Jump to content

Kodak annonce aujourd’hui l’arrêt de son film couleur


Guest magazinenews
 Share

Recommended Posts

Guest magazinenews

Eastman Kodak Company a annoncé aujourd’hui l’arrêt de son film couleur KODACHROME cette année, mettant ainsi fin à une carrière de 74 ans qui en fait une légende de la photographie.

post-7596-1245764119_thumb.jpg

image : © Kodak

Les photographes préfèrent aujourd’hui les films KODAK plus récents et les APN KODAK

Les ventes de film KODACHROME, le premier film couleur au monde à devenir un succès commercial en 1935, ont considérablement baissé ces dernières années, les photographes se tournant aujourd’hui vers d’autres films KODAK plus récents ou vers les technologies de l’imagerie numérique, dont KODAK est également l’un des pionniers. De nos jours, le film KODACHROME ne représente qu’un pour cent des ventes totales des films photographiques de Kodak.

« Le film KODACHROME est une légende qui illustre parfaitement les bases historiques du leadership de KODAK dans le domaine de l’imagerie », a déclaré Mary Jane Hellyar, Presidente, Kodak Film, Photofinishing & Entertainment Group. « Compte tenu de la richesse de son histoire, la décision de cet arrêt a été très difficile à prendre. Toutefois, la majorité des photographes préfère clairement utiliser des technologies plus récentes pour la prise de vue - sur film ou numérique. Kodak s’est toujours engagé à fournir les produits les plus performants possible - tant en argentique qu’en numérique - pour répondre à ces besoins. »

S’il est vrai que 70% des recettes de Kodak proviennent aujourd’hui de ses activités commerciales et produits numériques grand public, il est aussi le leader du marché du film. Kodak a continué de commercialiser de nouveaux films dont, notamment, sept nouveaux films photographiques professionnels et plusieurs nouveautés cinéma dans les gammes VISION2 et VISION3 au cours de ces trois dernières années. Ces nouveaux produits font partie des tout premiers choix des photographes professionnels et amateurs avertis qui utilisent des films KODAK.

Parmi les photographes professionnels de renom qui ont utilisé le film KODACHROME, citons Steve McCurry et sa photo d’une jeune réfugiée afghane, dont l’intensité du regard, en couverture du magazine National Geographic en 1985, a marqué les esprits de millions de personnes à travers le monde.

Dans le cadre de l’hommage rendu au film KODACHROME, Kodak offrira les derniers rouleaux de KODACHROME au musée international de la photographie et du film « George Eastman House International Museum of Photography and Film » à Rochester, état de New York, qui abrite la plus grande collection mondiale d’appareils et d’accessoires photo. Mc Curry utilisera l’un des tout derniers rouleaux de film KODACHROME, et les images réalisées iront au musée d’Eastman House.

« Mes débuts ont été marqués par le KODACHROME ; c’est le film que j’ai utilisé pour certaines de mes images les plus célèbres, » a déclaré McCurry. « S’il est vrai que le film KODACHROME m’a énormément apporté, j’ai depuis quelques temps opté pour d’autres films, ainsi que pour le numérique, pour créer mes images. En fait, lorsque je suis allé reprendre la photo de la « jeune-fille afghane » 17 ans plus tard, j’ai utilisé un film professionnel KODAK EKTACHROME E100VS plutôt que le KODACHROME de l’originale. »

Pour donner vie à cette magie, le film KODACHROME nécessite l’application de processus de fabrication sophistiqués, sans parler du développement, plus complexe encore. Il n’existe plus qu’un seul laboratoire au monde qui développe encore le film KODACHROME (Dwayne’s Photo, à Parsons, au Kansas), précisément en raison des difficultés inhérentes à son développement. Cette absence de disponibilité à grande échelle et les caractéristiques des films introduits sur le marché par Kodak au fil des ans ont accéléré le déclin de la demande en film KODACHROME.

Tout au long de sa carrière, le film KODACHROME a occupé une niche spéciale dans les annales de l’univers de la photographie. Il a servi à prendre quelques unes des photos les plus célèbres de l’histoire, tout en étant également le film privilégié par les baby-boomers pour leurs projections de diapositives.

Pour célébrer l’histoire du film, Kodak a créé une galerie d’images légendaires où figure, notamment, celle de la jeune afghane ainsi que d’autres photos de McCurry et des photographes professionnels Eric Meola et Peter Guttman, sur le site : www.kodak.com/go/kodachrometribute. Des podcasts spéciaux de McCurry et Guttman seront également mis en ligne sur Kodak.com.

Kodak estime qu’au rythme actuel des ventes, les stocks de film KODACHROME disponibles seront épuisés en début d’automne. Le laboratoire de Dwayne’s Photo a fait savoir qu’il continuerait de proposer le développement du film jusqu’en 2010. Il est recommandé aux actuels utilisateurs de film KODACHROME d’essayer les autres films KODAK et, notamment, les films professionnels EKTACHROME E100G et EKTAR 100 de KODAK. Ces deux films proposent un grain d’une finesse exceptionnelle. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur http://www.kodak.com/go/professional .

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Achetez sur DIGIT-PHOTO

    digit-photo

    Le site DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo. C’est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Basé à Metz, Digit-Photo applique le droit français (TVA). Les frais de port sont gratuits dès 40 € d’achat, avec une expédition en 24H. Retourner le matériel est possible et facile.

    Dans votre panier, si vous appréciez ce Forum, entrez le code Créateur MAGVIDEO. Vous paierez le même prix et cela financera des services gratuits comme ce Forum ou les News.

  • DISCUSSIONS RÉCENTES

    • Bonjour tout le monde,   J'ai un problème sur une PTZ AW150, soudainement l'image a été détérioré par des artefact numérique oblique sur toute l'image. Toutes les sorties sont impacté par ce problème. J'ai essayé de faire un factory reset, firmware update, reload backup... sans succès.   J'ai montré le problème à un réparateur qui m'a dit de changer la carte mère mais un autre m'a dit que la carte mère est propre (visuellement), pour lui c'est la programmation d'un composant le problème.   J'ai fais des test afin d'affiner la localisation du problème :    -Flux vidéo : les artefacts apparaissent sur le flux vidéo (SDI et HDMI) avec des hachures obliques régulières du haut gauche au bas droite. Sur le live web, je retrouve les artefacts obliques en plus des raies verticales à 3 endroits de l'image.      -Mire de barre : les artefacts n'apparaissent pas sur la mire de barre avec le format 1080/50p ou supérieur (SDI et HDMI) mais avec le format 720/50p ils apparaissent avec 4 raies verticales. Sur le live Web les raies apparaissent sur n'importe qu'elle format. Les artéfacts sont plus important lorsque le format est plus grand.      -Waveform et Vecterscope : A partir de ce moment là je suspectais un problème de synchro (et j'étais curieux de voir cela avec des appareils de mesures). Au final ce n'est pas la synchro.   Le menu OSD s'affiche sans artéfacts.   Mon hypothèse est que la conversion analogique numérique en sortie du capteur est défectueuse étant donné que les raies oblique sont présentent uniquement sur les flux vidéo. Je n'ai pas d'hypothèse pour la présence d'abérration sur la mire de barre.   Est-ce que quelqu'un connait ce problème ? Comment le résoudre ? FOLDER_ISSUE_PTZ.pdf
    • Bonjour et merci de m'accueillir sur le forum.   J'ai fait un montage d'une émission en plateau, un peu comme en télévision, avec 3 cameras (toujours disposées à la même place), un éclairage qui ne changent pas, tout comme l'audio. Je récupère, grâce à mon Atem Mini Extreme Iso, la totalité des fichiers vidéos et audios séparés. Dans Davinci Résolve Studio 18.5, j'ai fait un montage en 16:9 et un en 9:16, les deux sont pour les réseaux sociaux uniquement. La composition de chaque montage est toujours la même : générique, présentation de l'invité, passages de cam1(animatrice) vers cam2(invité) puis cam3(plateau) et ainsi de suite suivant la discussion, djingle in, séquence 1 avec split (animatrice/invité), djingle out, puis discussion avec passages de cams comme en première partie, puis djingle in, séquence 2 avec split (animatrice/invité), djingle out, discussion puis générique de fin. L'arborescence de mes rushs du projet est toujours la même.   question 1 : comment faire pour utiliser la structure d'un projet terminé pour faire le suivant ? en changeant simplement le chemin des fichiers ou du dossier qui contient tous les éléments vidéos et audios sachant que ceux-ci ont toujours la même appellation. exemple cam1 cam2 cam3, etc dans le dossier "invité A/ ISO/ cam1, cam2, cam3..." et "invité B/ ISO/ cam1, cam2, cam 3..." idem pour les fichiers audios. Je comprends bien que j'aurai toujours à ajuster les images de chaque plan.   question 2 : d'après vous, dans mon cas, quelle est la méthode la plus simple pour les plans en split (animatrice/invité) ? faire du multicam et/ou de l'export/import de timeline ? sur ce sujet je suis un peu dans le flou (ou alors je mélange les deux choses ?)   question 3 : est-il possible de mémoriser les paramètres d'un plan (dimensions, positions, zoom) pour les appliquer sur un autre plan afin qu'une série de plans identiques soit toujours au même endroit, à la même taille, etc ?   Merci pour vos conseils avertis.   Eric
    • En relisant la réponse de Saby, je me suis aperçu que je n'avais peut être pas bien compris la question de Mireille. Pour visionner un format horizontal ou vertical sur un smartphone, il faut activer "Rotation auto de l'écran" dans les paramètres d'Android.
    • Bonjour Mireille Le moyen le plus simple et le plus efficace de transmettre un fichier mp4 à quelqu'un, c'est Wetransfer (un service web gratuit). Pour publier une vidéo, tu peux aussi la mettre sur Youtube et donner l'URL à ceux qui veulent la voir sur leur smartphone. On peut aussi copier/coller le fichier dans la mémoire du mobile avec un câble USB, mais il faudra installer une application (Player) capable de lire ce format . J'"espère avoir répondu à ta question  
    • Si je comprends bien :   tu as une vidéo en 16/9. Donc un format horizontal dans cette vidéo tu insères d'autres plans et des photos pris en format vertical tu exportes le tout en 16/9 donc en format horizontal C'est bien normal que les éléments verticaux se retrouvent en petit dans un format horizontal.   Prends un carton de 16 cms de large et 9 cms de haut. Prends un deuxième carton identique mais fais le pivoter de 90° de sorte qu'il fasse 9cms de large et 16cms de haut. Imagine que tu essaies de faire rentrer le deuxième carton dans le premier. Il va falloir que tu en réduises la taille suffisamment pour que sa hauteur (16cms) rentre dans la hauteur du premier (9 cms). Bref, tu le réduis d'un facteur presque de 2.
    • Bonjour, j'ai voulu faire une petite vidéo Pinnacle d' 1mn22 et la transmettre sur smartphone Samsung. La vidéo j'ai essayé de la mettre en mpeg ou 3GP. (au départ MP4) Je prends tout en 16/9 Les photos ou films pris en hauteur sont tous petits dans le transfert sur smartphone. Avez-vous une solution. Je vous en remercie
×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up