Aller au contenu
  • Pour poster ou répondre à un message, connectez-vous ou inscrivez-vous ici !

    Pour poster un message, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, Connectez-vous ou Inscrivez-vous, c'est gratuit.

    (option) Pour télécharger tous les fichiers-tests NATIFS et les tutoriaux de caméras ou de logiciels, profitez de la formule Premium tout compris. Si cette formule vous intéresse, créez votre compte sur la page Mon Compte du site, vous serez ainsi enregistré partout. 

Thierry P.

La photokina 2018 en chiffres

Messages recommandés

La Photokina, la fameux salon de la photo et de la vidéo internationale, vient de fermer ses portes. 

 

Capture d’écran 2018-10-01 à 14.29.09.jpg


Le salon a accueilli 167 exposants venant d'Allemagne, et 196 entreprises provenant de l'étranger. Quelques 180.000 visiteurs de 127 pays se sont déplacés.

 

Changement considérable, la prochaine édition de la Photokina n'aura plus lieu tous les 2 ans mais dans 8 mois seulement, du 8 au 11 mai 2019. Qu'on se le dise ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour discuter

Vous devez être membre afin de pouvoir discuter

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • CONTENUS SIMILAIRES

    • Par Thierry P.
      NDLR : La Photokina se déroule du 20 au 25 Septembre 2016 à Cologne en Allemagne. Elle a lieu tous les 2 ans. Nous vous tiendrons informés des avancées technologiques dignes d'intérêt (pour magazinevideo) qui ne manqueront pas de voir le jour lors de cette foire de l'image. En attendant, voici le communiqué brut traitant de cette manifestation.
       

       
      (communiqué brut)
      A photokina 2016, les acteurs du monde de l’image dévoilent leur jeu
       
      Du 20 au 25 septembre, Cologne redevient avec photokina le nombril du monde de l’image. C’est sous le thème « Imaging Unlimited » que se rencontreront pour un marathon de six jours d’échanges intensifs les principaux protagonistes internationaux du secteur : acteurs de l’industrie et du commerce, photographes professionnels et amateurs passionnés du monde entier. Plus la date de cet évènement tant attendu par l’ensemble du secteur approche, plus l’impatience de découvrir les innovations qui seront au rendez-vous grandit. C’est particulièrement vrai pour photokina 2016, tant cette édition est placée au cœur des mutations traversées par l’industrie à laquelle le salon est dédié.
       
      Dans le sillage de la révolution numérique, les technologies modernes ont modifié à un rythme époustouflant le monde de la production d’images, et, par là même, le rapport qu’entretient la société avec celles-ci. Les appareils photo sont devenus des moyens de communication indispensables, qui sont non seulement capables de fournir des photos et des films d’excellente qualité grâce à une simple pression sur le déclencheur, mais également de les retoucher, les transfigurer et les diffuser dans le monde entier. Quelque 74 pourcents des Allemands font des photographies avec leur smartphone, et ont ainsi en permanence leur appareil photo sur eux. De plus en plus, les smartphones deviennent le centre névralgique de la communication visuelle et apparaissent comme des accessoires indispensables du matériel photo et vidéo des particuliers et des professionnels. Tous les appareils photo présentés à photokina par les entreprises innovantes tirent parti des interfaces avec ces objets ultra-polyvalents pour augmenter leurs fonctionnalités ou pouvoir utiliser pleinement de nouvelles applications.
       

       
      De l’appareil photo autonome aux caméras intégrées connectées à internet
      A travers tous les fabricants présents, photokina 2016 retracera les bouleversements qu’a connus l’industrie photographique dans le sillage de l’internet of things (IoT), cette tendance consistant à connecter machines et appareils à internet. Quoique les appareils photo intelligents le soient de plus en plus et offrent davantage de possibilités de communication, leurs interfaces avec les smartphones restent primordiales. Celles-ci ne permettent pas seulement d'étendre les fonctions des appareils photo, mais aussi de télécommander les systèmes de capture d'images toujours plus performants. Même les accessoires professionnels comme les flashes mobiles de studio présentés dans l’espace pro du salon utilisent des smartphones et des applications ad hoc pour une configuration confortable des appareils et la synchronisation. Par leur taille, les appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes facilitent le cadrage et, de ce fait, le téléguidage des systèmes de caméra, constituant ainsi un deuxième écran externe de celles-ci. Les smartphones avec appareil photo ont été les premiers exemples interconnectés de caméras intégrées aux objets ; ce sont eux qui ont donné le coup d’envoi de l’internet des objets, qui n’aurait jamais vu le jour sans capteurs d’images ni appareils photo.
      Il y a encore quelques années, les analyses de marché comptabilisaient le nombre d’appareils photo par foyer. Aujourd’hui, environ trois personnes sur quatre possèdent un smartphone avec appareil photo intégré et interconnecté. De nombreux objets du quotidien sont équipés de caméras qui leur confèrent des fonctions complémentaires essentielles. On trouve des caméras intégrées dans les lave-linge, les systèmes d’impression professionnels, les voitures, les dispositifs de portes automatiques, les réfrigérateurs, les appareils de surveillance médicale et de diagnostic, les dispositifs de sécurité et de verrouillage des bâtiments, et les appareils de fitness. Elles reconnaissent et analysent la quasi-totalité de ce qui pénètre leur champ de vision. Grâce à la reconnaissance faciale et à l’iriscopie combinées avec d’autres technologies et d’autres types de capteurs permettant la géolocalisation et la mesure de l’altitude, elles sont capables d’identifier des personnes. Mais elles sont aussi en mesure, grâce à leur connexion à internet et aux fonctions de recherche de ressemblance, d’identifier des bâtiments, des sites touristiques et bien d’autres choses encore. Cela fait bien longtemps que l’intérêt des appareils photo n’est plus uniquement de conserver l’image de ce que nous voyons, mais qu’ils nous permettent de rendre visible ce que nous ne voyons pas. Dans la FUTUREZONE, nouvel espace de photokina 2016, les starts-up à la conquête du monde de l’image nous montreront avec quelle profusion d’idées les innovateurs font avancer le secteur en créant des technologies de création et de retouche photographique.
       
      Les systèmes de capture d’image ont atteint un degré de perfectionnement qui rend presque impossible la création d’une photo avec des imperfections techniques. Cela a poussé les fabricants d’appareils photo à se concentrer sur des perspectives nouvelles et jusqu’ici inimaginables pour la photographie.
       
       

       
      Les univers virtuels élargissent la vision du monde
      Parmi les nouveaux champs explorés par la photographie avec le plus de visibilité, la réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée (RA) permettent de nouvelles expériences avec les images. Avec la réalité augmentée, il devient possible pour la première fois de naviguer au sein des clichés et de leur ajouter des contenus supplémentaires. Le buzz fulgurant de l’application Pokémon Go aura convaincu même les sceptiques de l’intérêt potentiel de la réalité augmentée. A photokina 2016, nombreux seront les fabricants qui présenteront des produits conçus pour une utilisation en réalité virtuelle ou augmentée. Systèmes de capture d’images, de création de contenus, solutions pour le traitement de l’image et pour présenter et expérimenter des contenus RV et AR qui élargissent la vision du monde… tout y sera.
       
      Des innovations pour photographier et filmer en milieu terrestre, aquatique, subaquatique et aérien
      Jusqu’ici, les développements en matière de photographie s’attachaient à perfectionner le rendu des images et à simplifier le procédé de capture. Il s’agit dorénavant de filmer et de photographier l’impossible. Avec un appareil photo ou une caméra moderne, la capture du « moment décisif », chère au magicien de l’art photographique Henri-Cartier Bresson, est aujourd’hui à la portée de tout un chacun. En combinant des techniques photo et vidéo, il est même possible de photographier un instant du passé. Des fonctionnalités permettant, grâce à des caméras à ultra-haute définition, de fixer l’instant précédent ou suivant l’appui sur le déclencheur, ainsi que d’effectuer la mise au point a posteriori vont désormais de soi grâce aux avancées de la technique. La qualité professionnelle devient accessible et abordable pour les utilisateurs particuliers. Ce n’est plus l’appareil qui détermine ce qui sera photographié ou filmé, mais le désir d’images inédites qui attirent l’œil. Les outils et techniques nécessaires pour cela ne sont plus en premier lieu les appareils photo, qui servent à capturer les images, mais les accessoires permettant leur acquisition et leur post-traitement, le choix de ces derniers dépendant de la tâche à effectuer. C’est ainsi que revient sur le devant de la scène le workflow de la chaîne de traitement de l’image : l’itinéraire des photos qui commence par la prise de vue, se poursuit par les retouches et se termine par le stockage, l’archivage et la diffusion.
       
      Prêt à décoller ?
      Autrefois, pour pouvoir prendre des vues aériennes saisissantes, il fallait disposer d’avions avec une trappe photo, de montgolfières ou d’hélicoptères. Aujourd’hui, il est possible de faire encore mieux avec des appareils volants téléguidés, au coût beaucoup plus abordable. Des photos plus saisissantes, parce que les drones peuvent s’approcher davantage des parois abruptes, des sommets montagneux ou des clochers que tous les appareils avec pilote embarqué, rendant ainsi possibles de toutes nouvelles perspectives. Ils sont dorénavant équipés de caméras haute définition qui produisent des photos et des vidéos de qualité professionnelle. L’innovation concerne aussi avant tout les systèmes de pilotage, permettant une sécurité accrue en extérieur comme en intérieur, une protection automatique anticollision et des dispositifs les empêchant de pénétrer dans les zones d’exclusion aérienne.
      Le hardware s’efface de plus en plus devant les possibilités infinies offertes par la numérisation grâce à la profusion des applications logicielles nouvelles qui permettent aussi bien de mettre à jour d’anciens produits que d’étendre les fonctionnalités de leurs successeurs. Qu’il s’agisse de corriger des erreurs d’objectif, de créer des effets lors du post-traitement ou d’utiliser des fonctions de prise de vue innovantes, des logiciels performants sont indispensables pour ne pas être dépassé du point de vue technique. Ils garantissent des couleurs fidèles lors de la capture d’image et de l’impression. Ils ne déterminent pas seulement le rendu final des photos, mais ils permettent également de synchroniser le son et les images lors du montage d’un film.
       


      Quand la digitalisation permet la renaissance de l’analogique
      Le caractère reproductible à l’infini de la photo numérique a fait naître chez beaucoup de personnes la nostalgie des images uniques, loin de toute virtualité. Cet intérêt nouveau pour la photographie analogique, le développement instantané et les photos que l’on peut tout de suite toucher du doigt sera visible chez de nombreux exposants à photokina. Les appareils à développement instantané sont tellement demandés, que les fabricants ont même été en rupture de stock. A photokina, l’intérêt sera encore attisé par de nouveaux appareils au design actuel et surprenant. Les cadres numériques muraux où elles passent fugacement ne sont pas le seul support où les photos numériques continuent d’être demandées : elles peuvent être imprimées sur presque tous les supports, et, désormais, on peut non seulement faire imprimer du papier peint imprimé avec ses photos favorites pour tapisser son appartement, mais aussi des coques de smartphone, des tables pliantes en bois, du carrelage et des portes de garage. Parallèlement, la qualité tactile des matériaux se diversifie. Cela n’a rien à voir avec la nostalgie, il s’agit au contraire d’offrir un choix plus vaste. Nouveaux revêtements de surface pour papier photo, supports d’impression acrylique à l’aspect métallique, supports spéciaux.... chacun trouvera son bonheur dans la variété infinie des options disponibles.
       
      Le salon photokina 2016 voit aussi la renaissance du matériel de laboratoire pour le développement et le tirage des films. Le regain d’intérêt pour l’analogique et les produits individualisés comme les albums photo et autres a son pendant en matière d’objectifs et de boîtiers. Dans leur quête d’un rendu particulier et surprenant, les fabricants rééditent de plus en plus souvent des objectifs légendaires dans une version moderne, afin de pouvoir transposer leurs effets dans le monde numérique.
       
      Cette année encore, les fabricants seront au coude à coude dans la « course aux pixels ». Mais le salon explorera aussi les thèmes actuels majeurs tels que l’interconnectivité, l’internet des objets et les caméras intégrées, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, l’imbrication de la photo et de la vidéo, les drones photographiques et les passerelles entre les produits numériques et analogiques.
×