Aller au contenu
  • Pour poster ou répondre à un message, connectez-vous ou inscrivez-vous ici !

    Pour poster un message, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, Connectez-vous ou Inscrivez-vous, c'est gratuit.

    (option) Pour télécharger les fichiers-tests NATIFS, optez pour le Premium.

Thierry P.

Zébra et Histogramme, le point... sur l'exposition

Messages recommandés

Réservé aux abonnés Premium, un nouvel article fait le point sur les fameux paramètres Zébra et Histogramme, très souvent cités mais finalement pas si connus.

 

zebra-AX700.jpg

 

Par exemple savez-vous :

 

-ce que recouvrent les zébras à 70% et 100% ?

-à quoi correspond la notion de niveau d'ouverture du zébra ?

-lire du premier coup d'oeil un Histogramme ?

 

magazinevideo vous dit tout ou presque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Thierry 

voici un petit résumé de notre dernière réunion du vidéo club ou nous avons parlé du zébra:

 

  • La séance commence par un atelier autour de la gestion du zebra, du gain et du diaphragme. Il s’agit plus d’un échange que d’un cours formel.

 

  • Tout d’abord le zebra n’est pas un réglage mais une aide au réglage qui va permettre de donner des indications sur les zones de surexposition. Si le zebra est réglé à 100, il va afficher toutes les zones qui dépassent 100% de la norme d’exposition et qui sont donc surexposées entrainant une perte d’information sur les zones trop blanches. Le zebra standard est à 70 en intérieur permettant grâce à d’autres réglages, d’avoir une exposition correcte du visage et un arrière-plan qui n’est pas sous-exposé. Si aucune zone zébrée n’apparaît en réglage 70%, des zones sombres de l’image risque d’être sous-exposée. En extérieur il est conseillé de régler le zebra à 100 car à 70 on ne sait pas s’il s’agit juste de hautes lumières ou d’une surexposition.
  • Le zebra n’est cependant qu’une indication sur les zones surexposées. Pour éviter la surexposition (et également la sous exposition), plusieurs solutions s’offrent au cadreur : ce dernier peut modifier le gain et le diaphragme, deux éléments qui agissent sur l’exposition. Il vaut mieux d’abord modifier le diaphragme puis le gain dans la mesure où l’augmentation de la sensibilité du capteur peut dégrader l’image (en partie avec l’apparition du grain). En cas de sous-exposition, il faut commencer avec un gain à 0 db, puis on ouvre le diaphragme (pour laisser entrer plus de lumière) et si ça ne suffit pas on peut augmenter le gain (pour que le capteur soit plus sensible à la lumière). L’exposition résulte du gain et du diaphragme, le zebra permet uniquement de savoir si l’exposition est bonne ou pas.
  • En extérieur s’il y a trop de lumière, il est également possible de mettre un filtre gris permettant de réduire la quantité de lumière qui rentre dans la caméra.
  • Une autre aide au réglage existe, il s’agit du peaking qui va souligner les contours et permettre d’aider la mise au point.
  • Au montage, il est possible d’avoir le zebra sur certains logiciels, on peut également augmenter la luminosité cependant on peut perdre des infos dans les hautes lumières, on peut ainsi vérifier sur le vecteurscope pour savoir si on a perdu des informations.
  • Attention cependant, si lors de la prise de vue on a perdu des informations AUCUN logiciel ne va pouvoir les récupérer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oki


Oui ajoutons :

 

-il ne faut surtout pas régler l’iris au risque de supprimer les zones hachurées. Il faut "en garder un peu sous le coude" et faire l'inverse : partir d'une image sous-exposée sans rayures et ouvrir l'iris jusqu'à ce que des rayures franches apparaissent à 70% de zébra 

 

-autre chose : si par exemple si on filme un visage en gros plan, ou des mains, certaines peaux claires ne sont pas forcément bien exposées à 70 % même si à l'origine le 70% a plutôt été conçu pour maîtriser le rendu de la peau d'un humain. Et on risque dans ce cas le fameux effet dit "fromage blanc".

 

-dernière chose : il existe aussi (chez Sony) le niveau d’ouverture du zébra réglé entre 2 et 20%. Cela signifie qu'à partir d'une valeur donnée, vous pouvez régler la tolérance maximum de cette donnée. Autrement dit, si vous êtes à 75% en zébra1 et que vous réglez le niveau d'ouverture au maximum à à 20%, vous évoluerez entre 60% et 90%.

 

Toutes ces notions sont dans l'article auquel je faisias référence et dont j'avais apparemment omis le lien que voici.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour discuter

Vous devez être membre afin de pouvoir discuter

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×