Jump to content

Recommended Posts

Bonjour,

Voilà, il y a deux ans, j'ai filmé un mariage, l'an dernier, j'en ai filmé deux et cette année... trois. J'ai pas fait exprès, mais les gens sont venus me demandé parce que je ne suis pas déclaré et que je ne demande rien et aussi parce que je les connais.

Seulement, j'ai un emploi à côté et vous savez le temps qu'on peut passer pour faire un montage (plus le tournage). Alors je veux bien être gentil, mais si les gens pouvaient avoir seulement une idée du temps que ça prend tout ça, ils comprendraient que j'ai pas envie de passer mon temps libre à leur faire des vidéos gratuitement.

J'ai donc pris l'initiative de me lancer dans les affaires, afin d'être déclaré et protégé et pour pouvoir facturer mes services. c'est un peu pour dissuader mon entourage de toujours venir de profiter de la bonne poire.

Seulement je suis débutant, encore un peu maladroit et je suis perdu. Je ne sais pas trop par ou commencer et quoi faire.... Ou trouver les clients ? Cet entourage viendra-t-il toujours me voir lorsque je leur demanderai des sous-sous ? Quels tarifs je peux pratiquer...

Si je pouvais bénéficier de vos conseils, je sais qu'un nombre d'entre vous se sont déjà lancé dans l'aventure... Si vous n'êtes pas en Alsace, nous ne serions pas vraiment concurrents et votre aide pourrait m'être vraiment précieuse...

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout d'abord réfléchi sous quelle forme tu veut te déclarer (sarl, autoentrepreneur) Veut-tu être seul, avec un perchiste ? As-tu fait des études dans ce sens ? poursuis tu ton premier emploi ?

Pour le prix sache que tu va perdre des "clients" obligatoirement mais que tu va en gagner car tu "fera plus sérieux".

Si tu n'est pas pro tu ne peut pas pratiquer leur prix ni imaginer une rentabilité. Enfin le meilleure moyen d'établir ton prix est de voir comment réagissent les clients. (moi je propose entre 300 et 600€ sachant qu'on est 2 étudiants.)

Max

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Déjà, sur le statut d'auto-entrepreneur appliqué à la vidéo : un des articles les plus complets ici :

https://www.magazinevideo.com/test-en-ligne/devenir-auto-entrepreneur-et-faire-de-la-video/6240.htm

Ensuite, tu peux tenter de t'adresser à de sociétés de mariage déjà existantes, ce seront elles qui chercheront des clients à ta place.

Tu as du temps, on entre dans la "mauvaise" saison. :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Alors cette micro entreprise, elle a demarée ou non?

C'est juste que l'on me propose de faire un mariage et que je souhaite pas le faire bénévollement...

Merci de ton retour d'experience.

A+ Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce sujet je crois que le nouveaux statut d'entreprise individuel devient intéressant. EIRL. Grâce a ce statut on a les avantage de l'auto entrepreneur mais on peut aussi acheté des biens HT au nom de l'entreprise, les biens personnel ne font pas partie de l'entreprise en cas de faillite ...

Max

Share this post


Link to post
Share on other sites
.... mais on peut aussi acheté des biens HT au nom de l'entreprise, ...

Max

Tu es certain de ton coup?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que c'est ce que j'avais entendu dans un reportage en janvier, quand le statut est apparu ...

Max

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mémoire :

quasiment toutes les entreprises sont soumises au régime de la tva, à l’exception notamment de celles soumises au régime de la micro-entreprise. En effet, pour que ce régime puisse s’appliquer, l’entrepreneur ne doit pas avoir opté pour l’application de la TVA : il doit, soit bénéficier du dispositif de franchise en base de TVA, soit être exonéré de TVA du fait de son activité ; il ne la facture pas, mais attention, il ne la récupère pas non plus ! Or, lorsqu’on vend des produits ou services à une entreprise, celle-ci, contrairement aux particuliers, récupère la TVA (voir le principe de cet impôt ci-dessous). Cela signifie que vendre TTC n’est pas un avantage lorsque nos clients sont des entreprises. De plus, cette vente TTC nous empêche de récupérer la TVA payée sur nos propres achats. L’exonération de TVA n’a donc un intérêt (simplification de la gestion) que lorsque notre clientèle est constituée de particuliers et que nos achats sont très peu élevés (pour les entreprises de service en particulier).

plus de détail par ici

Le matériel est donc acheté toute taxe, et on ne peut pas la récupérer sur son client. Par contre la prestation elle même n'est pas soumise à TVA. ( attention au seuil annuel)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bizarre, en lisant ce texte je croit comprendre que le statut de la TVA résulte d'un choix. Ai-je tout compris ?

Max

Share this post


Link to post
Share on other sites

complément d'infos sur le statut et la fiscalité

ou encore autre explication sur le site cité par Thierry

Pour revenir à l'achat du matériel, il se fera en toute taxe, la prestation vidéo à destination de particulier ne posera pas de problème de différence par rapport à un concurrent assujetti TVA.

Par contre, si la prestation se fera à destination d'une entreprise assujettie, l'auto entrepreneur ne pouvant facturer l'amortissement (récupération) de la TVA sur le matériel, contrairement à un concurrent assujetti, ce type de clientèle risquerait d'être moins intéressé par la prestation vidéo.

Share this post


Link to post
Share on other sites



×
×
  • Create New...