Jump to content

Le Chant du Cygne [Court-Métrage]

Rate this topic


FriedChicken
 Share

Recommended Posts

Bonjour.

Pour faire meilleure connaissance, je vous propose aujourd’hui de découvrir l'une de mes anciennes réalisations datant de septembre 2011. Je l'avais écrite sur une semaine pendant mon temps libre et tournée en 3 jours avec un budget ne dépassant pas les 50 euros.

Ce court-métrage s'appelle "Le Chant du Cygne" et vous pouvez le découvrir ci-dessous.

En espérant que ça vous plaise, je vous dis à très vite !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour FriedChicken !

Je te souhaite la bienvenue sur le forum et pour te le prouver, je vais être très constructif !

Ton court-métrage est sans intérêt car tu ne respectes aucun principe de la dramaturgie et tu n'uses que de clichés et de stéréotypes aussi pauvres qu'éculés !

J'ose espérer que ta venue parmi nous te conduira à réviser et bouleverser ton approche !

Tu peux compter sur mon modeste soutien car j'ai néanmoins décelé ton aspiration à filmer des comédiens et des personnages !

Il ne te reste qu'à leur donner vie au sein d'une histoire, au lieu de les exécuter faute de mieux !!!

Link to comment
Share on other sites

Merci Ciné7 de m'avoir accordé de ton temps, c'est très gentil. Mais, s’il te plaît, ne fait pas passer tes goûts personnels pour des soi-disantes règles cinématographiques car c'est limite insultant.

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir FriedChicken !

J'ai passé l'âge d'avoir des goûts et de croire à des règles cinématographiques et surtout de perdre mon temps avec des égos ...

En cinéma, je ne crois qu'en ce qui restera !

Tout aussi cordialement !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je ne suis même pas novice puisque je n'ai absolument aucune expérience en soi dans le domaine mais je voue un amour sans limite au cinéma et par conséquent je m'octroie le droit, "humblement", de donner mon avis sur ce court-métrage. Contrairement à ce que dit Ciné7, le film respecte une dramaturgie c'est à dire sa propre dramaturgie et pour ma part je la trouve totalement cohérente (excepté une coquille dans le monologue). Pour rappel, la déconstruction narrative d'une oeuvre tel que Pulp Fiction démontre que la règle de la dramaturgie c'est qu'il n'y a pas de règle stricte et rigide dans l'écriture cinématographique.

Je salue l'attention toute particulière que tu as apporté à l'étalonnage des couleurs (cette dominance de gris est magnifique), à la mise en scène dynamique fondé sur l'objectif du personnage porté à l'écran et qui permet de condenser rapidement le mouvement dans le temps avec un certain esthétisme (techniquement j'ai plein de question à te poser) . Certes je comprend que certains puissent assimiler cela à des "clichés et des stéréotypes aussi pauvres qu'éculés" mais pour ma part je considère cela plutôt comme un gimmick qui vient au contraire servir la dramaturgie du court-métrage car au bout du compte elle égare le téléspectateur. Preuve en est, la fin n'est pas du tout cousu de file blanc ; le twist est très bien amené malgré le titre qui aurait pu nous mettre la puce à l'oreille.

Quant à la postérité, je pense que ce court-métrage en avait ni la prétention, ni l'intention. Par contre je te conseille, mon cher Fried Chiken, de persévérer et de t'améliorer.

Une dernière remarque concernant Ciné7. Je trouve cela tout de même étonnant de se draper d'un voile d'humilité alors que ce dernier est souillé par un post qui transpire la condescendance. De telles remarques auraient pu être faite par MP ou bien alors, choisir des termes un peu plus appropriés...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, on est dimanche, j'vais pas m'mettre en boule, ni polémiquer pour si peu, mais je me dois à un modeste droit de réponse !

C'est bien de la part de FriedChicken de tenter une astuce de dramaturgie mais quand quelqu'un le prévient que çà ne fonctionne pas, soit il attend d'autres avis, différents ou pas, soit il décide de défendre sa démarche ! Il m'est déjà arrivé de présenter mes plus plates excuses lorsque je commets une grave injustice !

Dans tous les cas, il ne doit s'en prendre qu'à lui-même et non pas au dit quelqu'un, comme il s'est ici permis de le faire !

Le principe de la présente rubrique n'est pas de ne recevoir que des louanges mais des critiques constructives (sinon en effet, la politesse exige le silence et de passer outre). Là, j'ai réagi car FriedChicken révèle une inclination à diriger des comédiens (qui eux, ne sont pas en cause, au contraire) et à soigner ses images !

Pourquoi le laisser lâchement dans l'ignorance d'un autre aspect du travail qui vient gâcher tout l'ensemble et tous les efforts qui y ont été consacrés ?

C'est lui rendre un bien mauvais service que de vénérer un talent encore à l'état d'embryon et si son égo souffre d'indigestion, mieux vaut traiter très vite même si c'est brutal ! Il en verra d'autres dans la vie !

(J'me laisse tenter par une dose de polémique n'étant pas fashion victim de Tarentino : Tele-Santana, merci de trouver plus coriace à déconstruire car si tu commences d'abord par les hommages à la violence, il doit pas rester grand chose de l'échafaudage !)

On va dire pour conclure que vive le cinéma ! La postérité ou une vraie trace chez le spectateur, tout çà est une autre histoire qu'il nous faut tous continuer à raconter sans remettre en cause ou mépriser le début !!! On en est arrivé depuis longtemps à ce que y a pas de règles mais que des principes ... à respecter ou à approfondir avec l'audace nécessaire mais avec raison !

Nous osons le domaine de la culture, pas celui de la friche !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up