Jump to content

Grison

Membres
  • Content Count

    48
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Grison


  1. A vendre : caméra d’épaule DVCAM - SONY DSR 250 P

    Parfaitement fonctionnelle.

    Matériel utilisé par une association. Quelques tournages en intérieur par an.

    Vente ause cessation d'activités.

    Operation = 67 * 10

    Drum = 32 * 10

    Tape = 19 * 10

    Threading = 46 * 10

    post-5748-0-73347400-1365193819_thumb.jp

    En complément

    1 sac de transport adapté RACAM état neuf

    1 semelle SONY VCT-14

    1 chargeur de batteries LI-ion DSM Broadcastpower ULTIMATE UVL1-60AC

    1 câble XLR 6 pin pour alimentation caméra à partir du chargeur.

    2 batteries DSM Broadcastpower ULTIMATE UV-98 – 14,8 V 98 Wh Li-ion

    2 cassettes SONY DVCAM 184mn (276 HDV/DV)

    post-5748-0-44402400-1365193855_thumb.jp

    Le tout : 1800 Euros.

    Visible en région parisienne (78).


  2. en fait je me suis mal exprime

    y at-il un decalage de synchro labiale entre le signal audio (sortie de console) et la video de l'un des camescope. pour moi forcément oui car meme si le signal audio rentre dans la camera et donc vient en complement de la video capturee par le camescope, le signal audio aura legerement du retard par rapport à l'audio capturee directement par le micro canon de la camera

    j'ai raison ou je dis des betises ?

    Je m'invite dans la discussion, avec votre permission (?), ayant un peu pratiqué le tournage en concert.

    Il y a effectivement des décalages entre les sorties consoles et le son direct (ambiance).

    En premier lieu il faut s'assurer de la phase de ce qui sort de la console (droite/gauche console et droite/gauche ambiance). Il se peut que l'on soit en opposition de phase (le positif signal correspond d'un coté à une membrane de HP "poussant" l'air et l'autre à l'inverse).

    Ensuite, le son capté par les micros est transmis à la vitesse de la lumière (grosso modo) à la console (soit par les câbles, soit par HF), en négligeant la latence de la console, il est donc en avance sur le son propagé dans l'air (300 m/s cela fait 12 m en 1 image de vidéo à 25 images/s).

    Si la salle est longue, des déphasages apparaissent sur les fréquences hautes. Ensuite bien entendu le signal de l'ambiance est la résultante du mélange du son direct (des enceintes de sonorisation) et des réflexions multiples (murs, plafond, sol) qui dépendent de la salle (et de la présence de public).

    Personnellement, je ne cherche pas "la vérité" lorsque je fais le mixage. Le mélange du son console et des ambiances, de toute façon est un artifice (personne ne l'a entendu tel quel sauf peut être le preneur de son).

    Le mieux à mon avis est de faire ça "à l'oreille" pour obtenir un son agréable et vraisemblable, même si ce n'était pas le vrai son du concert. Il faut pour ça que le logiciel de mixage (ou de montage) permette de décaler un son de façon très précise. (avec Premiere pro par exemple on peut décaler un son de la valeur mini d'un échantillon (1/48000 s). On peut aussi se simplifier la vie et ne mixer l'ambiance que pendant les manifestations du public (applaudissements ou sifflets) qui correspondent assez souvent avecf les silences des musiciens et l'ignorer le reste du temps.

    petits exemple sur http://vihvac.org/realisations


  3. VihVaC (les Vidéastes de la haute Vallée de Chevreuse) recrutent ...

    Cette association réalise bénévolement des vidéos pour d'autres associations culturelles de la région (spectacles, interviews, spots, ...).

    Elle a par exemple couvert récemment un festival de Jazz dans la vallée de Chevreuse (60 heures de tournage).

    Si vous êtes dans le coin et intéressé(e) et disponible de temps en temps, même sans compétences, vous serez le (la) bienvenu(e). La seule condition est d'avoir envie de travailler en équipe.

    Renseignements sur http://vihvac.org


  4. A vendre, état neuf

    Matériel de moins d'un an.

    1 mixette de reportage AZDEN FMX 32

    3 entrées symétriques micro (48 V débrayable)

    2 sorties sym LINE sur XLR et 1 sortie stéréo sur jack 3,5 niveau micro pour caméscope.

    http://www.azdencorp.com/new/product.php?p...at=3&page=1

    facture d'achat aux USA et reçu TVA fournis

    Prix : 250 €

    1 adaptateur Beachtek DXA 6A

    2 entrées sym micro ou line, 1 sortie jack 3,5 vers caméscope.

    se fixe sous le caméscope.

    http://www.beachtek.com/dxa6a.html

    facture d'achat aux USA et reçu TVA fournis

    Prix : 250 €


  5. désolé, je ne connais pas pinnacle studio9 et le site de Pinnacle n'est pas d'une aide notable ...

    Il devrait quand même y avoir quelque part une option qui permet de fixer le mode d'entrelacement.

    3000 ou 8000 correspondent au débit max en kbits/sec (8000 normalement pour un DVD haute qualité).

    Ce paramètre est peut être pris en compte au niveau du projet ...

    Je ne vois toujours que cette question pour distinguer la visualisation entre un écran d'ordinateur (ou de caméscope) et une TV.

    J'ai quand même trouvé ça :

    Ce FAQ décrit les différents paramètres disponibles dans les options Avancés de Créer un Disque ou Créer un MPEG. Ces options peuvent être atteintes en cliquant sur le bouton Avancés disponibles dans les Onglets Créer Disque ou Créer MPEG du paneau de configuration de Studio.

    1. Débit: Les deux options disponibles sont Variable (VBR) et Constant (CBR). L'option VBR utilise moins d'espace disque à un niveau de qualité donné par rapport à CBR. Dans de rares cas, VBR peut créer des problèmes lorsque le fichier est visualisé en utilisant certains lecteurs de DVD. Si vous constatez des sautes ou une lecture saccadée, utilisez CBR. Pour plus d'informations sur la lecture saccadée, merci de vous reporter à ce FAQ:

    http://pinnaclefr.custhelp.com/cgi-bin/pin...p;p_faqid=10291

    2. Mode Brouillon: Cette option accélère le processus d'encodage MPEG avec comme conséquence une certaine réduction de qualité.

    3. Filtrer Vidéo: Cette option active un filtrage plus doux qui peut améliorer la qualité apparente de la vidéo lors de l'utilisation d'un taux de transfert assez faible. La netteté de l'image est diminuée.

    4. Codage Progressif: Cette option crée le fichier MPEG au format Progressive Scan. Ceci peut être intéressant lors de la lecture du fichier MPEG sur un écran d'ordinateur ou lors de la lecture du DVD sur un lecteur de DVD supportant le mode progressive scan ou sur une TV HD. Cette option est sélectionnée automatiquement selon le format de la vidéo originale dans le projet (Entrelacée ou Progressive Scan).

    5. Toujours Réencoder le film entier: Cette option va désactiver le Smart Rendering. Smart Rendering est la possibilité pour Studio de déerminer les sections de vidéo pour lesquelles il sera nécessaire de réencoder lors de l'exportation. Certains fichiers MPEG peuvent présenter des inconsistances de timing. Ces fichiers MPEG à problèmes peuvent provoquer une désynchronisation Audio et Vidéo lors de l'eportation. Le fait d'activer cette option peut aider à résoudre des problèmes lors de l'exportation de certains projets.

    6. Mettre en oeuvre la compatibilité DVD stricte: Cette option force Studio à adhérer strictement au Standard DVD. Si cette option n'est pas cochée, certaines modifications sont faites au format DVD pour permettre d'ajouter certains comportements potentiellement intéressant au DVD gravé. Par exemple, si cette option n'est pas sélectionnée), vous pouvez utiliser le bouton Suivant de la télécommande du DVD pour vous déplacer dans les pages d'un menu.

    Il est dit que le mode 'progressive' (qui ne fonctionne pas sur une TV classique) est choisi selon le format de la vidéo originale dans le projet. C'est peut être là qu'il faut regarder. Ta capture VHS est-elle faite en 'progressive' ou en entrelacé ?

    si ça peut t'aider ...


  6. je suggère un problème d'entrelacement comme première investigation.

    A l'exportation du film monté, vérifier que la case ou l'option 'Entrelacement' est bien cochée avec la trame inférieure en premier si j'ai bonne mémoire (sinon essayer trame supérieure en premier).


  7. Bon, allons y en douceur :

    d'abord tu déclares que tu as fait ce film uniquement parce que c'est une obligation, que tu n'aimes pas ce genre, que tu n'as pas envie de faire ça, ...

    Si ce n'est pas parler de toi, alors je m'y perd.

    Ensuite on voit des personnages qui ont en commun de se dire "passionnés" par des choses assez diverses qui ne semblent pas avoir de lien entre elles. Ils disent qu'ils aimeraient bien en vivre de cette "passion" mais que bien sûr il faut bien se nourrir et patati et patata...

    N'est-ce pas exactement ton propre discours ? "Passion" du cinéma tel que tu l'entends, mais il faut bien suivre les cours et faire les exercices, mêmes s'ils sont sans intérêt.

    Tu as donc "utilisé" des figurants qui tiennent en gros ton discours, même si les objets de leur "passion" sont différents du tien.

    Tu as mis en scène ce qui te tracasse sans doute en ce moment. L'envie de faire du cinéma ton métier, pour "vitre ta passion" accompagné d'un doute sur le prix qu'il faudra payer pour ça (comme par exemple faire des documentaires qui t'ennuient).

    Tout ça n'est pas du tout antipathique, au contraire.

    Mais puisque l'exercice en l'occurrence est un documentaire, ça ne le fait pas. D'ailleurs tu dis toi même que tu ne veux pas le faire et de ce côté là, c'est réussi.

    Narcisse doit quelquefois se faire discret pour mieux se montrer. Il doit aussi montrer qu'il est assez fort pour savoir se taire de temps en temps. Sinon il montre surtout ses doutes et sa faiblesse...

    J'espère que tu apprendras ça vite. Sinon tu risques de gâcher ton talent. Et ça serait dommage.


  8. Les clichés : la passion contre le travail

    passion=créativité, liberté, altruisme, intelligence, ...

    travail = routine, ennui, conformisme, cupidité, ...

    vivre de sa passion c'est bien

    faire un boulot c'est pas bien

    Si ce n'est pas un cliché, c'est quand même d'une banalité extrême ...

    IL y a un grand contre sens, hélas commun, c'est que la passion est une souffrance et donc tout le contraire de la liberté et de la créativité.

    Encore un mot pourri par les clichés.

    Je ne reproche pas à ton film d'être narcissique (si tu ne t'en rends pas compte c'est plus embêtant), mais de prétendre être un documentaire.

    Dans un documentaire, on éclaire son sujet et pas l'opinion que l'on en a. C'est la différence avec un film à thèse comme le tien.


  9. Salut,

    le plus c'est que c'est assez bien filmé, sauf certains noirs qui sont trop artificiels.

    Le moins c'est que tu 'parles ' surtout de toi, directement ou par l'intermédiaire d'autres ...

    C'est une sorte de monologue narcissique. Donc, pour faire court, exactement l'inverse d'un documentaire.

    Autrement dit on comprend ce que toi tu penses, les clichés que tu as envie de communiquer, etc.. Mais on a bien du mal à trouver un autre sujet et donc l'intérêt documentaire est quasi nul.

    Enfin, pas tout à fait, c'est en fait un documentaire assez ennuyeux sur Thomas Duphil.


  10. Salut,

    le plus c'est que c'est assez bien filmé, sauf certains noirs qui sont trop artificiels.

    Le moins c'est que tu 'parles ' surtout de toi, directement ou par l'intermédiaire d'autres ...

    C'est une sorte de monologue narcissique. Donc, pour faire court, exactement l'inverse d'un documentaire.

    Autrement dit on comprend ce que toi tu penses, les clichés que tu as envie de communiquer, etc.. Mais on a bien du mal à trouver un autre sujet et donc l'intérêt documentaire est quasi nul.

    Enfin, pas tout à fait, c'est en fait un documentaire assez ennuyeux sur Thomas Duphil.

×
×
  • Create New...