Jump to content

Modification de modèle texte [Résolu]


Recommended Posts

Bonsoir

Dans FinalCut Pro X j'ai repéré le titre "bande dessinée"  dans la section Eléments. Mais cette bulle blanche encadrée de rouge ne me sied guère ! Possible d'en modifier de couleurs ???

Merci

Noël

Edited by ndubau
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

euh... c'est pourtant très simple ?

 

Capture d’écran 2019-07-06 à 11.08.07.jpg

 

C'est le Paramètre "outline color". Par contre vous ne pouvez pas changer d'office le modèle de base, vous pouvez le modifier quand vous le posez sur la time-line (et le copier coller)

 

Link to post
Share on other sites

Honte à moi ! En fait je restais sur la palette de modif du texte !

Par contre je ne parviens pas à obtenir le fond sans couleur ; espérant ne pas faire rire encore !

Noël

Link to post
Share on other sites

Essayez Densité Linéaire +

 

Capture d’écran 2019-07-06 à 11.31.42.jpg

 

Capture d’écran 2019-07-06 à 11.34.41.jpg

 

 

 

mais votre titre risque de mal se voir? Normalement, une bulle c'est plutôt avec un fond.

Link to post
Share on other sites

Bonjour ndubau:bien:

 

Si tu veux supprimer le fond des bulles, il te faut disposer de Motion :

 

- Dans FCP X, cliquer du droit sur le titre et choisir Ouvrir dans Motion.

 

- Dans Motion, il suffit de 'publier le paramètre Opacité' :

1920813307_Capture_dcran_2019-07-06__14_33_07.thumb.jpg.f3932852239d6770c6d8b2481fcd09f2.jpg

Il suffit alors d'enregistrer le titre en copie de l'original (ou de le renommer).

 

Lorsqu'on relance FCP X, on trouve 2 titres : l'original et sa copie :

173935836_Capturedcran2019-07-0615_09_39.jpg.27841cff160986f7ba7e54a2df539b75.jpg

 

Et si l'on pose la copie sur la timeline, on voit un nouveau paramètre de réglage, 'Opacité'

 

572819651_Capture_dcran_2019-07-06__15_33_53.thumb.jpg.b1e7cfa7d1d92be3b6aaff8673c5bde0.jpg

 

 

qui, lorsque sa réglette est à zéro, rend les bulles totalement transparentes…

 

1787087131_Capturedcran2019-07-0615_16_41.thumb.jpg.edd0196bfefbaaa4820bb0176588818d.jpg

 

Edited by JLB21
Link to post
Share on other sites

@JLB21

@ndubau

 

Par convention, mais aussi par souci de lisibilité, le fond d'une bulle de texte n'est pas transparent.

au hasard, 1re page de Google, section images, en saisissant "bande dessinée" : que des bulles avec fond.

 

Capture d’écran 2019-07-07 à 11.31.28.jpg

 

Concernant Motion, je n'ai pas voulu suggérer cette option à notre ami car rien n'indiquait dans son 1er message qu'il le possédait. La nature de sa question laissait plutôt entendre le contraire. Il confirmera ou pas. :27_sunglasses2x2:

Link to post
Share on other sites

Bonjour Thierry P.:bien:

 

Je suis d'accord avec toi. 

 

Si le concepteur du titre n'a pas 'publié' le facteur opacité, c'était bien dans son esprit pour les raisons que tu invoques…

 

Toutefois, je crois l'avoir utilisé une ou deux fois dans mes montages de vidéos familiales et j'avais éprouvé le besoin de pouvoir modifier l'opacité des fonds, sans aller jusqu'à l'absence de fond bien sûr…:non:

Link to post
Share on other sites

Bonjour

A vous deux vidéastes d'expérience le salut !

- Je ne dispose pas (encore) de Motion

- J'avais fait le constat de bulles toujours remplies dans une recherche Google mais ignorais que cela répondait à des normes !

Merci de vos précisions et belle journée

Noël

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By AirLibre
      Bonjour,
       
      Je redécouvre ce logiciel et, aussi incroyable que cela puisse paraître,
      je ne me souviens pas comment on sélectionne une partie d'un film pour l'éditer,
      en l'occurrence, une édition audio.
      Je sais sélectionner tout le  film mais pas une partie seule...J'ai placé deux marqueurs pour la zone a éditer mais après ?...
      D'autre part je ne trouve pas la molette de jog sous l'écran, j'ai la version 2018 de MVDL,
      peut-être que cette fonction a été supprimée dans cette nouvelle version ?...
    • By phocom
      Dans le cadre du Festival Nomade 2015, l’Espace Photographique de l’Hôtel de Sauroy présente du 8 au 14 juin 2015 l’exposition et le livre Ce qu’il reste du photographe Olivier Kurcz.
      Un festival court, une exposition courte pour présenter un travail qui parle d’instants, de riens, d’éphémère. Un rien, c’est déjà quelque chose ; ce sont ces riens qu’Olivier Kurcz s’applique à photographier de façon plus ou moins abstraite, ces traces laissées d’une manière ou d’une autre par un geste humain qu’il croise à un instant de leur processus de décomposition et qu’il va ordonner dans son cadre. Des lignes qui fuient, des masses qui bouchent l’horizon, des reflets qui se chevauchent, de la matière dans la lumière. Quelle que soit la direction du regard de l’auteur, il se heurte enfin à l’objet et laisse peu d’espace au spectateur pour s’échapper. Parfois des gens se croisent, au loin, chacun dans sa propre absence. Éphémères, la série Les petits dieux le sont aussi. L’auteur assemble les figures de son panthéon personnel à l’aide de galets et autres bois flottés ou végétaux usés par le vent et la mer. Il les photographie et les laisse disparaître...
      A partir des années 90, Olivier Kurcz entame avec ses compères de la Triplette Infernale une aventure éditoriale inspirée par GLM et Fata Morgana. Une vingtaine de titres fabriqués avec soin en très petite quantité se succèdent en librairie. Poésie, contes, essais, arts graphiques, les Éditions de la Triplette infernale se risquent sur de nombreux chemins. Parallèlement, une revue souterraine : LAPS, affranchie de tout conformisme, fait le bonheur d’une centaine de happy few, ralliés des plus divers horizons.
      Vernissage le mardi 9 juin à 18h– Espace Photographique de l’Hôtel de Sauroy avec la présentation du livre Ce qu’il reste aux Editions de La Triplette infernale
      en présence du photographe
      Soirée-signature du livre Ce qu’il reste aux Editions de la Triplette infernale
      le vendredi 12 juin à 19h
      Espace Photographique de l’Hôtel de Sauroy
      58, rue Charlot, 75003 Paris
      Métro : Filles du calvaire / Temple
      Bus : 20 / 65 / 96
      Du lundi au dimanche de 11 h à 19 h
      Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h
      Entrée libre
      Retrouvez toutes les informations et le dossier de presse sur :
      www.izo-rp.com
      www.kurcz.fr
      www.mairie03.paris.fr/mairie03

    • By Venderborg Prod
      Bonjour à tous,
      Nous sommes la Venderborg Prod, depuis 5 ans nous organisons le Festival du Court-Métrage Amateur à Auch.
      Nous lançons notre appel à court-métrage pour cette édition 2015, qui aura lieu le Samedi 14 Novembre 2015 Salle des Cordeliers. Les inscriptions seront closes à compter du 24 Août 2015.
      Le Festival du Court-Métrage Amateur en quelques chiffres c'est :
      Près de 600 courts-métrages reçus depuis la première édition., plus de 20 équipes de tournage présentes chaque année. 8 prix, dont Le Grand Prix du Jury, mais aussi un Prix du Public. Près de 400 spectateurs accueillis durant la journée.
      Rendez-vous sur notre site internet pour vous inscrire, seule limite la durée ( moins de 20 minutes).
      http://www.festivalcourtamateur.fr/
      A très vite,
      L'Equipe du Festival du Court-Métrage Amateur.
    • By Sparkus
      Bonjour,
      J'enregistre des vidéos sur mon caméscope Sony HDR-PJ530, en mode 50p 5.1.
      La version d'essai de Pr Elements ayant tellement d'options grisées, voilà mes questions :
      Q1) Peut-on sur Pr Elements 13 (ou 12) éditer des films en 5.1 ?
      Q2) Est-ce normal que Windows indique que mes fichiers MTS soient en stéréo ?
      Merci,
      Sparkus


  • DISCUSSIONS RÉCENTES

    • Bonjour Thierry  oui pourquoi pas !!mais ajouter des titres sur des plans courts ne me plait pas trop peut-être une situation générale en même temps que le générique ou titre?? en ce qui concerne le pilotage du drone effectivement à force de voler tu acquiert une sorte de confiance sauf que durant les 2 vols pour ces images j’ai eu 2 pertes de signal et 2 alarme vent fort en altitude. la maîtrise apparente doit laisser la place à une attention de tous les instants.Sur cette séance de vols le drone a été attaqué par une mouette j’en menais pas large.
    • Oui Ektoplasm. Mais c'est un sujet rarement abordé dans les forums. On pourrait d'ailleurs élargir la discussion et ne pas se limiter à la colorimétrie. La façon dont une image produit du sens, dépend aussi de ce qui la précède et de ce qui la suit.  De plus, une image peut être perçue différemment suivant le son que l'on met dessus. Ajoutez à cela le choix de cadrage et les mouvements de caméra. Qu'est ce qui est "NATUREL" dans tout ça ? Bon d'accord, je suis un peu hors sujet. Mais ce qui est passionnant dans la création audio visuelle, c'est justement que c'est totalement artificiel. Tous les prestidigitateurs savent bien qu'il y a un truc dans leur tour de magie. Mais pour que l'illusion soit parfaite, il faut se donner les moyens. Le cinéaste est un illusionniste et le spectateur le sait bien. 
    • salut titoff44,   Je n'ai pas de commentaire particulier, sauf que tu sembles maîtriser le drone de mieux en mieux. Je me trompe ?   Une question tout de même, voire une suggestion d'amélioration :    un sous-titrage sommaire indiquant les quelques lieux survolés ne renforceraient-ils pas l'intérêt ? Pour moi qui connais mal cette région, cela apporterait une information documentaire à laquelle je pourrais davantage me raccrocher...   Les titrages pourraient être simples ou dynamiques, pointant le lieu en suivi (façon After Effects).
    • Je suis parfaitement d'accord avec Comemich. Je ne peux pas regarder la plupart des films qui sont présentés ici et ailleurs avec des couleurs dites "naturelles", pour moi elles n'ont rien de "naturel", c'est juste laid en plus d'être le niveau zéro artistique. Mais dès qu'on a une ambition artistique, on s'expose à la critique, ce que je trouve très stimulant. Je reste amusé par ceux et celles qui trouvent les images "belles" en regardant un journal TV sur leur TV UHD (je n'ai plus regardé la TV depuis 1998). Je trouve que c'est le summum de la laideur et parfaitement irréel. Et les photos et films en N&B, c'est "naturel" ? C'est critiquable aussi ?    "Couleurs naturelles" ça ne veut absolument rien dire. Nous n'avons pas tous le même nombre de cônes et bâtonnets, pas tous la même acuité visuelle, nous ne percevons pas en réalité tous les nuances de couleur de la même façon, de la même manière que nous n'entendons pas tous avec la même acuité ou ne percevons pas les goûts de la même manière. Dans un studio de mastering audio, beaucoup n'entendent aucune différence entre deux réglages différents (A/B), alors qu'elle est physiquement réelle et très bien perçue par l'ingé. Tant de gens ne voient pas la différence entre un rush en AVC ou HEVC et le même rush en RAW, alors que pour moi la différence est colossale. Je ne peux pas regarder de film sur youtube, je trouve ça d'une laideur absolue, je ne vois que des blocs, du banding, des artefacts de compression. Et que dire des personnes qui voient des saccades si un film n'est pas en 60 images / seconde, les obligeant à utiliser l'interpolation de leur téléviseur pour ne pas avoir mal aux yeux ? Et quid des téléviseurs qui sont la plupart du temps mal étalonnés et ne restituent pas les couleurs de la même manière ?    Et puis "naturel" dans quel sens ? On ne perçoit visuellement la réalité qu'a travers les limites de notre système visuel, qui est très loin d'être ce qui se fait de mieux. D'autres animaux que nous voient le monde très différemment, avec infiniment plus de nuances de couleurs (inimaginable pour nous qui avons l'impression de voir "la réalité", qui n'est que la notre due à nos limitations), un champ de vision beaucoup plus large, dans un spectre bien plus étendu, ou avec une acuité très largement supérieure. Alors qu'est-ce que ça veut dire des "couleurs naturelles" ? "Naturelles" pour qui ? C'est comme ça que vous voyez la vie, d'une façon aussi laide que les images des news TV ? Lorsque vous regardez un bananier devant un coucher de soleil, les bananes vous paraissent-elles aussi jaunes que sous la lumière artificielle de votre cuisine ? A quel moment est-ce la couleur "naturelle" de la banane ? Qui peut dire la couleur qu'ont vraiment les choses qui nous entourent, étant donné nos limitations à ce niveau ? Le ciel est noir par exemple et si nous le voyons bleu c'est à cause de la diffusion de Rayleigh. Mais comment la Squille Multicolore, qui dispose du système visuel le plus perfectionné du règne animal, le voit-elle ?    Lorsqu'on fait de la création quelle qu'elle soit (j'inclus le documentaire dans la création), on ne cherche pas à reproduire exactement la "réalité" (la réalité de qui d'abord ?), ça n'aurait strictement aucun intérêt, on cherche à transcender, à montrer ce qu'on perçoit ou ce qu'on veut transmettre, à rendre l'émotion qu'on a éprouvé. Le cinéma est un spectacle, une illusion d'optique qui se joue des limites de notre perception visuelle, ça n'a vraiment rien de "naturel". Le fait de travailler l'éclairage, les décors, les teintes, les costumes, la colorimétrie, fait partie du processus artistique et on y passe beaucoup de temps. Est-ce naturel d'évoluer dans un paysage ocre habillé en jaune tout en ayant les cheveux bleus ? Pourtant, ça peut être bien réel (selon nos limites visuelles), ce sont des images du dernier clip que j'ai tourné à Rustrel (le Colorado Provençal). Pas besoin d'un travail d'étalonnage poussé pour que ces images ne paraissent pas "naturelles". Grâce à l'étalonnage aujourd'hui, j'aurais pu rendre le paysage vert, les cheveux de l'artiste châtains et sa veste noire. Cela aurait semblé plus "naturel" sans doute, tout en ne reflétant absolument pas la réalité de la scène. Mais tout ceci est totalement opposé aux news TV, qui n'ont strictement aucune vocation artistique.   Et pour finir, il ne faut pas perdre de vue que les images que nous voyons, outre la colorimétrie, n'ont rien de "naturel". Quand on regarde un film, à aucun moment on a l'impression de voir une véritable scène de la vie se dérouler devant nous, on sait qu'on regarde un écran et pas la réalité directement. Et un capteur, pas plus qu'une émulsion, ne "voit" de façon "naturelle" non plus. On sait que tel ou tel capteur tire sur telle dominante, que tous sont conçus pour être plus sensibles au vert, que la création de l'image qu'on va regarder passe par un processus complexe de transformation, que lorsqu'on regarde avec nos yeux il n'y a pas de bruit ou de grain.    Alors c'est quoi, des couleurs "naturelles" ? C'est culturel, biologique, chimique, physique ?  
    • Les téléviseurs ont des processeurs de traitement d'image de plus en plus évolués, et les technologies évoluent aussi (l'OLED par exemple est supérieur à votre écran "Retina" qui est un écran LCD, mais ils sont aussi plus chers et ont d'autres inconvénients). Chez Apple, les écrans OLED sont dénommés "Super Retina". C'est peut-être pour cela que vous avez trouvé les images plus agréables sur un téléviseur actuel.  
  • NOTRE SÉLECTION D'ARTICLES PREMIUM

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site