Jump to content
retrononomusic

Humour ou pas...?

Recommended Posts

Bon et bien étant dans une période plutôt prolifique, je viens encore de terminer un épisode.

Suivant les remarques de chacun, j'ai essayé d'améliorer l'éclairage et la qualité de l'image. J'ai aussi essayé de soigner davantage le cadre.

Du coup, ça me prend plus de temps qu'avant... :-)

Episode 7 (Plus de violence)

http://youtu.be/HyHfn9oIY0Q

Merci d'avance pour toutes vos remarques qui me feraient passer de amateur à moins amateur... :-)

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour!

Je viens juste de terminer le huitième épisode. Beaucoup de travail pour essayer d'en faire un drôle pour une fois... :-))

J'ai essayé de nouveaux réglages sur l'image, est-ce que cela convient?

Une question subsidiaire : Est-ce que cela vous parle, la nostalgie des vieux jeux vidéo, ou est-ce que c'est déjà un sujet cliché?

Merci à tous,

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celui ci est super!!!

Bravo :eusa_clap::sm59:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un nouvel épisode un peu plus long...
Alors je ne sais pas si je cherche systématiquement l'humour instantané. Je crois que je suis plus attiré par un mélange de poésie et de malice. Du coup, il est possible que cela ne représente que peu d'intérêt aujourd'hui sur internet.
:-)

Merci.

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, il est possible que cela ne représente que peu d'intérêt aujourd'hui sur internet.

:-)

Merci.

Nono.

Bonsoir Nono !

Cà s'appelle de la recherche !

Ton étude à toi, c'est la comédie, pas l'humour et plus la poésie :eusa_think: ...

C'est pas d'aujourd'hui et c'est encore plus vaste qu'internet !

J'espère t'aider davantage mais c'est déjà une 1ère contribution :smile-2: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour t'en dire un peu plus (Je réfléchis en direct) et te rassurer du plaisir de ta tâche, tu viens de te tester toi-même et pas de souci, tu t'es mis sur la voie !

Tu n'as plus qu'à penser à ceux qui t'ont précédé ! Charlie Chaplin, par exemple, avait-il seulement de l'humour ou était-il plutôt un poète ? Et pour rester chez nous, Jacques Tati ? ...

Est-ce que ce sont leurs sujets qui prêtaient à rire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Ciné7, mais je crois que je ne suis plus trop sûr de quoi que ce soit...

Je vais retravailler cet épisode, il ne me plait pas.

J'ai beaucoup regardé monsieur Hulot étant jeune, et je suis à des années lumières de ce genre de talent.

Du coup, je pense être dans un registre un peu ras des pâquerettes comme avec cette vidéo que j'avais mis de coté.

http://youtu.be/FUR7IXFIVqs

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir retrononomusic !

Tu me fais beaucoup réfléchir depuis hier soir et je cherche le moyen de t'expliquer une notion importante pour t'aider. J'avoue que je tâtonne car je ne suis pas spécialiste de la comédie mais j'espère que le week-end nous sera profitable.

Tout ce que je peux te dire pour patienter, c'est que la poésie ne situe pas dans une narration en voix-off et aussi qu'une addiction ne relève pas forcément du sentimental et donc encore moins d'une histoire d'amour.

Tu es toutefois de le traiter ainsi mais il faut le cré-di-bi-li-ser ! Ou alors, creuser encore ton sujet et trouver l'angle qui t'inspirerait le plus ...

Je ne peux que te dire à très vite :bien: !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour retrononomusic (Nono !).

La dernière vidéo (#29) dite mise de côté et au ras des pâquerettes, est au contraire intéressante ! Je me permets de m'en servir ...

Comme il ne s'agit que de s'exprimer qu'avec le coeur (puisque c'est çà qui nous anime tous ... en secret, croit on), on ne va donc plus parler de poésie et de tout autre qualificatif hâtif, incongru et trompeur ... donc aussi d'humour ! ...

C'est avec notre coeur qu'on a donc décidé de toucher celui des autres ou mieux, de partager notre perception ou notre conception de l'humanité ! De cette profondeur emplie d'inconnu, ne peut surgir qu'une expression humaine la plus spontanée et la plus manifeste, le rire ou les larmes ...

(Certains penchent pour la violence, la peur ... Ok, mais du moment que çà amène aux bonnes émotions et donc aux bonnes interrogations ... Je reprends par exemple Visconti qui estimait que le désir était plus cinégénique que l'acte sexuel lui-même).

Ta séquence de départ montre la peluche d'une marmotte s'animer en secret (Tiens ! Aussi ?). Je vais faire plaisir à Manu s'il passe par là, c'est donc là qu'intervient le maître mot, le fondement de toute histoire : "La métaphore" ! (Je sais, je n'exclus pas de développer un jour dans la rubrique "Du scénario à la réalisation" ...).

Comme nous parlons bien de profondeur, c'est donc très logiquement que toi, tu as choisi d'approfondir (D'où toutes les questions que tu te poses et qui soudain t'envahissent jusqu'à te faire quelque peu souffrir et te mettre en colère contre toi-même et même contre la vie ... Tiens donc, comme pour un accouchement ! ...).

Bon, à défaut de développer, on va illustrer ! ... Nous avons donc une marmotte en peluche qui s'anime en secret (comme donc notre démarche profonde). Dans le même état d'esprit, on va dire que la marmotte est un animal vivant mais qu'ici elle apparaît factice ! Non, il faut impérativement qu'elle soit vivante, qu'elle ait un coeur ! Qu'elle ait besoin d'aimer et d'être aimée ! En en ayant peur ou non ! Par le charme, la persuasion ou la violence, s'il le faut !

Alors, il y a l'épisode de la poupée de chiffon (du moins à ce que j'en ai déduis car difforme, le bidule :eusa_think: !). On continue, la marmotte veut partager son secret intime de la vie avec la poupée, seule présence à proximité immédiate, d'apparence vivante ainsi capable de meubler sa solitude ! C'est vrai, ce n'est que du chiffon ! Seulement, c'est l'image d'une fille, d'une humaine, et toute marmotte qu'on est, c'est fragile çà et çà a des sentiments ! Cà se respecte, donc stop à toute idée de force et de violence ! Elle est d'ailleurs elle-même capable de le faire comprendre et de se défendre (puisqu'elle est animée dudit puissant secret).

Donc, on se calme, merci ! Chacun à sa place ! Nous sommes des êtres civilisés ! Bon, peluche ou chiffon, pas tout à fait mais on vit en plein dedans ! On nous a posé sur un canapé un peu pour çà quand-même, pour en faire un petit peu partie ou du moins y faire penser ...

Tiens, la voilà la civilisation qui rapplique, qui réinvestit l'foyer et se réapproprie le canapé, ne demandant, après sa journée de dur labeur pour survivre et ainsi perpétuer les générations, qu'à dormir comme une marmotte et dans sa solitude, se bercer de ses sentiments tous chiffonnés !

"C'est la vie" pourrait se dire l'homme en s'endormant ! Mais justement ! Parlons en ! Que devient alors le secret si intime et puissant dans l'apparente solitude du moment et dans un sommeil qui s'apparente à la mort ? ...

... Et si pile à cet instant là, la vérité, la sienne, la plus intime et la plus profonde, survenait soudain dans ce qu'elle a d'extraordinaire ? ...

Ce à quoi, je viens de m'exercer, s'appelle en langage scénaristique : le "Milking" ! C'est dit en anglais car çà nous vient de théories hollywoodiennes mais comme c'est hérité de l'europe, en français, çà donne "traite du lait". Tirer au maximum toute la substance nourricière de tous les éléments mis en place après une sélection minutieuse, réfléchie ou instinctive !

Résultat de l'exercice, car ce n'est qu'un exercice mais obligé et systématique, on comprend enfin soi-même ce que l'on veut dire, ce qu'on veut partager vraiment et le plus sincèrement ! On ne cherche plus, on va parachever la structure !

Du stéréotype, on puise dans le secrètement admis ou dans l'encore inconnu ; et on en ressort un archétype ! Notre fameuse métaphore toute personnelle que l'on tire comme le lapin du chapeau d'un illusioniste face à son public !

Car oui que c'est ainsi que la magie opère !

Moi, j'ai trouvé ma fin et retrononomusic, je te laisse découvrir la tienne puis toutes les autres de tes créations qui vont suivre ...

J'espère en effet avoir déclenché l'contact et si pas tout à fait, je peux faire le SAV ... Mais en cas de panne d'essence, refaire d'abord l'exercice pour vérifier que le réservoir est vraiment vide ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà un grand merci pour avoir pris le temps de m'écrire cette longue réponse. :-)

Ensuite, je suis sidéré par ta capacité d'analyse. Je dois avouer que cette dernière vidéo, je l'ai faite sans me poser de questions, me concentrant sur la réalisation plus que sur un message. Alors, c'est surement inconscient mais ça me fait plaisir d'entendre que ça peut être plus que ça. J'oublie qu'il y a autant d'interprétations que de spectateurs et que même une vidéo qui moi me semble simpliste peut être le véhicule de quelque chose de plus profond même si rien n'est réfléchi au moment de la conception.

Mais ne penses-tu pas que la plupart y verra surtout l'animation d'une peluche un peu perverse? :-)

PS : j'ai bien compris le principe de crédibilité que tu me suggères d'appliquer lors de la vidéo précédente.

PS 2 : le bidule, c'est une fraise avec des bras :-))

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour retrononomusic !

C'est toi qui choisit si la marmotte est perverse et de la montrer comme telle ! Et tant mieux alors que çà soit une fraise qu'elle agresse (tiens, un fruit ? crum ! On change de registre ...).

Mais ton impression que çà n'atteint pas (tout à fait) son but, provient justement du fait que tu l'as conçu comme çà, brute de chez brute, sans t'être demandé pourquoi cette perversité et donc sans y faire adhérer ton public !

Ce n'est pas une question de message à transmettre mais de déclencher une émotion positive ou négative ! Comme je l'ai déjà dit sur un autre poste (http://forum.magazinevideo.com/topic/28572-le-plus-beau-rendu-cinema-pour-tous/), c'est une trace qu'il faut laisser et qui plus tard, un jour, y fera repenser et peut-être réfléchir ...

Maintenant que tu connais le terme, il faut "milker" en sorte ! Toi, c'est le rire que tu cherches en réaction spontanée et pour y parvenir à propos de la perversité, il faut que tu la provoques aussi chez le spectateur pour qu'il la partage avec toi de manière complètement jouissive et hilare !

Ainsi, comme le fruit défendu, il faut évoquer la gourmandise et l'amener à son paroxisme, la faim jusqu'à dévorer la chair humaine !

Nous sommes d'accord, c'est ce que tu as fait ! Donc, c'est pas au ras des pâquerettes ... Il manquait juste un détail : bien montrer au début que c'était une fraise et que c'est bien elle qui anime la marmotte en peluche jusqu'à lui provoquer le pire de la tentation !

Pour rire à la fin, il faut effectivement sentir que le personnage humain en lutte permanente et exposé à tous les dangers, se croit chez lui à l'abri du monde et de sa perversité (qu'il sait ou pas ancrée aussi en lui).

Conclusion : creuser à l'extrême son sujet pour stimuler sa créativité dans la mise en scène, dans la mise en image, sans rien oublier, ni improviser ! "Creuser au burin", répèterait Blade83 ...

J'insiste, l'analyse n'est pas intellectuelle, c'est de la technique ! C'est un logiciel à intégrer et comme le talent est une prédisposition, il est accessible à tous ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je viens de voir le dernier, j'ai éclaté de rire....cette marmotte lubrique , ce mélange entre réflexe/coup d’œil infantile (faut pas qu'on m'voit...c'est interdit), avec un côté complètement absurde...jusqu'à l'échange de regards, et la punition tout ça autour d'une peluche ...en fait ce décalage rend la scène encore plus burlesque.

La spontanéité infantile - le violence gratuite qui dit bêtise- traité finement l'air de rien comme si c'était normale, pour surprendre...ça marche bien chez moi...en sachant que j'appréciais déjà le style et le format.

Merci Ciné7 j'ai appris que je faisais du Milking parfois...sans le savoir...ouf il était temps !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Manu09, je vois qu'on partage le même humour! J'aime bien l'adjectif "burlesque". :-)

Ciné7, je vois parfaitement ce que tu essaies de m'expliquer. Je pense en effet que je ne "creuse" pas assez ou ne "millk" pas assez. :-)

C'est aussi que je dois penser à tout vu que je suis tout seul et que je n'arrive pas à me donner le temps de la réflexion.

Si j'avais réfléchi davantage, j'aurais peut-être vu en effet qu'il manquait quelque chose pour contraster la fin de la vidéo.

Qui est Blade83? :-)

Merci encore pour ton aide!

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir retrononomusic et MANU09,

Vous avez raison et j'aurais reconnu la fraise, la vidéo aurait sûrement fonctionné aussi pour moi !

Le milking est une technique simple et à la portée de tous qui aide en cas de panne sur son sujet et pour lui éviter les approximations. Cà permet aussi de maîtriser son découpage en bonne connaissance de cause.

On peut en effet prétendre déjà milker naturellement mais je n'ai pas tout dit. J'ai amené vers autre chose ! J'ai parlé de marmotte et de poupée de chiffon pour évoquer le conte et de fruit défendu pour rappeler la genèse. J'ai employé le mot "archétype".

C'était pour attirer l'attention que le milking a une plus grande importance et peut contribuer à donner une dimension mythique à son récit ou plus exactement à sa métaphore ...

C'est vrai que je ne t'en exige pas tant pour tes sketches, retrononomusic mais sait-on jamais, si un jour ou une nuit, l'envie te prenait d'expérimenter de nouveaux horizons ...

Blade83, membre du forum, a testé le milking sur son court-métrage "Satisfaction" :

http://forum.magazinevideo.com/topic/25944-satisfaction/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Ciné7,

je suis débutant et la critique internet peut être redoutable. Là où ailleurs on me recommande de ne pas m'acharner, ici j'entends que je peux faire mieux.

Des conseils comme ceux que tu donnes valent de l'or de mon point de vue. Je vais les appliquer.

Donc merci. :-)

Nono.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nono !

De rien et c'est parce que j'exècre le nivellement par le bas que je refuse tout message de découragement !

"Faîtes ce que vous aimez et aimez ce que vous faîtes" dit Louis Jouvet ! Alors, du moment que tu as été tenté par çà, c'est forcément bon signe et qu'une force réside en toi qui t'y a poussé ! C'est vraiment pas le moment de te dire maintenant de ne pas t'acharner !

Pardon de l'image mais c'est çà, une femme qui n'accouche pas à la première poussée, le médecin ne s'en va pas en lui disant : "Bon çà va, n'insistez pas, pas la peine de vous acharner !"

Je précise toutefois que j'ai présenté la chose tel un petit exercice mais tout le lait n'a pas été tiré (c'était juste pour montrer la démarche).

C'est certain que ce travail ne suffit pas en lui-même et qu'il faut ensuite tout structurer et savoir tout mettre en valeur ! C'est programmé aussi dans le logiciel et çà s'apprend (du moins çà évolue en permanence au fur et à mesure de son expérience et de sa pratique).

Il faut le meilleur récipient à ce lait, je répète, "nourricier" !

Donc, au contraire, s'acharner ! (Et éventuellement compter sur le trousseau de clés d'Ciné7 si des portes résistent ... Attention, il en manque sûrement quelques unes de clés et le passe n'existe pas encore ...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



×
×
  • Create New...