Jump to content

support pour archivage vidéo


Télémac
 Share

Recommended Posts

Dans ce siècle de l’imagerie, le vidéaste amateur « bon père de famille » sait générer massivement des images de son présent.

Ce présent va dans le futur à 10 ans devenir notre passé visuel. Mais ce passé aura-t-il un avenir retrospectif?

A ce jour, la genèse « imageresque-sécuritaire » nous apprend que les amateurs photo-vidéo possèdent des richesses de la mémoire visuelle de leur passé stockés sur des supports physiques bien exploitables dans notre présent..

Bien entendu, ce maintien actif de ce passé visuel s’est fait sous plusieurs conditions.

1 ) lors de chaque évolution technologique, prendre la précaution de transférer les films.

Exemple :

-les films Super 8 argentique vers des cassettes vidéo (VHS ou 8mm puis S-VHS ou HI8).

-de S-VHD/HI8 vers le numérique DV (D8 ou mini DV).

-et maintenant en HD.

2) faire ces opérations pendant que le lecteur du média est encore en fonction (j’utilise le terme « en fonction » et pas en panne pour rebondir sur un comportement souvent classique qui consiste à dire : je ferais le transfert dans X année à ma retraire. Or la non utilisation sur des longues périodes d’un appareil ayant des parties mécanique, peut faire figer le lubrifiant et bloquer les moteurs).

3) minimiser les pertes lors des transferts. (exemple : archiver en format DV et pas en MPE2-DVD)

4) stocker sur un média fiable, se maintenant le plus longtemps dans le temps (comprendre période de 8-10 ans).

5) utiliser un média « passif »: exemple cassette sur bande qui bien stockée tient 10 ans contrairement :

- aux médias « brûlés » sur nos graveurs (DVD, CD : sauf ceux qui utilisent des couchent en Or/Gold (qui ne sont plus fabriqués) ou ceux annoncés comme tenir 100 ans qui je pense tiendront aussi au moins sur 10 ans.

- le DD qui possède des parties mécaniques ce qui fait que soit il peut se « cracher », soit si on le stocke le lubrifiant peut se figer sur 10 ans.

6) ne pas utiliser le support archive (DV-DD) comme fichier de diffusion ou de travail.

La HD est la, nous sommes maintenant dans le contexte abordé confronté à 2 aspects:

1)traiter la diffusion des images.

Ceci ne change pas de par les techniques passées (DVD, TV, Web, oridnateur…) elle reste d’actualité sous réserve de passer pour le lecteur et le TV de salon en HD et plus en SD. Pour le TV on va y passer, quasi forcé, avec la TNT numérique mais force est de constater que le Blu-ray ne rentre pas rapidement dans les chaumières.

2) archivage d’« obligation »

- transférer notre passé en HD

- pérenniser l’archivage de nos nouvelles prises de vues HD.

Transférer nos fichier DV en HD nous savons le faire reste la question du stockage.

- DD, à moins d’être une entreprise ou en profession libérale, investir dans un raid et pouvoir changer les DD à chaud à chaque plantage, cette solution revient onéreuse pour le particulier.

- Solution DD amovible avec un lecteur genre Multi Dock ou on enfiche le DD et ensuite on stocke le DD seul dans un placard (comme les bandes DV par exemple). Certes cette solution est plaisante mais sous la réserve du lubrifiant qui peut figer si on ne l’utilise pas régulièrement (et si on l’utilise on s’expose au scrach)

- Solution sur carte SDHC qui reste à mon sens la seule alternative « amateur et club » (il faudra que les prix baissent encore)

- Ou la solution un légèrement plus onéreuse qui passe par la cartouche ( genre et lecteur Digital Linear Tape (DLT) lecteur GoVault Quantum, Imation ...) ou disque magnéto optique DMO

- solution à lecteur SSD qui bien qu'annoncé comme étant fiable, j'ignore si elle est adaptée à la vidéo .

Si vous souhaitez compléter ma pensée le sujet est lancé.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Bonjour,

Il semblerait que les cartes SDHC soient moins onéreuses que les blu Ray, mais quel est le plus fiable dans la durée (temps d'archivage) ?

Je fait deux à trois films par mois pour une association

Je me pose donc la question d'un archivage pérenne .

Merci de partager vos expériences

Link to comment
Share on other sites

Mon post date d'il y à 4 ans.

Actuellement, pour les films depuis 25 ans de mon association (du coup il y a du monde) je procède de la manière suivante.

Un serveur Pegasus Promise avec 4 DD de 1 terra chacun connecté au mac par thunderbolt et formaté en RAID5.

Le serveurPegasus promise est utilisé pour les montages en live (2-3 par mois)

Le montage terminé j'exporte pour archivage le fichier en non compressé sur un autre serveur "La Cie" connecté aussi en thunderbolt et équipé de 2 DD de 2 tera chacun.

Le fichier est copié intégralement sur chacun des 2 DD (stocké en double) comme ceci si un DD lâche j'espère récupérer sur le second.

Les DD pleins, je retire du serveur "Lacie" ces DD pour les stocker bien en sécurité et remet deux nouveaux DD de 2 T.

Conclusion j'ai chez moi et au club des collections de DD archives.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up