Jump to content
zhiyun

 

Participez nombreux ! 5 lots à gagner

 

61 du Cygne

Monsieur Moresco, un court métrage SF

Recommended Posts

Bonjour à tous,

61 du Cygne a le plaisir de vous inviter à découvrir son dernier court métrage " Monsieur Moresco ", librement inspiré d'une nouvelle de Richard Matheson.

https://vimeo.com/78064544

Je vous souhaite bon film !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir 61 du Cygne !

Bon film avec bonne idée et scénario y a eu ! (Et je fais partie des convaincus qu'une adaptation n'est pas plus facile qu'un sujet original !)

Réalisation existante dont les choix du théatral et du noir&blanc peuvent se discuter mais se respectent en tant que tels !

Un bravo aux comédiens et à la comédienne ! Habité comme la Terre, Monsieur Moresco ! (Je parierais pour une troupe ardéchoise comme de bien entendu, avec de vrais talents cachés !).

Merci pour le clin d'oeil en faveur de Jung (que nos scénaristes en herbe devraient aborder :sm42-2: !).

Sincères félicitations et standing ovation à vous tous, collectivement et individuellement :eusa_clap-2: !!!

(Il est gentil lui, avec sa science fiction ! ... Alors moi non plus, on ne me croit pas :eusa_snooty-2: !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon. Très maîtrisé. Bravo.

De quelle nouvelle de Richard Matheson est-ce librement adapté ?

Richard Matheson, grand parmis les grands, nous a quitté en juin de cette année. Il est l'auteur de nombreux scénarii de cinéma, et, bien sur, de nouvelles et romans de SF, dont le prodigieux "je suis une légende" si mal adapté au cinéma.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces commentaires !

Pour répondre à Yanik, la nouvelle dont est inspiré le film s'intitule " L'homme qui avait créé le monde " et qui date de 1954.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu trop "psychologique" pour moi je comprends pas le sens et la moralité mais ça doit surement être à cause à mon manque de culture cinématographique.

Sinon c'est bien filmé et le jeu d'acteur est intéressant, joli huis clos ambiance lourde et pesante à souhait (dans le bon sens) une jolie lumière et le choix du noir et blanc ne fait qu'accentuer la tension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re ! Blackdelys !

Tu appuies sur le bon bouton ! Tu expliques ma réserve sur le choix du théatral à cause de son rapport pas si facile avec le langage cinématographique ! Celui entre le texte et l'image ! Toujours ma référence et ma révérence à Jacques Prévert et Marcel Carné !

Le choix d'une vraie scène de théatre sur fond noir ne se conteste pas puisque cela fonctionne ... Mais avec le renfort du découpage, du noir et blanc et du plan final de la Terre, exclusifs au cinéma !

Il faut admettre que le projet de 61 du Cygne n'a pas pu bénéficier des décors de Alexandre Traüner et d'une foule de figurants pour raconter son histoire comme celle de Garance et Baptiste, mais il a néanmoins été servi par l'engagement des comédiens !

Elle est là, l'alliance !!!

Blackdekys, seule la psychologie du spectateur nous intéresse ! Explication (de texte) : Tu peux te reconnaître toi dans Monsieur Moresco si tu imagines que le jour très lointain où tu mourras, tu ne verras plus rien autour de toi, tous les êtres, toute la nature et tout l'univers ! Comme si ce monde n'existait que pour toi et que par toi ! Comme si tu étais ce monde à toi seul !

Si quelque chose en toi le craint et le refuse, tu prendras volontiers la place du psychiatre ... La secrétaire médicale est désemparée à ta place pour que toi, tu puisses rester calé sur ton siège en tant que public assistant à ce modeste spectacle de la vie !

(Ai-je bien expliqué la notion de métaphore qui a inspiré Monsieur Carné pour illuminer le texte de Monsieur Prévert ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blackdekys, seule la psychologie du spectateur nous intéresse ! Explication (de texte) : Tu peux te reconnaître toi dans Monsieur Moresco si tu imagines que le jour très lointain où tu mourras, tu ne verras plus rien autour de toi, tous les êtres, toute la nature et tout l'univers ! Comme si ce monde n'existait que pour toi et que par toi ! Comme si tu étais ce monde à toi seul !

Si quelque chose en toi le craint et le refuse, tu prendras volontiers la place du psychiatre ... La secrétaire médicale est désemparée à ta place pour que toi, tu puisses rester calé sur ton siège en tant que public assistant à ce modeste spectacle de la vie !

(Ai-je bien expliqué la notion de métaphore qui a inspiré Monsieur Carné pour illuminer le texte de Monsieur Prévert ?)

Salut Ciné7 !

Excuse moi mais j'ai rien compris :sweatingbullets:

Ta façon de t'exprimer est trop compliquée j'ai beaucoup de mal à suivre, serait il possible que tu emplois un langage un peu plus terre à terre avec moi ? :eusa_pray:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Blackdelys, la psychologie de tous les personnages, aussi différente et opposée soit-elle entre eux, et qui se projette dans l'ambiance et le décor, c'est la tienne seule en tant que spectateur bien installé, avec ses conflits et ses doutes que tu vois ainsi tout à coup s'exprimer à l'écran !

Un auteur et un réalisateur (les vrais !) ne te demandent donc pas de comprendre intellectuellement mais de te reconnaître, toi, dans l'histoire, à l'aide d'émotions universelles, c'est à dire pouvant être partagées par tous ou vécues intimement par chacun !

Selon ton état d'esprit du moment, tu te sentiras soit M. Maresco, soit le psychiatre, soit même la secrétaire ! Mais tous devront te rappeler qu'ils existent tous les 3 en toi pour te réveiller à toi-même tout entier !

C'est le but du spectacle, que tu puisses te retrouver un instant avec toi-même et ainsi te distraire ou plutôt t'évader de ce monde de brutes pour obtenir au moins une réponse à toutes tes interrogations ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rajoute que l'histoire racontée est vue à travers nos filtres personnels (éducation, expériences, préjugés, etc.).

Mais attention un film, c'est aussi manipulateur. Dans le sens où il peut nous faire perdre nos propres repères, entraîné comme nous sommes par l'histoire et par l'empathie avec les personnages.

Pour faire simple, on peut aimer un film plein de bons sentiments avec une figure paternelle conservatrice (mais juste, forcément juste) alors que dans la vrai vie, on ne partage pas les valeurs du personnage

En ça, le cinéma est une école de tolérance. Voir "à l'ouest, rien de nouveau", ou nous partageons les peurs des soldats allemands de base, aussi victimes que leurs adversaires.

Très rassurants, notre empathie ne s'appliquerait pas à des SS, enfin je l'espère...

Même remarque pour les Westerns selon qu'on est placé du côté pionniers ou du côté indiens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grand bonjour YANIK !!! Bravo et merci !!! Bonjour aussi 61 du Cygne et merci pour le merci !

J'avoue avoir connu moi-même un profond malaise à la période de formation sur comment gérer l'attention du spectateur ! J'ai tout de suite craint mais il était déjà trop tard, que ce métier pouvait tomber entre de très mauvaises mains de manipulateurs ! Je me permets de le dire ici, il suffit de regarder les films omnirécompensés ou surmédiatisés depuis que Hollywood fixe les règles du marché !

Pour ma part, j'ai choisi de ne me référer qu'à des réalisateurs et des scénaristes intègres qui exercent que dans le respect et pour le plaisir du public ! A quoi sert une passion, si ce n'est à partager le meilleur !

Aux apprentis sorciers, redevenez des apprentis magiciens !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le court-métrage de fiction M. Moresco est désormais proposé sur notre dépôt vidéo par Jacky Chavaudret.

Pour rappel, Richard Matheson a aussi écrit un certain Duel de Steven Spielberg

video549.jpg

http://www.magazinevideo.com/video/monsieur-moresco/29251.htm

Nota Bene perso : merci à Blackdelys d'avoir prévenu du doublon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...