Jump to content

Comemich

Membres
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

About Comemich

  • Rank
    Membre Nouvelle bobine
  1. Merci Noel pour tes explications. Je précise que la caméra dont j'ai parlé était à 200 Euros avant Noel, et proposée en solde à 100 Euros depuis janvier. J'ai profité d'une vente flash pour bénéficier d'une réduction supplémentaire de 32 Euros. C'est peut être une fin de série. Pour en revenir au sujet, je dois préciser aussi que les valeurs d'angles que j'ai annoncées ont été mesurées sur la largeur de l'images. Pour être plus précis, il faudrait faire la mesure sur la diagonale de 16x9. Ce qui donne 67° et 83° au lieu de 60° et 75°. J'ai beau chercher, je ne trouve pas les caractéristiques techniques des appareils (distance focale et dimensions des capteurs). Tous les fabricants sont très discrets là dessus. ça ne facilite pas le calcul, mais j'ai quand même fait quelques évaluations à partir des chiffres publiés sur ce site. On peut estimer la quantité de pixels réellement utilisés par un "zoom" numérique en faisant le raisonnement suivant: Supposons un capteur de 12 Mégapixels qui serait monté avec une optique dont la focale correspond à un grand angle de 170° et imaginons qu'on réduise le champ à 90° . La largeur utilisée est divisée par 11,4 . Il n'y a donc que 0,9 Mégapixels de réellement utilisés. Si je prend la Crosstour CT9500 qui ne fait pas de grand angle, mais qui a un capteur de 20 Mégapixels et une optique fixe à 83°, le "zoom" numérique à 67° réduit la largeur de 1,3 fois, soit 12 Mégapixels quand même.
  2. Je ne savais pas que Gopro proposait cette fonctionnalité. ça n'apparait pas clairement sur le site d'Amazone. J'aimerai bien qu'on m'explique comment on fait, techniquement, pour modifier la focale, car un objectif minuscule ne peut pas contenir de système mécanique (comme un zoom). Le grossissement ne peut donc être obtenu que par le traitement numérique du signal fourni par le capteur. Est ce que je me trompe ? La qualité des images n'est elle pas dégradée par ce système ?
  3. Aussi bonne, sans doute pas, ou alors le prix des marques serait une escroquerie. Mais les performances de cette caméra répondent à mes attentes. Je publierai une démo dès que j'aurai fait tous mes tests de prise en main.
  4. 359 Euros ! quand même. La Crosstoour CT9500 que je viens de payer 68 Euros lors d'une vente flash sur Amazone n'a pas besoin de stabilisateur électronique 3 axes motorisés mais elle offre les mêmes performances vidéo (4k) et propose trois angles de champ de 60° à 75°. On est encore loin d'un zoom de caméscope, mais je n'ai pas trouvé de telles prestations dans la concurrence, même dans le haut de gamme des marques prestigieuses 10 fois plus chères. Les premiers essais sont bluffant. Même si avec un champ à 60 degrés, on n'épargne pas les déformations, c'est quand même plus supportable qu'un œil de Gopro ou de smartphone.
  5. Bonjour, j'aurais peut être du poster ceci sur un autre fil de discussion, mais les plus récents datent de 2016. J'ai donc préféré créer un nouveau sujet. Les caméras de sport ou action cam, offrent des possibilités inouïes et leurs caractéristiques permettent de réaliser des prises de vues originales. Mais avant d'acheter un tel équipement, Il faut cependant être conscient que ces caméras ne sont pas polyvalentes. C'est conçu pour filmer des scènes d'action. C'est super pour une démonstration de VTT, une séance de surf ou un vol de drone. L'utilisation d'une courte focale (fixe) accentue l'effet de perspective et de vertige. La grande ouverture de l'angle de vue permet d'atténuer les tremblements qui seraient insupportables avec une longue focale. Et la stabilisation numérique fait le reste. Bref, c'est adapté à tout ce qui bouge en plein air. Mais n'envisageons pas de filmer une scène statique en intérieur. Avec ce genre d'optique, les murs et les plafonds sont incurvés, les gens ont un petit nez et de grandes oreilles. Tout est déformé. tout est rond, même les carrés. On trouve de bonnes caméras d'action à des prix raisonnables, mais ça ne dispense pas d'acheter un caméscope avec zoom en plus si on veut faire des plans rapprochés et filmer en intérieur. Bien sur, un caméscope classique ça coute plus cher, même en entrée de gamme, mais c'est beaucoup plus polyvalent.
  6. Merci NOEL de ces précisions. J'avais cru comprendre que pour afficher du 25P sans scintillement, les télés modernes faisaient du 50 frames par seconde en utilisant deux fois de suite la même image. Mais c'est vrai qu'avec la généralisation du 50P, la question ne se pose plus. Quand au Blu-ray, est ce une technique d'avenir ?
  7. On s'est peut être un peu écarté du sujet. La question que posait utilisateur01 au début, portait sur le choix d'un caméscope. On a partiellement répondu. Je crois qu'il n'y a pas de meilleur choix, dans l'absolu. Tout dépend de ce qu'on veut faire avec. Les modèles qui sont envisagés sont assez coûteux. Il n'est pas justifié d'investir autant si c'est pour faire du buzz sur Facebook, mais ça mérite d'être tenté si c'est pour produire quelque chose de plus durable. Attention, ça suppose que le reste suive (ordinateur et logiciel de montage performants, écran haut de gamme pour présentation publique de qualité... etc.). Comme on dit dans la marine: "La résistance d'une chaine est égale à la résistance du maillon le plus faible" Le caméscope n'est qu'un maillon de la chaine de production vidéo .
  8. Si j'ai bien compris, L'entrelacé a perdu beaucoup de son intérêt depuis qu'on a abandonné le tube cathodique. Il faut cependant attendre que le full HD 1080P/50fps se généralise pour considérer que l'entrelacé est définitivement mort. En effet, même si c'est une technique abandonnée par les écrans d'ordinateur, ça améliore la fluidité des mouvements sur un écran de télé, même récent. L'avenir, c'est sans doute l'affichage progressif. Je pense que l'intérêt d'un vidéaste amateur, c'est de réaliser le tournage et montage dans la plus haute résolution possible (compte tenu de son budget) et de conserver cette version encombrante pour l'utiliser dans l'avenir, quel que soit l'évolution de la technologie. Mais il faut exporter sa production dans un format compatible avec les moyens actuels de diffusion et les équipements courants des utilisateurs. L'Ultra Haute Définition ne présente pas vraiment d'intérêt immédiat. Mais si vous filmez le petit dernier qui apprend à marcher, pour lui montrer ça dans 20 ans ou plus, c'est un choix qui se justifie.
  9. Bonjour, Je suis votre conversation à propos de qualité. Je ne comprend pas bien ce que montrent les exemples comparatifs proposés sur internet. Je pense que de la vidéo 4K avec un débit de connexion ADSL, c'est illusoire. Les sites d'hébergement comme YouTube convertissent les fichiers qu'on upload pour les rendre lisibles. Mais la qualité du résultat est loin de ce qu'a filmé la caméra. Quand bien même on aurait un débit suffisant pour lire en 4K, il faudrait qu'on le fasse sur un écran de résolution suffisante pour exploiter pleinement la définition numérique. Ce genre d'équipement est encore assez confidentiel. Au delà de 1080 pixels, un écran d'ordinateur ne peut pas grand chose. En plus, il fonctionne en progressif (50P) ce qui ne permet pas de bénéficier des avantages de vidéos entrelacées. Dites moi si je me trompe.
  10. Bonjour, je suis nouveau sur ce forum, mais je ne suis pas vraiment novice en audiovisuel, puisque j'ai commencé en super 8. J'ai lu cette discussion car le smartphone est un sujet qui m'intéresse. J'apprécie les progrès techniques depuis un demi siècle. Mais quand je vois ce qu'en font mes petits-enfants, je ne comprend plus rien. Ils disposent pourtant d'outils performants à des prix abordables. Ils ne connaissent pas les contraintes de prise de vue, de montage, de synchronisation et de diffusion que nous avions dans le temps. Mais ils ne s'en servent pas pour créer quelque chose. Ils s'en foutent royalement. Ils passent leur temps à se regarder le nombril et singer ce que font les autres. Ils ne se soucient absolument pas de qualité ni de créativité. Finalement, ils ne produisent rien. Quand il n'y a plus assez de mémoire, on efface tout et on recommence. C'est la vidéo Kleenex. J'utilise encore un caméscope vieillissant mais si je suis amené à le remplacer, ce sera par un smartphone dernier cri. La seule chose qui me chagrine, c'est de devoir me contenter d'une optique grand angle médiocre, à focale fixe. ça me semble un gros handicap pour travailler les cadrages. La stabilité n'est pas un problème insurmontable si on s'en donne la peine, et il y a maintenant des accessoires pour ça. De toute façon, je n'abuse pas des mouvements de caméra. J'aime les plans fixes (sur trépied). Dans une séquence, l'important, ce n'est pas ce que fait le caméraman, mais ce qui se passe devant lui. Au montage, on est content d'avoir des champ/contrechamps et plans de coupes. Si on varie les angles de prises de vues et qu'on soigne les cadrages, le montage est bien plus riche que si on promène le champ de vision dans tous les sens.
×
×
  • Create New...