Jump to content
zhiyun

 

Participez nombreux ! 5 lots à gagner

 

Sign in to follow this  
Ciné7

(Ma) petite entreprise ...

Recommended Posts

Je viens d'apprendre le décès de René Féret ...

Un exemple à retenir et à garder dans un coin de sa petite tête, d'une petite entreprise de cinéma autogérée se satisfaisant de projets et d'une audience aussi modestes que soi (sur son propre potentiel et sa soif du profit).

Un gros point d'interrogation (perso, du moment) sur une évolution possible de l'auto-entreprise (à l'heure où les espoirs d'une retraite paisible s'amenuisent) !

Du cinéma numérique de petite troupe (en partie subventionnée ou totalement indépendante mais sûre de ses ressources et donc de sa visibilité).

Pas simple en effet ... mais toute proportion gardée, çà l'a encore moins été pour Molière lorqu'il écumait les villages ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux peut-être préciser en quelques mots de qui il s'agit (s'agissait malheureusement) car je pense que 9 visiteurs sur 10 ne connaissent pas René Féret.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, je n'ai rien compris...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Thierry P. et Qsammi.

En effet pardon ! C'est un réalisateur français dont le figaro rappelle la carrière ici : http://www.lefigaro.fr/(...)rene-feret-authentique-artisan-du-7e-art.

En effet, l'arrivée du numérique me fait souvent penser au possible renouveau de ce type d'entreprise artisanale certes très risquée mais susceptible d'intéresser les jeunes mais aussi tous ceux qui pensent à une reconversion.

L'auto-entreprise pourrait en être une occasion bien que je pense qu'il vaut mieux débuter avec prudence dans un cadre d'abord associatif et avoir un boulot alimentaire à côté.

C'est vrai, nous ne sommes pas dans les prestations vidéos ponctuelles qui intéressent le plus la rubrique mais c'est une idée que je me permets de lancer ici à la volée.

Comme il est précisé dans la bio, René Féret a été récompensé par le prix Jean Vigo et il a été soutenu par une critique de Claude Chabrol. Il a connu un contexte très vite favorable qui lui a permis de persévérer.

Jean-Jacques Annaud le rappelle lui-même. Le concernant, sa carrière n'est pas due à sa naissance mais par un 1er film qui a été remarqué. Tout s'est enchaîné depuis.

D'ailleurs, Qsammi, tu faisais partie des membres du forum auxquels je pensais pour mettre cette idée folle et saugrenue sur le forum.

Reste à discerner l'ambition et la passion puis sentir si la chance se provoque ou non ...

(C'est pourquoi, j'ai évoqué Molière pour dire qu'avec les festivals, les systèmes de projection numérique propices à l'ambulant ou le prix des DCP, on peut envisager en plus de son propre site internet, des tournées partout en France dans un esprit bohème pour vivre du strict nécessaire puisque le piteux état de la société prouve que contrairement au travail dans son domaine de prédilection, l'argent ne fait le bonheur de personne).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as vu assez juste Ciné7, je suis entrain de créer une entreprise avec des amis avec qui j'ai déjà fait pas mal de projets (vidéo, photo et autres). Je pense plutôt commencer dans une boîte de production (ou une entreprise avec un département vidéo) déjà existante, tout en gardant mon entreprise pour des projets personnels et des mandats. Puis par la suite espérer que ma société fonctionne bien pour en vivre. Ça serait dans l'idéal cela, je suis jeune, j'ai encore de quoi voir venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Qsammi.

Tout à fait ! Le tout est de finir par bien s'entourer, de garder le plus d'amis du début et d'attirer le bon et juste renfort (en éloignant très vite les p'tits rigolos).

Je me rends compte que mon topic paraît un peu étrange (voire quelque peu délirant) mais çà me trotte dans la tête depuis que Coline Serreau a tourné "Chaos" en dvcam (dsr-500 et pd170) puis "Saint-Jacques la Mecque" en hdcam (hdw-750). J'admire son très bel esprit de troupe.

Je reconnais qu'il vaut mieux viser (comme elle) la production classique officielle mais je vois venir du matériel de plus en plus performant et accessible qui peut permettre une prise de risque, le temps de se faire une petite place si elle est méritée et bienvenue.

Je préfère perso la fiction mais le documentaire est aussi concerné. Le tout, c'est de vouloir (et de savoir) raconter des histoires. C'est LE filon qui n'est pas prêt de s'épuiser même en période de crise (quand on a le sens des concessions et du compromis).

(Par contre, je réfléchis toujours sur le big problème des ressources qu'on peut espérer en circuit de diffusion forcément parallèle, bien qu'obligés de recourir à des salles existantes à moins d'être condamnés à errer avec du matériel ambulant).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  



×
×
  • Create New...