaptateur secteur est interdit (règle de sécurité). 18 Ce ne sont pas toujours les spectacles où il y a le plus d’acteurs qui sont les plus difficiles à monter. 19 Certains seul en scène peuvent être chiants. 20 Il y a des théâtres tellement mauvais que la profondeur de la scène est quasi inexistante. 21 La quantité de théâtres disponibles dans une ville n'augmente pas la qualité de chacun. 22 Demander au régisseur lumière de baisser l'éclairage est souvent indispensable. 23 Le moniteur externe est un outil trop précieux pour s'en passer totalement. 24 On ne doit pas poser de matériel sur les banquettes relevables. Sinon il risque de tomber. 25 Dans les théâtres il manque souvent de lumière. L'obscurité fait perdre un temps précieux pour l'installation du matériel. Avoir une lampe avec soi n'est pas du luxe. 26 Il vaut mieux installer les moniteurs externes après avoir posé et réglé le trépied à son emplacement définitif. Sinon, le déplacement est trop délicat ; risque de chute du matériel. 27 Les spectateurs qui viennent voir le spectacle nous gênent plus souvent que le contraire. 28 Les spectateurs sont à la fois nos amis et nos ennemis. 29 Être un bon cadreur ne va pas de soi. Et ça ne convient pas à tout le monde. 30 Être un bon cadreur signifie entre autre de suivre le sujet sans bouger le cadre plus que nécessaire. 31 Les fichiers AVCHD ne sont pas de mauvais fichiers ; ils sont juste moins bons que d'autres. 32 Les fichiers AVCHD sont suffisants pour faire des corrections de couleurs. 33 Si on filme en AVCHD il est indispensable de savoir fusionner les fichiers d'un même plan. Pour éviter les pertes de temps et les erreurs de synchro. 34 Si on fait beaucoup de montages multi-caméras, alors un logiciel de montage avec fonction multicam qui fait voir tous les plans simultanément est indispensable. 35 Les comédiens se foutent de la 4K UHD et n'en parlent presque pas. 36 Les petites caméras sont plus pratiques pour en emporter beaucoup dans un même sac. 37 Quand on filme des spectacles en intérieur, il y a bien peu de paramètres manuels qui changent d'un spectacle à l'autre. 38 Dans l'idéal, toutes les caméras utilisées lors d'une captation doivent avoir le son réglé en manuel et le limiteur enclenché. 39 Tout appareil qui enregistre le son principal doit avoir le limiteur activé. 40 Le son que l'on entend quand on contrôle au casque est parfois meilleur que qu'on entend quand on l'enlève. Voilà, j'en oublie certainement. Mais c'est déjà pas mal. Bruno
  13. Pour ce qui est des grandes salles de théâtre tu as tout a fait raison. Avoir un angle hyper large est inutile quand on a bien plus de recul que nécessaire. Le seul endroit où on peut placer sa caméra en étant sûr de ne gêner personne c'est tout au fond du public. Donc une action cam est déconseillée à cet endroit. Cependant... Pour un minuscule théâtre une action cam peut s'avérer un choix judicieux. Pour la raison contraire qui fait défaut pour les grands théâtres. Avec un caméscope on n'est pas toujours sûr d'avoir assez de recul. De même que si on doit filmer un plan moyen (personnage en entier), avec un caméscope c'est parfois juste. Ce genre de théâtre c'est ce qu'on appelle " petits théâtres de merde ". Sur mes Panasonic hc vx870 le recul est au max en UHD 25p, mais il y a un crop en 1080p. Heureusement j'ai un model antérieur avec plus de recul Panasonic hc v750 qui a plus de recul en 1080p. Je l'utilise quand je n'ai pas le choix. Une action cam n'est pas du premier choix pour filmer un spectacle. Mais ça peut dépanner. J'en prévois une au cas où pour les captations du festival OFF d'Avignon 2020. J'aime bien ce petit machin de Osmo action pour le grand panorama qu'il offre. Il servira au moins d'expérimentation dans un premier temps. Rien de tel qu'un test en conditions réelles pendant une pièce de théâtre. Je confirme. Toutefois rien de tel qu'un test en conditions réelles. Bruno
  14. J'ai testé sur powerbank mon Osmo action, ça marche aussi. Par contre il semble que s'il n'y a pas de batterie à l'intérieur de l'Osmo action, le powerbank ne marche pas. Il est curieux de reprocher à une caméra d'être trop légère pour être placée sur pied. Tu trouves que la caméras est trop légère pour mériter d'être sur pied ?? Curieuse façon de voir les choses. Si une caméra rend service alors elle mérite le support qui lui convient. POINT. Merci de ton point de vue. Toutefois s'il faut filmer le spectacle avec un seul plan général, l'action cam a parfaitement sa place. A condition de corriger la distorsion. Bruno
  15. Bonjour, Merci Titof et Cracker pour vos réponses. Les actions cam m'intéressent surtout pour un type de captation bien précis : " Le tournage de dernière minute ". Quand il n'y a que 15 à 30 minutes d'installation et qu'on ne peut pas faire de réglages caméra bien précis. Et qu'on ne connait pas la salle de théâtre. Avec une action cam, le recul est facile mais l'approche est compliquée voir impossible. Les valeurs de plans serrés sont proscrits par les limitations mêmes du matériel. Par contre comme un ne peut pas zoomer, on n'est plus tenté de le faire et ça fait un souci de moins. Il suffit d'utiliser l'UHD pour faire un recadrage en post prod. Je connais déjà une partie des problèmes que posent les actions cam... Et pourtant j'ai quand même envie de tenter l'expérience. Ça doit être mon côté consumériste ; l'envie de m'offrir du nouveau matériel. Je n'ai encore filmé aucun spectacle en exposition tout automatique. Car je sais que l'exposition peut varier énormément selon l'endroit où l'on cadre. Et qu'en plus l'homogénéité des couleurs est moins garantie quand on doit mélanger les plans au montage. De plus, l'appareil est plutôt con dans ses choix ; car il booste toujours la sensibilité au maximum. Ce qui rend l'image dégueulasse. Au moins si on filme en auto il faudrait garder la main sur la balance des blancs. Je pense que la prochaine étape sera de filmer un spectacle en mode auto ou bien en mode HDR. Même si le HDR ne résout pas tous les problèmes de l'image. Ça me permettra de proposer mes services dans une situation d'urgence. Après l'expérience et les compétences, c'est le temps disponible qui compte. On ne peut pas agir de la même façon quand on manque de temps que quand on en a beaucoup. Mon but est de filmer des spectacles le plus possible. Bruno PS : Quand je dis que je n'ai encore filmé aucun spectacle en tout auto, je veut dire de façon sérieuse.
×
×
  • Create New...