Aller au contenu
  • Pour poster ou répondre à un message, connectez-vous ou inscrivez-vous ici !

    Pour poster un message, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, Connectez-vous ou Inscrivez-vous, c'est gratuit.

    (option) Pour télécharger les fichiers-tests NATIFS, optez pour le Premium.

Projets-Ventilo

FILMOPSIE - La chronique dans laquelle on décortique le cinéma

Messages recommandés

Et sinon je profite de ces quelques réponses, pour partager avec vous l'avant-dernier épisode spécial "entre la vie et la mort", dans lequel on s'attaque à "The Revenant" d'Alejandro Iñárritu

 

 

Modifié par Projets-Ventilo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VU QU'ON A CHANGÉ DE PAGE, J'EN PROFITE POUR REMETTRE MA RÉPONSE A VOS DIFFÉRENTS MESSAGES:

 

Le 05/07/2018 à 18:54, NOEL a dit :

Bonjour Projets-Ventilo,

Merci pour ces analyses de films, c'est très intéressant.

Je reviens sur le film Blade Runner 2049 ... que j'ai eu assez de mal à digérer même après l'avoir vu 3 fois (on m'a offert le Blu-ray).

(trop long, lent, sombre et une sonorisation où les dialogues sont d'un niveau trop faible par rapport aux divers bruitages etc... ).

... sans oublier des scènes difficiles à comprendre comme celle-là -->C'est ici 

mes remarques sur cette scène:

1) Pourquoi se sentir obligé de montrer du sang qui coule ?

2) Pourquoi embrasser sur la bouche quelqu'un que l'on vient d'exécuter avec un cutter, si ce n'est que pour mettre à l'honneur la perversité ?


@Ciné7

 

    

 

Bonjour et merci beaucoup pour ce retour et d'avoir pris la peine d'uploader la scène en question sur Youtube et désolé du retard de ma réponse.

Concernant "Blade Runner 2049", une question me taraude: as-tu vu "Blade Runner" premier du nom de Ridley Scott? Car si ce n'est pas le cas, il est fort possible que cette suite ne t'ai pas touché pour cette raison. Car, comme je le dis dans mon "émission", "Blade Runner 2049" est selon moi le parfait exemple d'une bonne suite: un film qui respecte son héritage, en apportant quelques doses de nouveautés tout en poussant plus loin la réflexion.

 

Je pense que si cette fameuse scène est à ce point illisible en terme de lumière, c'est pour accentuer la perte de repère et d'humanité de Wallace. Il n'est plus que l'ombre de lui-même... non... plutôt de l'humanité. Il représente ce qui se fait de plus inhumain au sein même des humains. Raison pour laquelle on nous montre un être vivant, réellement humain, tuer un être artificiel (quasi-humain) de sang froid, laissant ainsi couler le sang de la "victime" (est-ce véritablement une victime puisqu'il s'agit d'une conscience artificielle?).

 

Concernant le fait que Wallace embrasse sa création, en plus d'un clin d'oeil à une scène du premier film dans laquelle le "méchant" (décidément j'adore les guillemets) Roy Batty embrassait son créateur pour connaître le plus de sensations possible avant de s'éteindre/mourir, ici il s'agit surtout d'une sorte d'amour que Wallace éprouve envers ses créations. Comment ça? Amoureux de ses créations qu'il n'hésite pourtant pas à tuer? Tout un paradoxe, une confrontation entre humanité et déshumanisation. Du moins, c'est ce que personnellement je ressors de cette séquence.

 

Le 05/07/2018 à 19:13, Ciné7 a dit :

Bonsoir Projets-Ventilo !

 

Pour Moulin Rouge :bien: :eusa_clap: !!!

 

Autre confidence de fraternité astrale, je garde un souvenir aussi foisonnant et délirant de mes soirées parigotes ... Baz a connu, c'est pas possible !).

 

Et puis, c'est mon intro 20th century fox préférée !

 

 

Pour l'échelle de Jacob, enfin je préfère ! Pas vu mais bravo et merci pour cette belle analyse. En plus, Adrian Lyne n'est pas un cinéaste que je conchie et j'admire Tim Robbins (qui pour les potins a discrètement épousé Susan Sarandon que j'adore également, ainsi que Danny Aiello mais lui, je sais pas avec qui il s'est marié ou qu'il a divorcé :blush2:).

Et oui j'ai beaucoup aimé cette ouverture aussi. En fait j'ai apprécié tout le film, bien que surpris par son côté absurde (voir cartoonesque à certains moments). Mais son esthétique rappelant constamment celle d'une pièce de théâtre, les musiques, le montage haletant, la déchirante scène de fin... c'était somptueux.

 

Et merci pour ton retour sur "L'échelle de Jacob" :-) Si un après-midi, lors d'un dimanche pluvieux, tu as envie de frisonner quelque peu (sans aucun jump scare), je ne peux que te le conseiller.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Projets-Ventilo a dit :

Car, comme je le dis dans mon "émission", "Blade Runner 2049" est selon moi le parfait exemple d'une bonne suite: un film qui respecte son héritage, en apportant quelques doses de nouveautés tout en poussant plus loin la réflexion.

j'ai vu le 1r en salle de cinéma, j'avais acheté la musique de Vangelis à l'époque tellement je la trouvais enivrante, le 2e je l'ai vu dans un avion et malgré la petitesse de l'écran et le manque total de sommeil la 2e fois (une nuit agitée en raison d'un vol annulé), je n'ai pas décroché un seul instant et ai ressenti la même émotion. Ryan Gosling et le trait d'union d'Harrison Ford, présent dans les deux films, forment un duo épatant. Le fait qu'Harrison Ford n'intervienne qu'après la moitié du film (environ ?) est une bonne astuce scénaristique. Un peu l'inverse de Janet Leight, star de l'époque, qui meurt au bout de 20 minutes, on n'avait jamais vu ça avant la sortie de Psychose...

 

Je le reverrais bien un seconde fois car le film n'était pas doublé ni sous-titré et c'est dur dur de suivre des acteurs américains qui mâchonnent autant en anglais. :27_sunglasses2x2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Projets-Ventilo a dit :

 

... Concernant "Blade Runner 2049", une question me taraude: as-tu vu "Blade Runner" premier du nom de Ridley Scott? Car si ce n'est pas le cas, il est fort possible que cette suite ne t'ai pas touché pour cette raison. Car, comme je le dis dans mon "émission", "Blade Runner 2049" est selon moi le parfait exemple d'une bonne suite ... 

 

... Je pense que si cette fameuse scène ... c'est pour accentuer la perte de repère et d'humanité de Wallace.

... Il représente ce qui se fait de plus inhumain au sein même des humains. Raison pour laquelle on nous montre un être vivant, réellement humain, tuer un être artificiel (quasi-humain) de sang froid, laissant ainsi couler le sang de la "victime" (est-ce véritablement une victime puisqu'il s'agit d'une conscience artificielle?).

 

Concernant le fait que Wallace embrasse sa création,  ici il s'agit surtout d'une sorte d'amour que Wallace éprouve envers ses créations. Comment ça? Amoureux de ses créations qu'il n'hésite pourtant pas à tuer? Tout un paradoxe, une confrontation entre humanité et déshumanisation.

Bonjour Projets-Ventilo,

Il est évident que j'ai vu Blade Runner (N°1).

Je te félicite ainsi que Thierry pour avoir compris et retenu "en détail" toutes les scènes en une seule vision ... tout le monde n'est pas au même niveau d'intelligence ... j'en suis désolé.

Mais, je me console quand je lis toutes les interventions et jugements sur la complexité due à la lenteur et la durée du film ... liens vers des sites que j'ai mis dans mon message du 6 juillet

en insistant sur la complexité exprimée avec humour dans le résumé fait par ce présentateur de TMEP au Québec  (il suffit de regarder juste le début).

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, NOEL a dit :

Bonjour Projets-Ventilo,

Il est évident que j'ai vu Blade Runner (N°1).

Je te félicite ainsi que Thierry pour avoir compris et retenu "en détail" toutes les scènes en une seule vision ... tout le monde n'est pas au même niveau d'intelligence ... j'en suis désolé.

Je n'aime pas parler "d'intelligence", car pour celle-ci revêt différentes formes. Et dans le cas du visionnage et du "décryptage" de films, je parlerais plutôt de sensibilités différentes. Les éléments que je donne quant à cette fameuse scène sont ce que j'ai ressentis et vu personnellement. Si ça se trouve, Denis Villeneuve voulait simplement faire un méchant très méchant, et c'est pour ça qu'il l'a plongé dans le noir et qu'il l'a fait tuer sa création. Mais j'ose espérer qu'au vu du bonhomme et du sujet du/des film(s) "Blade Runner", celui-ci a poussé un peu plus loin la réflexion. 

 

Il y a 1 heure, NOEL a dit :

Mais, je me console quand je lis toutes les interventions et jugements sur la complexité due à la lenteur et la durée du film ... liens vers des sites que j'ai mis dans mon message du 6 juillet

en insistant sur la complexité exprimée avec humour dans le résumé fait par ce présentateur de TMEP au Québec  (il suffit de regarder juste le début).

 

 

 

 

 

 

Promis, j'irai jeter un coup d'oeil dans les plus brefs délais! :-) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Projets-Ventilo, NOEL et Thierry P.

 

Je découvre et approuve l'analyse de The Revenant car je n'ai guère batifolé en terre inconnue. J'informe même nos chers jeunes aspirants que c'est une narration d'avenir et qu'on va vous y attendre au tournant (Consultez mes topics pour l'instant réputés indigestes dans la rubrique du forum "Du scénario à la réalisation vidéo". Des pistes convergent et c'est plus sérieux que moi-même, je le prévoyais).

 

Pour Blade runner 2049, d'après notamment le complément de Thierry P., on est dans le même domaine. Il ne s'agit donc pas d'intelligence mais de réceptivité personnelle et de son ressenti intérieur ... La main de Ryan Gosling se retournant sous la neige est lourde de signification mais plus spirituelle qu'intellectuelle (Communication d'âme à âme, avais-je osé dans un récent topic).

 

Donc bravo Projets-Ventilo d'avoir tout si bien perçu dans The Revenant et perso, j'attends la surprise que tu nous réserves (car mes radars se tournent forcément vers une bande bien particulière de bras cassés).

 

(Tu as raison pour Baz Lührmann et le "cartoonesque". Il est rare de réunir les talents de faire rire et d'émouvoir même si çà fait partie de la demande. L'aurait-il enfin compris pour Gatsby avec son pile un an de moins que moi ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Ciné7,

Bon ... OK ... si tu considères qu'un film doit se voir uniquement par les images pendant 2 h 40 ... il suffit alors de couper le son  ... et de se plonger uniquement dans son imagination, ses ressentis ... ses sensibilités émotionnelles.... etc.

Pourquoi ... je dis "couper le son"  car c'est un peu comme ça que l'a presque vu Thierry, car en anglais ... qu'est-ce que ça doit être difficile, car avec mon Blu-ray ... obligé de faire des marches arrière pour essayer de comprendre certains mots et pourtant en français. (Chez moi, sur le Blu-ray une musique et des bruits d'ambiance d'un niveau explosif alors que les dialogues sont de faible niveau et souvent avec de la réverbération ... ne me dites pas que ça vient de mon ampli, j'ai un bon ampli 5.1 qui a 6 mois).

J'espère que lorsque tu regarderas le film une fois (que tu n'as pas vu) je dis bien "qu'une seule fois" ... tu seras capable d'en écrire le scénario en détail ... comme de bien entendu je ne parle pas du coté abstrait, du ressenti psychologique, d'une interprétation spirituelle et émotionnelle ... mais du concret ... une description détaillée de ce que l'on voit pendant 2h40.   

 

 

 

 

 

Modifié par NOEL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NOEL, saches que c'est un excellent exercice de voir un film en vo (ou plutôt un extrait me concernant) sans comprendre la langue et donc en ne se fiant qu'aux images, à la mise en scène, au jeu des acteurs et actrices, aux décors, à la lumière et aux sons.

 

Les dialogues ne sont que le dernier maillon, le dernier recours. Ce qui veut dire que tous les autres sons dont la musique sont autrement plus importants (non qu'il ne faut pas couper le son car même un silence doit s'entendre, se vivre).

 

Dans sa masterclass, Andrew Stanton dit lui-même qu'une séquence sans dialogue est l'essence la plus pure de l'art cinématographique.

 

Nous savons tous que Thierry P. fonctionne très bien sur Stanley Kubrick qui refusait d'expliquer ses films parce que pour lui, ils ne relevaient que de son langage cinématographique. Il a enfin fini par faire des émules et perso, je soutiens.

 

(Je râle assez auprès des jeunes débutants en leur rappelant qu'un scénario n'est en aucun cas une dissertation ... mais une partition musicale avec ou sans paroles).

 

Ma seule interrogation sur Blade runner 2049 est de pouvoir tenir 2h40 de film que sur la lumière primordiale (selon le mythe de la caverne de Platon). D'où d'ailleurs le résumé de ton animateur tv canadien !

 

Il n'y a probablement rien à comprendre mais à seulement mesurer en soi la valeur de la vie ou de la mort d'un être dès sa conception (et qui selon des neurologues, présente déjà des signes de rêves ou de souvenirs bien avant que son encéphalogramme finisse par coïncider avec celui de la mère).

 

Projets-Ventilo a bien saisi la primauté du traitement cinématographique sur l'histoire (qui elle, a le droit d'être "simpliste").

 

Moulin Rouge n'a pas une intrigue très compliquée non plus. NOEL, tu le dis toi-même, Gladiator, pas davantage. Mais quelles démonstrations de cinéma !

 

A partir d'une intrigue simpliste, The Revenant est traité sur l'angle (le socle) de la matrice universelle (en personne).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Ciné7 a dit :

 

... Ma seule interrogation sur Blade runner 2049 est de pouvoir tenir 2h40 de film que sur la lumière primordiale (selon le mythe de la caverne de Platon). D'où d'ailleurs le résumé de ton animateur tv canadien !

 

 

Bonsoir Ciné7,

 

Oui justement, la question est là tenir 2h40 ... uniquement pour apprécier une atmosphère, une atmosphère pesante et trouble ... pas la joie de vivre, mais plutôt content d'être un spectateur vivant et de ne pas vivre dans ce milieu hostile et détestable ... que certains regardent et savourent comme étant d'une beauté et d'un intérêt suprême ....

... 2h40 à suivre des images sombres et souvent dans le brouillard dans un pays de fin du monde ... dans lequel il ne faut surtout pas se poser de questions (car les images n'expliquent pas tout) ... avec de temps en temps alors qu'on ne s'y attend pas forcément ... quelques mots dit par l'un et la réponse donnée par un autre en un ou 2 mots ... mais quelques fois qui arrive 30s plus tard ... c'est lent, trop lent... avec quelques fois un retour en arrière parce qu'on s'est endormi ... 2h40 c'est long .... rien à voir avec les grands et longs films où on ne s'ennuie pas une seule seconde... mais ce n'est que mon goût personnel ... les goûts et les couleurs... 

Nota: J'ai voulu regarder ce Blu-ray que l'on m'a offert ... sans regarder le synopsis avant ... erreur !

En effet, je considère qu'un film bien fait, ne devrait pas avoir besoin d'explications avant de le regarder .

Modifié par NOEL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NOEL, je te comprends tout à fait car il ne faut pas en plus sombrer dans le culte du chaos (ou de la peur du chaos).

 

Un de mes films "laboratoire" perso reste Billy Elliot qui au lieu d'en rester qu'à la lumière primordiale, propose ce degré d'humanité (ici à l'aide d'une réplique ou plutôt d'un  jeune acteur très bien doublé en français).

 

Attention les jeunes, scène enfermant le secret d'une narration car si l'histoire a le droit d'être "simpliste", elle doit surtout traduire des besoins primordiaux universels tels que l'amour, le bonheur, la liberté, la vérité, le ... non, pas le chaos :eusa_think-2: ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour discuter

Vous devez être membre afin de pouvoir discuter

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Papion
      Crocodile 
      Film by Papion
      Assisted: Tiago Osório
      Soundtrack : Downlink - Bass War
    • Par Papion
      Coming Soon....

      Film / Edited By Papion

      Assistant Director: Tiago Osório
    • Par JV78230
      Bonjour,
      je possède le logiciel PINNACLE 20.
      je n'ai pas de problème pour importer les photos.
      Par contre, les photos n'apparaissent pas dans le plan de montage : je ne comprends pas pourquoi: elles apparaissent bien dans la source.
      j'ai cliqué sur un petit icone pour activer la photo :  aucun effet
      Si vous avez une idée ou & solution dites moi
       
      merci d'avance
       
      Valérie
       
    • Par Papion
      Tsuru - Fashion Film “Micaela Oliveira ” - (Directed by Papion)

      Film By
      Papion
      -------------------------
      Directed
      Papion
      --------------------
      Edited/Grading
      Bruno Telésforo
      ----------------------------------
      Assistant Director
      Joana van Esveld
      -----------------------------
      Styling:
      Micaela Oliveira Atelier
      -------------------------------------
      Fashion Design
      Micaela Oliveira
      ---------------------------------
      Makeup Artist / HairStyle
      Claúdia Simão
      Mia Nacamae
      -----------------------------------
      Music & Sound FX
      Tiago Lestre
      --------------------------------
      Art Director
      Papion
      ---------------------------------
      Art Assistant
      Joana Van Esveld
      ---------------------------------
      Director Of Photography
      Papion
      ---------------------------
      Camera
      Papion
      Joana Van Esveld
      --------------------------------
      Models
      Andre Chee (Elite Lisbon)
      Mia Nacamae
      ------------------------------------
      Special Thanks
      Tenchi Dojo
      Ivo Cruz
      ------------------------------
      Papion 2016
    • Par GM1968
      Bonjour,

      Je suis allé voir "The Revenant" hier soir et je dois dire que j'ai vraiment pris une claque visuelle. Emmanuel Lubezki mérite (encore) son Oscar pour la meilleure photo. C'est vraiment visuellement incroyable.

      Les plans longs sont époustouflants. La lumière et la colorimétrie sont extrêmement soignés. Du coup, c'est très violent (parfois difficile à supporter car certains plans sont très rapprochés - on est dedans : plus que spectateur - on est plus dans son fauteuil).

      On peut comprendre que le tournage ait été aussi cauchemardesque. Et DiCaprio mérite aussi son Oscar : il est juste. Sans oublier le réalisateur Alejandro G. Iñárritu évidement.

      Franchement, je vous le conseille (enfin âme sensible s'abstenir)... surtout pour les images spectaculaires. A voir !
    • Par nf2b
      ..
    • Par TheFrostMarbelProject
      Salut à tous,
      J'ai acheté récemment une BMPCC, et après avoir fait quelque petite vidéos avec pendant la semaine que j'ai passé dans les Vosges, j'ai constaté que la plus part de mes images sont presque inutilisable, a cause du manque de stabilité que j'ai eu (en même temps ça, je m'en doutait, à main levé faut pas espérer des merveilles) et aussi par exemple, certaines images cramé, car j'avais pas encore de filtre, ou encore le bordel ( désolé de l'expression) pour le focus avec ma vielle focal fixe en m42 de Pentacon qui me dépanne en attendant de recevoir mon objo.. C'est pas fluide, je galère pour un petit plan tout bête..
      Ah et aussi parfois une petite lumière aurait été la bienvenu!
      Ceci étant dit rentrons dans le vif du sujet:
      J'ai un budget assez serré, on tourne à 500€ environs pas trop plus..
      J'avais commencé des recherches vite fais vis a vis des follow focus pour voir les prix etc..
      es recherche m'ont emmené vers un autre produit qui me semble (et qui à travers différent test le prouverais) être plus robuste et efficace et surtout utilisable :
      Une crosse film city avec un peu plus de métal et une matte box utilisable, un follow focus qui d'après un site français dont j'ai oublié le nom valait bien un follow de marque à 300 voir même 400€ bref je me suis dis que ça devrait être une bonne affaire. (le tout pour 297,39777€ si la douane n'y four pas son nez)
      (http://www.thecinecity.com/eshop/Filmcity-Basic-Shoulder-rig-kit.html)
      Je suis assez réticent à retenter l'achat à l’étranger (depuis que la douane m'a demandé 310€ pour un objectif qui lui ne coûtait que 300€) , certains site disait que thecinécity faisait en sorte d'éviter les frais de douane en indiquant que l'objet était de faible valeur, est-ce que vous savez si c'est vrai?
      Ensuite j'ai pensé à ce trépied dont beaucoup dise du bien :
      http://www.amazon.fr/AmazonBasics-Tr%C3%A9pied-170-pour-cam%C3%A9scope/dp/B00CEH7VG8/ref=sr_1_3?
      s=photo&ie=UTF8&qid=1452104053&sr=1-3&keywords=amazonbasics
      Ensuite il me faudrait au moins une batterie supplémentaire parce que c'est vraiment juste.. mais j'ai entendu que des batteries nikon étaient compatible, mais je retrouve plus la référence, est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer dessus?
      Il me faudrait des filtre ND en 4*4 normalement pour la matte box, là aussi je suis un peut perdu..
      Et si jamais il reste un peu d'argent j'aurais bien aimé une petite loupiote genre ça: http://www.amazon.fr/Lightdow-LD-160-Cam%C3%A9ra-Olympus-Panasonic/dp/B00LO272EU/ref=pd_cp_201_4?ie=UTF8&refRID=17DBSN04B17VWXPV496A
      Mais si jamais vous avez de meilleurs proposition n'hésitez pas!
      Voilà je crois qu'on a fait le tour, si jamais vous avez des propositions et des suggestions à me faire, n'hésitez pas, et toute vos remarques sont bonne à prendre!
      Merci d'avance pour vos réponses!

      (PS: Je suis désolé du pavé, et je l'ai même raccourci un peu )
    • Par Jean Captura
      Bonjour à tous et à toutes!

      Avec le groupe "The Soul Papaz", groupe de funk, je viens de réaliser un clip/film d'un de leur morceau. N'ayant eu pour le moment que les retours des fans inconditionnels, je me tourne vers vous pour vous demander le votre . . ;)

      Je vous remercie pour votre attention,
      Capturalement votre, Jean Captura.



    • Par Nathalie Falletta
      En parfait état : comme neuve - Caméra achetée en AOUT 2012
      Prix d’achat =>> 5.595,00 EUR. / Prix de Vente Occasion => 3.500,00 EUR

      NEX-FS100EK : Caméscope pro à monture E avec un capteur Super 35mm NXCAM fourni avec une optique E 18-200mm F3.5-6.3 OSS
      *Je vends en complément de cette caméra une bague d’adaptation Metabones Booster => Metabones adaptateur Speed Booster Canon EF vers monture Sony E + Objectifs monture E et Alpha
      CARASTERISTIQUES :
      Caractérisques :
      Le NEX-FS100EK est doté d’un capteur CMOS Exmor Super 35 mm, spécialement conçu pour le tournage de publicités et de clips musicaux, ou de scènes d’action dans les films à petit budget. Ce capteur grand format Super 35 mm haute sensibilité permet de réaliser des prises de vue avec une faible profondeur de champ, similaire à celle des caméras-film. Le capteur offre également le nombre optimal de pixels effectifs pour le tournage d’images en mouvement en Haute Définition. A une fréquence élevée de 50 ips en mode All Scan, ce capteur permet de minimiser l’effet d’Aliasing, de « rolling shutter » et les artéfacts par rapport aux appareils-photos DSLR standard, tout en fournissant une sensibilité adaptée au tournage en conditions de faible éclairage (0,28 lux)*1. La technologie Exmor permet également de minimiser le bruit lors du tournage en basse lumière.
      * 1 Avec une vitesse d’obturation fixe de 1/25, gain automatique et réglage de l’iris sur F1.4.

      Le NEX-FS100EK adopte le système d’objectif interchangeable à monture E de Sony. Par ailleurs, la courte distance de retour de bride (distance entre la surface de la monture d’objectif et la surface du capteur) permet de fixer un grand nombre d’objectifs Sony à monture A via un adaptateur pour objectif spécial (LA-EA1). D’autres objectifs pourront également être utilisés à l’aide d’adaptateurs de marques différentes. Cette grande flexibilité permet aux vidéastes d’explorer une multitude d’options créatives en exploitant les caractéristiques des différents objectifs. La version NEX-FS100EK est dotée d'une optique E 18-200mm.

      Caractéristiques principales :

      Capteur Exmor CMOS "Super 35mm"
      Optique interchangeable monture E directe, monture A avec adaptateur
      Compatibilité avec les accessoires HDV, NXCAM (batteries chargeurs, etc.)
      Sortie HDMI en 4:2:2 avec TC intégré
      Enregistrement HD : AVCHD, MPEG-4 AVC/H.264 ; SD: MPEG-2 PS
      Enregistrement hybride et fixation directe d'enregistreur à Mémoire Flash HXR- FMU128
      Fonction GPS
      Ecran LCD rotatif XtralFine
      1920x1080P Slow et Quick Motion
      Profile Picture
      Consommation : 5,6W
      Poids : 1,04 kg (corps caméra seul)
       






    • Par Angelo E.
      Bonjour à tous
      Je m'appelle Angelo. Je suis développeur informatique de métier et passionné de cinéma. J'ai fait l'école MJM Graphic Design de Strasbourg, en montage et réalisation vidéo.
      J'ai eu à réaliser plusieurs courts métrages, clips, etc, et me suis souvent trouvé confronté à des difficultés pour trouver les ressources humaines, matérielles, les lieux de tournage ou autres, pour concrétiser mes projets.
      De là m'est venu l'idée de créer Clap, une application mobile dédiée à ce secteur et dont l'objectif est de favoriser la création audiovisuelle en permettant aux utilisateurs, qu'ils soient amateurs ou pro, de se constituer un réseau, trouver les acteurs, techniciens, matériel, etc
      Cette application vient d'être lancée et est disponible gratuitement sur Android et iOS.
      Pour plus d'infos voici les liens :
      Clap sur le Playstore Google : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.wiredin.clap
      Clap sur l'Appstore Apple : https://itunes.apple.com/fr/app/clap-reseau-audiovisuel/id995035151
      Clap sur Facebook : https://www.facebook.com/clap.reseauaudiovisuel
      Le site de l'appli : http://clap.kalanda.info/
      N'hésitez pas si vous avez des questions !
      Merci de votre attention
×