Aller au contenu
  • Pour poster ou répondre à un message, connectez-vous ou inscrivez-vous ici !

    Pour poster un message, répondre à un membre, ou voir les messages non lus depuis votre dernier passage, Connectez-vous ou Inscrivez-vous, c'est gratuit.

    (option) Pour télécharger tous les fichiers-tests NATIFS et les tutoriaux de caméras ou de logiciels, profitez de la formule Premium tout compris. Si cette formule vous intéresse, créez votre compte sur la page Mon Compte du site, vous serez ainsi enregistré partout. 

Ciné7

2k ou 4k (HD ou UHD)

Messages recommandés

Bonjour,

 

Cette semaine et depuis bien longtemps, j'ai pu assister dans une salle de cinéma à la projection (numérique) d'un long-métrage (pas encore sorti).

 

Il s'agissait à titre d'avant première, d'un "Ciné-débat" organisé par une asso intéressée par le thème du film et j'ai particulièrement apprécié le concept autant que la qualité et l'humanité des échanges (magnifique soirée, en fait ! ...).

 

MAIS pendant la projection, je m'énervais tout seul dans mon coin à tenter d'identifier la source : pellicule (16, s16 ou 35) ou numérique, tant j'ai déploré le rendu en 2k (comparé au blu-ray sur le 52" full HD du domicile).

 

Je serais prêt à parier que c'était du 16 ou du super 16mm car sur un écran d'une telle diagonale, tout manquait véritablement de "punch" (même le scénario et le jeu des acteurs mais çà, c'est autre chose car il a même été unanimement admis que sur le fond, le film avait parfaitement traité la réalité du sujet et qu'il mérite donc un vrai respect).

 

Outre le fait de se rappeler ainsi que le contenu prédomine bien sur les moyens techniques (et financiers), je reconnais toutefois et vraiment que maintenant qu'une source 35mm ou 4k ne peut être que bénéfique sur un si grand écran (comme le 70mm et le 8k sur un immense kinopanorama).

 

J'avais par ailleurs évoqué sur le forum le blu-ray du "Cercle des poètes disparus" (tourné en 35mm) et j'avais eu la même impression, m'étant demandé si ce n'était pas une version upscalée du dvd ...

 

Même si je serais donc plus tempéré sur le profit à domicile d'une source 4k sur un blu-ray par rapport à une source HD native, j'admets toutefois qu'il serait en effet plus prudent de se munir d'un matériel de prise de vues doté de l'option UHD et/ou 4k pour finaliser en HD ...

 

(Je constate encore que c'est l'actualité du sport qui sert la promo de l'UHD et non le cinéma chez soi. Dans une émission tv, j'ai même entendu une critique de cinéma dire qu'elle attend la sortie du "DVD" du film qu'elle venait de voir en salle pour mieux l'analyser chez elle parties par parties).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rappelle d'ailleurs un article du site magazinevidéo que je viens de relire et qui aide à peser la question :

https://www.magazinevideo.com/test-en-ligne/faut-il-filmer-en-4k/34381.htm#anchor0 :smile:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, non seulement le site magazinevideo propose des articles pour aider à se situer dans ses projets (voir ci-dessus) mais les tests notamment de caméscopes permettent réellement d'arrêter un choix.

 

Perso, je tiens à faire remarquer que dans le test du JVC GY-LS300 au delà des appréciations techniques, Antoine (adesir) n'a pas omis une remarque qui vient de mettre un terme à mes hésitations !!!

 

Alors que mon coeur balançait encore entre 3 produits concurrentiels, Antoine n'avait pas manqué de préciser mon dernier critère déterminant ...

 

D'où ma tête en ne le voyant que maintenant : :nuls3: ... puis mes mains : :eusa_clap:

 

MERCI !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎14‎/‎04‎/‎2018 à 09:52, Ciné7 a dit :

 

  .. MAIS pendant la projection, je m'énervais tout seul dans mon coin à tenter d'identifier la source : pellicule (16, s16 ou 35) ou numérique, tant j'ai déploré le rendu en 2k (comparé au blu-ray sur le 52" full HD du domicile).

 

Je serais prêt à parier que c'était du 16 ou du super 16mm car sur un écran d'une telle diagonale, tout manquait véritablement de "punch" (même le scénario et le jeu des acteurs mais çà, c'est autre chose ...

Bonjour Ciné7,

Personnellement, je ne suis pas étonné de ta réaction ... car depuis longtemps je préfère le "punch" et le rendu d'un Blu-ray sur l'écran d'un téléviseur par rapport à la projection d'un même film en salle où je trouve le plus souvent un manque de luminosité et contraste et souvent des couleurs plus ternes dues certainement à cette baisse de luminosité.

La qualité d'une image projetée dépend de tellement de paramètres qu'il ne faut pas en être étonné. Ca commence déjà par l'usure de la lampe (entre une neuve et une en limite de fin de vie, juste avant de griller) et aussi de la puissance et de la qualité du projecteur par rapport à la dimension de la salle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir NOEL !

 

Et bien, je te remercie vivement de ces précisions qui me (ré)confortent dans mes impressions et les conclusions qu'on peut en tirer.

 

... Ah ? ... Il n'y aurait donc pas que les contenus qui font déserter les salles :eusa_think: ? ... Alors encore plus content que cette asso ait réussi à attirer autant de monde pour cette soirée chaleureuse plus qu'intéressante :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/04/2018 à 13:19, Ciné7 a dit :

Alors que mon coeur balançait encore entre 3 produits concurrentiels, Antoine n'avait pas manqué de préciser mon dernier critère déterminant ...

1 - Je précise en passant que me concernant, le "critère déterminant" élimine pour le moment le jvc (d'autres vérifications restent en cours pour l'autre appareil choisi).

 

2 - Pour préciser aussi à NOEL, je ne me souviens pas que la luminosité sur le grand écran ait été en défaut parce que le pire n'était pas en basse lumière (scènes de nuit) où tout paraissait mieux équilibré, au contraire. Ce sont les séquences de jour qui perdaient en contraste et en détails. Sur les blancs, on distinguait du bruit qui rappelait le mouvement de grain de la pellicule mais sauf que ce bruit était granulé en noir (donc plus perceptible).

 

J'en déduis que c'était du 16mm ou du numérique équivalent car je n'ai pas été le seul à reprocher (je cite une spectatrice) le côté "téléfilm nunuche" du scénario et des dialogues. En fait, si on veut, c'était une fiction docu et non un docu fiction car le fond restait néanmoins vrai et circonstancier.

 

Toujours est-il que c'est une vraie prise de tête pour s'équiper avec autant de critères à prendre en considération et autant de variations à prévoir dans le budget ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour discuter

Vous devez être membre afin de pouvoir discuter

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×