Jump to content

Pour poster, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, CONNECTEZ-vous ou INSCRIVEZ-vous, c'est gratuit. Ou faites-le une fois la limite atteinte (10 messages lus / 12H). (en option) Pour lire les tests Premium, télécharger les fichiers bruts, et profiter des articles en pdf sans pub, consultez nos formules Premium.

Thierry P.

Quand un paysagiste s'entretient avec un romancier-philosophe

Recommended Posts

Au cas où certains seraient sensibilisés à la notion de Paysages et d'Architecture, nous avons eu l'occasion (et même la chance) de couvrir un débat à 2 caméras entre Georges Descombes ("architecte paysagiste" suisse très connu dans son milieu) et Jean-Christophe Bailly, un écrivain-philosophe (lui aussi bien connu) qui s'est beaucoup intéressé à la notion de Paysages. Il a d'ailleurs été "enseignant en Paysages" à Blois. 

 

 

La 1Re demi-heure (à partir de 6 minutes) montre comment l'architecte "a foutu le feu à une rivière" (pour reprendre son expression). Il s'agit d'un projet un peu pharaonique (sur 18 ans) de renaturation d'une section d'une rivière suisse (l'Aire), et c'est assez passionnant...

 

Les contraintes techniques du débat côté vidéo : multiples :eusa_pray:

 

-Une scène très haute et très avancée. Un seul trépied atteignait une hauteur suffisante, la 2e caméra est donc montée sur scène, ce qui n'était pas prévu au départ.

-Plus de 6 débats d'1H30 à 1H45 (X2) à monter /encoder en un temps assez rapide, ce qui explique en partie une certaine absence de finitions (différences colorimétriques).

-Les fenêtres de le salle étaient borgnolées avec un revêtement orangé.

-Budget oblige (semi-bénévolat), une 2e caméra tenue par une non-professionnelle qui ne filme jamais ordinairement.

-Une grosse fatigue... :)

 

Le son, capté depuis une régie son, a été resynchronisé au montage à partir du fichier source. Le montage a été réalisé sur FCPX et son mode d'édition multicaméra.

Les caméras : 2 Lumix GH avec des réglages identiques, et utilisées en mode Full HD.

 

Bon visionnage.

Capture d’écran 2017-08-23 à 10.38.54.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Thierry P.

 

Sans être spécialement sensibilisé à la notion de paysage et d'architecture, j'ai quand-même réussi à tenir 1 heure en tenant à voir la suite (et la fin) plus tard.

 

Il est vrai qu'on arrive parfois à se dire : "Oh la la, messieurs, du calme ! Quelle énergie dépensée voire gaspillée à autant penser !" mais on reconnaît chaque fois qu'on retombe sur des dénominateurs communs à toute recherche créative.

 

Chacun peut donc y trouver sa part, quelque soit son domaine de prédilection (son diagramme).

 

La technique sur cette conférence permet de pleinement la vivre. La mission est parfaitement menée et accomplie sur ce point primordial.

 

Parenthèse : Hier soir, j'ai vu une vidéo que l'auteur termine par une épitaphe de son cru (en tous cas, il n'a pas cité de source) mais que j'ai décidé de retenir et qui pourrait rejoindre une part des propos des conférenciers (prouvant donc ces possibles regroupements de tous les raisonnements créatifs) :

 

"Il y a toujours du nouveau dans ce qui est oublié".

 

(Au fait, plaisir de retrouver cette voie de l'animateur).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Terminé avec la satisfaction que le point commun ait été traité (1.11'30" à 1.14'40") sachant que le public est le même pour tous et qu'il est toujours en train de grandir de son enfance. Je signale d'ailleurs à M. Descombes qu'étant né perso près des jardins de Versailles, je ne dirai pas ce que je pense de ses commentaires mais que je veux bien les lui pardonner grâce à ses cerisiers et ses pommiers à lui et à la façon dont il a su nourrir et forgé sa culture.

 

En tous cas, bravo pour cette vidéo sur cette conférence. Internet permet une nouvelle forme de télévision et merci aux techniciens qui en deviennent les pionniers au même titre qu'à l'époque de l'ORTF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci d'avoir pris le temps de tout voir, ce n'était pas obligatoire !

Je vois que tu as tout vu puisque tu fais préférence à Versailles.

 

L'architecte-paysagiste fait sans doute référence aux jardins à la française. Normal il est suisse :27_sunglasses2x2: Mais je ne crois pas qu'il n'a pas eu le temps de développer, je suis sûr que son avis aurait été intéressant.

 

il y a 25 minutes, Ciné7 a dit :

Terminé avec la satisfaction que le point commun ait été traité (1.11'30" à 1.14'40") sachant que le public est le même pour tous et qu'il est toujours en train de grandir de son enfance.

moi bête. moi pas compris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Ciné7 a dit :

... on reconnaît chaque fois qu'on retombe sur des dénominateurs communs à toute recherche créative.

Bonsoir Thierry P.,

 

Pas obligé mais je me suis laissé entraîné (aussi parce que c'était bien filmé ... et sonorisé. Cà aide !).

 

Je serais bien tenté de te répondre (comme à un gamin) que tu n'as qu'à te repasser le passage (1.11'30" à 1.14'40") pour réfléchir ou dormir dessus mais oui, selon moi, celui qui crée puise dans la même source et le public cherche la même : celle de l'enfance (quelque soit le domaine) ...

 

Là, la mémoire me fait défaut mais les conférenciers évoquent même un moment (autre point commun noté) une citation disant que par notre corps, on s'introduit dans la communauté de la nature. Cà ne peut donc dater que depuis l'état d'embryon et d'enfance (dans tout ce qui a pu apporter ce qu' "aucune université n'a pas besoin d'apprendre" pour reprendre un autre propos de la conférence.

 

Ce sont bien des enfants qui ont reconnu la partition musicale dans la "ligne droite" dans l'eau !

 

Pour la peinture, la danse, la vidéo, le cinéma, etc ... c'est pareil.  L'autre jour, j'étais ravi d'entendre que Beineix pense la même chose réalisant qu'on recherche tous à ne reproduire que les émotions de l'enfance. Le public l'attend même sur un terrain de golfe à 3 trous.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Ciné7 a dit :

selon moi, celui qui crée puise dans la même source et le public cherche la même : celle de l'enfance (quelque soit le domaine) ...

Oui. Pour être franc, j'ai eu la flemme de retrouver le passage mais surtout, je pense aux autres forumeurs qui doivent comprendre sans les obliger à regarder.

 

En substance, expliquons juste que le paysagiste a passé son enfance tout près de là où il a construit sa rivière une fois adulte. Un retour aux sources :sm13:

 

Pour le son, je n'aurais pas obtenu une qualité sonore correcte si je n'avais pas eu un ingénieur du son qui sonorisait la salle et enregistrait les débatteurs. A noter les micros contour d'oreille fournis aux débatteurs, un ÉNORME progrès pour un cadreur car la caméra se retrouve souvent avec des micros de table, trop massifs, qui masquent en partie le visage lors de gros plans et s'avèrent disgracieux.  Un énorme progrès également pour les spectateurs et les débatteurs car la distance entre la bouche et le micro reste la même. Sans ce dispositif, il y a trop de variations de volume, le débatteur ne pensant pas toujours à s'approcher du micro.

 

Comme quoi même dans un débat anodin, au-delà du fond (les propos), il existe toujours des aspects techniques qui sont déterminants dans l'écoute des débatteurs.

 

divers_tm-630.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


(publicité suppressible grâce à la formule Premium. Cliquez ici pour voir tous les avantages de la formule Premium illimitée).



×