Jump to content

Comemich

Membres
  • Content Count

    146
  • Joined

  • Last visited

A propos de Comemich

  • Rank
    Membre En progression

Profile Information

  • Lieu
    Carantec (Finistère)
  • Intérêts, passions
    Vidéo, musique

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. D'accord avec titof44. Dans ce genre de réalisation, il faut du rythme, avec des transitions courtes entre les temps forts. La dérision sert d'effets comiques très utiles mais trop dispersés. Le dialogue sur la pomme est intéressant, car il pourrait servir le rythme si ça revenait plus régulièrement. Les costumes et la diction des acteurs sont très adaptés pour un conte. Il y a de bonnes idées et un travail de groupe. Mais je pense que le montage est perfectible.
  2. Voici les quatre premiers épisodes d'une série de dessins animés.
  3. Pour moi, le dessin animé ce n'est pas une collection d'effets spéciaux disponibles sur le marché des logiciels. Il ne suffit pas de secouer des pixels pour que ça devienne un dessin animé. Commençons par le soucis de tenir un propos cohérent et intelligible. Il n'est pas utile de faire quelque chose de long mais il est souhaitable d'être concis et il est indispensable d'avoir quelque chose à montrer. L'animation, c'est un jeu. Mais comme dans tous les jeux, il y a des règles. Cependant, je vous encourage à persévérer, car c'est un genre peu répendu chez les vidéastes amateurs. Cela deman
  4. Bravo pour cette étonnante réalisation. Compte tenu des moyens conséquents mis en œuvre, on aurait souhaité en savoir un peu plus sur le contexte dans lequel ces projets sont réalisés. Car les machines et les outils ne sont pas à la portée du premier bricoleur venu. En tant que modeste bricoleur, j'aurais apprécié des commentaires, conseils, et explications. Même si mes réalisations sont beaucoup plus modestes, je trouve ça intéressant.
  5. C'est une conception réductrice de la réalisation. Cela implique la nécessité de plaire au spectateur. C'est le culte du "LIKE" . Cela conduit à produire des fictions et des documentaires consensuels mais finalement ennuyeux. On met en scène des personnages sympathiques et pittoresques dans un décor bucolique. On montre le bon côté des choses, jamais l'envers du décor. On occulte tout ce qui pourrait déranger. On flatte le spectateur en le mettant en situation privilégiée. On abouti très souvent à des films d'agence de voyages et autres offices de tourisme, des messages de lobbyisme pour un sy
  6. D'accord sur tous les points évoqués. Je pense qu'il faudrait insister sur la nécessité du message. On aura beau éviter tous les pièges, on ne réussira pas une vidéo si on n'a rien à dire. Ce n'est pas nécessairement un message de haute teneur intellectuelle, philosophique ou spirituelle, mais il faut que ça dise quelque chose. Dans ce domaine, je constate qu'on a souvent tendance à traiter le même genre de sujets, et c'est très rare de trouver des idées originales. Ce n'est pas créatif de reproduire toujours des reportages sur les vieux métiers, les vieux châteaux, les merveilles de la nature
  7. Les comédiens sont convaincants. C'est bien filmé et bien monté. Le son est propre. C'est globalement bien maitrisé. C'est une réalisation honnête, mais sans plus. Ce genre de film utilise toujours les mêmes stéréotypes. Pour sortir du lot, il faudrait de l'originalité.
  8. Quand les américains feront des vidéos de drone sur le grand canyon du Colorado, avec de la musique occitane, je danserai le Charleston au fest-noz sur des airs de rag-time.
  9. J'ai lu, avec beaucoup d'intérêt, vos commentaires sur ce village. Je me suis dit que vous aviez des choses intéressantes à dire sur le sujet. Dommage que la vidéo n'en ai pas profité. Autre remarque: Pourquoi meubler l'espace sonore avec une chanson en anglais ? N'y a-t-il pas de chants traditionnels en Provence ? Il me semble que la musique du pays aurait été plus appropriée dans ce contexte de patrimoine culturel pittoresque. Sans tomber dans les clichés, genre cigales, on peut en profiter pour faire découvrir la culture locale. Ce que j'en dit, c'est seulement le point de vue d'un breton.
  10. C'est bien, garçon. Quel âge tu as, mon petit ?
  11. Oui ! C'est intéressant du début à la fin. On ne s'ennuie pas. Mais ce genre de production n'est pas à la portée du premier venu. Heureusement, on peut aussi faire des choses intéressantes avec des moyens plus modestes.
  12. Les cathares ont fait l'objet de recherches universitaires très sérieuses, mais si je cite Wikipédia, c'est pour souligner qu'on peut facilement se documenter sur un sujet sans faire forcément des recherches studieuses très lourdes. Tout le monde n'est pas spécialiste, mais on n'est pas sans ressources non plus. Pour en revenir à la vidéo, ce que je reproche, ce n'est pas qu'elle raconte une histoire fausse, c'est qu'elle ne raconte rien, même pas les raisons pour lesquelles il a fait ça. C'est vide quoi. J'ai suggéré qu'il aurait pu évoquer l'histoire parce que ce sont des vestiges qui témoig
  13. L'histoire de ces sites est assez bien connue. L'histoire des cathares aussi. La construction et la chute de ces forteresses a fait l'objet de nombreuses recherches par des historiens. Un rapide coup d'œil sur Wikipédia permet de s'en faire une petite idée. On apprend que ce ne sont pas les cathares qui ont construit ces châteaux, mais le roi de France.
  14. Encore un vol de drone sur des châteaux en ruine ! C'est où ? C'est quoi ces châteaux mystérieux? construit par qui et quand, et pourquoi ? Vous me direz: "On s'en fout". C'est juste des images. Oui, les images c'est utile, mais ça ne suffit pas pour faire un film. C'est d'autant plus frustrant que ces vestiges du passé ne sont pas des décors de carton. Ils ont une histoire. Ces vols de drone n'ont pas d'histoire à raconter. C'est pourquoi ils sont si ennuyeux.
×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site