Aller au contenu
  • Pour poster un message, inscrivez-vous ici !

    Pour poster, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, CONNECTEZ-VOUS ou INSCRIVEZ-VOUS, c'est gratuit. (en option) Pour lire les tests Premium, télécharger tous les fichiers bruts, et profiter de tous les tests en pdf sans pub, il suffit d'être Premium. En plus, vous soutiendrez ainsi l'indépendance du site !

Serge Tison

Recherche trepied video

Messages recommandés

je suis propriétaire d'un camescope sony nex vg 10E  je vais être amené à voyager beaucoup. ce camescope est assez lourd . quel est le type de trépied le mieux adapté sachant que je souhaite un trépied dont le poids ne dépasse pas les 2 kgs rotule comprise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Serge Tison 

 

Votre caméra est naturellement lourde et il n'est donc pas simple de trouver le compromis que vous demandez, compte tenu d'une solution "voyage" sans être un professionnel et accepter les contraintes du poids du trépied si j'ai bien compris.

 

Il y a le fameux Befree de Manfrotto parmi d'autres trépieds plus legers http://www.magazinevideo.com/test-en-ligne/mini-trepieds-de-voyage/34294.htm

à vérifier, je crains qu'il soit un peu chétif ou alors qu des plans fixes sans panoter

 

Voyez aussi chez Benro, pas le modèle testé sur magazinevideo, à mon avis trop grand pour le voyage, mais peut-être le modèle plus petit KH25. Mais je crains qu'il soit encore trop encombrant. Catalogue Benro à consulter dans ce cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour discuter

Vous devez être membre afin de pouvoir discuter

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Phil Guev
      Les ingénieurs informaticiens de chez Sony sont-ils si mauvais que cela ?
      A l’heure où les voitures sont rendues totalement autonomes en pleine ville et se déplacent sans chauffeur, à l’heure où les robots s’affrontent en combat ou en compétition ou, lorsque l’on admire une fusée se positionner au millimètre près sur un satellite en orbite on se dit que l’informatique est capable de faire de grandes choses, si elle est utilisée par des personnes compétentes.
      En constatant l’incapacité des services techniques Sony à résoudre un simple problème d’activation ou désactivation par l’utilisateur du stabilisateur d’image du caméscope AX 53 en fonction des conditions d’utilisation, doit-on en déduire que les informaticiens travaillant chez Sony sont des ânes ? Ou peut-être assiste-t-on aux prémices de la révolution des machines qui s’émancipent de leurs constructeurs !
      N’étant pas moi-même informaticien, mais comprenant à peu près comment cela fonctionne, je n’arrive pas à croire que des spécialistes ne puissent pas intégrer dans l‘algorithme de stabilisation de l’AX 53 une simple option de maintien ou de désactivation de cette stabilisation choisie par l’utilisateur.
      Je ne comprends pas non plus l’intérêt d’avoir développé une technologie aussi complexe, qui permet au caméscope de comprendre tout seul qu’il est posé sur un pied ou tout autre support parfaitement stable, et ainsi prendre l’initiative de désactiver sa stabilisation d’image. Ce choix d’activation ou désactivation de la stabilisation étant proposé dans le menu de pilotage, il aurait été beaucoup plus simple de laisser l’opérateur prendre sa propre décision en fonction de ses besoins. Hors malgré les prétendues modifications et résolutions du problème par les services techniques Sony, la sortie d’un nouveau firmware intégrant la possibilité de corriger cette aberration, le problème n’est toujours pas résolu pour de nombreux possesseurs d’un AX 53.
       
      Je ne comprends pas qu’avec une technologie aussi avancée il ne soit pas possible de prendre en compte le choix de l’utilisateur dans ces conditions: stabilisateur non sollicité depuis 3 secondes, donc caméscope sur trépied, ® choix 1 stabilisation désactivée ® choix 2 stabilisation maintenue. Ce ne sont que quelques lignes dans l’algorithme pour prendre en compte ces 2 options.
       
      Pour répondre à la question posée plus haut, mon avis est non bien sûr ! Mon sentiment est que le problème ne leur a même pas été posé. Le blocage n’est certainement pas technique (ou alors c’est grave) mais administratif. Quelqu’un dans un bureau, probablement pas utilisateur lui-même de cet appareil, ne juge pas nécessaire de demander à ses ingénieurs de passer un peu de temps pour régler le problème qu’il juge sans importance. N’y a-t-il pas un hacker sur cette planète qui pourrait pénétrer ce programme et y ajouter les lignes manquantes ?
      Il paraît que certains possesseurs de l’AX 53 équipé la dernière version du firmware installée d’origine, ou installée par mise à jour, ne constatent pas ce dysfonctionnement. Dans ce cas il serait intéressant qu’ils nous fassent une petite vidéo de démonstration pour lever le doute. J’en appelle donc à ces chanceux : s’il vous plait prenez quelques minutes et envoyez-nous votre test. J’ai encore du mal à comprendre pourquoi cela fonctionnerait sur un caméscope et pas sur d’autres. Le mien m’a été livré en juin 2017 avec la dernière version du firmware et, la stabilisation se désactive en moins de 3 secondes après que l’appareil soit posé sur un pied ou une table (tout support fixe et immobile).
      Pour terminer j’en fais appel au Président de Sony, Monsieur Kazuo Hirai. Arrivera-t-il  à comprendre autant d’inconsistance de la part de ses services techniques, autant de dédain envers sa clientèle au risque de décrédibiliser l’image de marque et la réputation de fiabilité de ses appareils ?
      Philippe
    • Par MatMakesShortFilm
      Re-Bonjour, je voulait savoir si l'adaptateur bol 75mm Manfrotto était compatible avec la grue E-image EA-800 ( une fois monté sur un trépied amazon basics ) ?
      Merci !
×