Jump to content

Voix off ou sous-titrage ?


Thierry P.
 Share

Recommended Posts

Imaginons un cas totalement imaginaire avec lequel toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence ! :smile:

Imaginons donc :

Vous envisagez de traduire en anglais, en espagnol ou en allemand la version française d'un DVD qui comporte un beau commentaire en voix off qui dure environ 30 minutes (espacées) pour 2H de film au total.

Vous placez un sous-titrage ?

Ou vous doublez le son en supprimant le volume de la voix française ? :smile:

En tant que technicien, que préférez-vous ? Et en tant que spectateur ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

En tant que technicien, le sous-titrage me fait peur : c'est beaucoup de travail et une traduction parfois approximative, mais qui doit être de qualité (puisque l'original reste audible). Un doublage audio permet plus de liberté, jusqu'à employer des phrases différentes pour bien "localiser" le doublage.

En tant que spectateur, comment se concentrer sur les images s'il faut lire le sous-titrage ? C'est déjà compliqué pour un film, alors pour un DVD d'explications...

Dans les deux cas, le DVD devient multi-lingue. Le doublage est juste plus qualitatif.

Antoine

Link to comment
Share on other sites

En tant normal les sous-titrage ne me gène pas, mais il est vrai que coté réalisation sa se complique.

Dans la mesure où il s'agit déjà d'une voix off le doublage ne fera pas perdre en qualité et en crédibilité (par rapport a un film tournée en français et doubler en allemand par exemple)

Je rejoint adesir sur le fait que le doublage laisse plus de liberté. En plus nombre de logiciels simple permettent de placer plusieurs piste sonore sur les DVD.

Ce sera donc le doublage pour moi.

Max

Link to comment
Share on other sites

Hum

:smile:

Si on part du principe où un plan = 1 info qui se présente sous forme de soit info visuel (image vidéo) ou info audio, l'homme arrive à suivre.

Si on complète ce "dispositif" de base un élément supplémentaire va être généré

- fatalement les bilingues vont comparer.

- les effets de surprise peuvent être perturbés,

- pour les non bilingues la perturbation comparative ne sera pas du même ordre mais éventuellement le titrage pour des raisons techniques ne se trouve pas forcément sur le plan concerné peut provoquer une incompréhension.

- risque technique de devoir sous- titrer selon les plans au plus court pour ne respecter que l'esprit de la phrase et pas la terminologie.

- selon mon expérience avec "Handicaps dans la course" le sous-titrage est long à mettre en place.

Je suis plus favorable à un doublage audio plus qu'à un sous-titrage.

Un petit truc selon la langue du spectateur comme je ne pouvais pas projeter mes réalisations vidéos dans deux langues en simultané, au montage j'ai triché.

CAD j'ai placé l'anglais voix off sur la piste de gauche et le français sur la piste de droite.

Certes ceci oblige d'écouter en mono mais le spectateur selon sa langue pouvait écouter le canal droite ou gauche au casque pendant la projection la balance droite gauche.

Link to comment
Share on other sites

Ce système est aussi pour les films dont les possesseurs sont pourchasser par hadopi ...

Max

Link to comment
Share on other sites

Je parlait du système qui consiste a placer deux langues différente sur un même film, un par cala (gauche ou droite). Celui-ci est souvent utilisé dans les film piratés (je ne sais pas pourquoi d'ailleurs ?).

Je ne savais pas que des vidéos personnels était aussi réaliser parfois de cette façon.

Mais pour en revenir a la question de TP, il s'agit sans doute d'adapter certain DVD d'astuces vidéo ... Dans ce cas un doublage serai plus approprié et plus "accessible" pour le spectateurs lambda.

Max

Link to comment
Share on other sites

Le doublage je partage ton avis, je le trouve préférable au sous-titrage.

Certes il est possible de penser au cas particulier DVD astuce vidéo. Mais ne pouvant présager de la finalité de la question, je préfère donner une réponse générique avec une "" technique maison" qui ne fait pas appel à des logiciels "multi- linguistiques". qui n'empêchent pas de devoir faire de toute manière des voix off par langue cible.

Et techniquement la voix off me semble plus facile à placer que le sous-titrage. (à moins que notre administrateur a un logiciel de reconnaissance vocale traduisant dans une langue de son choix et incrustant le sous-titrage directement sur la vidéo) :smile:

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part, dans les deux cas (technicien et spectateur), ce sera doublage son intégral avec bien entendu quelqu'un qui parle "bien l'anglais" (ou l'espagnol ou autre), et surtout une traduction de qualité.

Le sous-titrage, on oublie c'est fatiguant (à monter et à écouter/lire !!!)

Le coup du canal droite/gauche, bonne idée. Mais est ce nécessaire de tout mettre sur un seul et même DVD, pourquoi ne pas avoir un DVD par langue ?? En plus, la pochette doit être adapté à la langue.

DV FX

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos avis et témoignages. Je sens que le doublage a grandement vos faveurs... Quelle unanimité !

Mais les raisons qui vous font préférer le doublage sont assez surprenantes ou même, pour certaines, contestables.

Examinons.

Bonjour,

En tant que technicien, le sous-titrage me fait peur : c'est beaucoup de travail

Le doublage audio occasionnerait moins de travail ? Pas si sûr. Ajouter une voix étrangère implique de traduire le texte français (comme pour le sous-titrage), de trouver à la fois une personne parlant correctement la langue et capable de faire du doublage avec l'intonation correcte, de la rémunérer (si travail pro), d'enregistrer en studio (plusieurs jours), et de placer la voix avec le risque que le synchronisme ne soit pas le même qu'en français. Il faudra donc peut-être retravailler les séquences images pour caler la voix. C'est énormément de boulot.

Avec le sous-titrage : personne à solliciter/rémunérer pour la voix, un calage plus facile à réaliser (il suffit de démarrer le sous)titrage plus tôt, plus tard, de jouer avec la longueur de la ligne…) et une autonomie totale du vidéaste, une fois sa traduction obtenue.

Un doublage audio permet plus de liberté, jusqu'à employer des phrases différentes pour bien "localiser" le doublage.

mouais… on peut aussi s'accorder une petite liberté avec le sous-titrage.

En tant que spectateur, comment se concentrer sur les images s'il faut lire le sous-titrage ? C'est déjà compliqué pour un film, alors pour un DVD d'explications...

Les DVD d'explication, des études ont montré que les gens revoyaient les séquences de 3 à 5 fois. Un DVD d'explication n'est pas assimilable à un film qu'on voit en linéaire. Et puis avec un DVD, quoi de plus simple que de revenir en arrière, en avant, s'arrêter, avec un avantage dans ce cas au sous-titrage… qui reste visible en Pause ! :think:

En plus nombre de logiciels simple permettent de placer plusieurs piste sonore sur les DVD.

Le postulat de départ n'est pas vraiment de se débrouiller avec un logiciel simple mais avec un logiciel adapté. De plus, ajouter un titre ou ajouter une voix, franchement les logiciels savent le faire dans les deux cas, avec la même simplicité (je serais même tenté de dire que le titrage est plus simple à poser).

- fatalement les bilingues vont comparer.

je ne vois pas trop où est le problème

attention à l'ambiguïté du mot bilingue.

bilingue = qui a appris 1 langue de plus que la sienne (généralement à l'école), pas qui maîtrise parfaitement 2 langues.

- les effets de surprise peuvent être perturbés,

je ne comprends pas.

- pour les non bilingues la perturbation comparative ne sera pas du même ordre mais éventuellement le titrage pour des raisons techniques ne se trouve pas forcément sur le plan concerné peut provoquer une incompréhension.

ta phrase est difficile à comprendre. Je ne suis pas sûr d'avoir compris.

- risque technique de devoir sous- titrer selon les plans au plus court pour ne respecter que l'esprit de la phrase et pas la terminologie.

Idem. Je ne suis pas sûr d'avoir compris.

- selon mon expérience avec "Handicaps dans la course" le sous-titrage est long à mettre en place.

Comme évoqué plus haut, le doublage, aussi long, sinon plus. Aussi difficile, sinon plus. On parle là d'un produit de qualité, la voix doit être la plus irréprochable possible.

Un petit truc selon la langue du spectateur comme je ne pouvais pas projeter mes réalisations vidéos dans deux langues en simultané, au montage j'ai triché.

CAD j'ai placé l'anglais voix off sur la piste de gauche et le français sur la piste de droite.

Certes ceci oblige d'écouter en mono mais le spectateur selon sa langue pouvait écouter le canal droite ou gauche au casque pendant la projection la balance droite gauche.

Bidouille Télémac. Difficile à oser pour un DVD et comportant des effets de bord.

Dans ce cas un doublage serai plus approprié et plus "accessible" pour le spectateurs lambda.

Oui mais cette notion d'accessibilité est très différente selon les pays. En France, on est excessivement paresseux et égoïste. Paresseux car dans certains pays d'Europe, les films diffusés à la Télé sont sous-titrés et ça ne pose de problème à personne. On baigne ainsi dans la langue originale. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les français sont réputés (à juste titre) extrêmement mauvais en anglais ? Vous avez la réponse ! Aux Pays-Bas par exemple, j'étais même frappé de voir que dans l'une de "mes" séries policières habituelles, j'entendais enfin la vraie voix des acteurs ! Et pour cause, tout était sous-titré. Comme par hasard, une majorité de hollandais parlent bien l'anglais…

Je disais aussi égoïste car il faut penser à tous les sourds et malentendants qui représentent (à revérifier) 2 millions de personnes en France. Que font TF1 et France 2 pour eux ? Baissez le son de votre téléviseur complètement et essayez de suivre l'intrigue d'un épisode de Docteur House, vous m'en direz des nouvelles…

Le sous-titrage, on oublie c'est fatiguant (à monter et à écouter/lire !!!)

Quand je disais que les français étaient paresseux… D'autant que sur tous les DVDs aujourd'hui, il y a le choix de la langue. Les aventuriers de l'Arche perdue, ne préfères-tu pas entendre la vraie voix d'Harrisson Ford à l'ersatz de l'acteur français qui le double ? Les DVDs du commerce n'ont-ils pas le choix de la langue ? Je dois vraiment être un extra-terrestre car actuellement, je visionne les DVD d'une série américaine à succès (6 saisons de 5 disques) en langue anglaise sous-titrée en français. Et c'est pourtant une série avec énormément de dialogues. Je reconnais que parfois, c'est un peu difficile à suivre car ça va très vite et qu'un titrage blanc superposé sur une chemise blanche, c'est criminel ! :mrgreen: Mais la perte qualitative est trop importante quand on entend l'horrible doublage en français. :lol: de toute façon, le projet DVD que j'évoquais ne se destine pas aux français… :blush:

En plus, la pochette doit être adapté à la langue.

DV FX

Là tu vises juste.

Link to comment
Share on other sites

Réponse en vrac

Bilingue je le comprends vraiment dans le sens "bilingue" ( ok me concernant c'est le cadre de travail qui me donne une autre approche au sens que tu donnes).

- les effets de surprise peuvent être perturbés,

Ne pouvant savoir la destination finale cette remarque concerne les films et ne concerne pas le contexte de ton DVD

- pour les non bilingues la perturbation comparative ne sera pas du même ordre mais éventuellement le titrage pour des raisons techniques ne se trouve pas forcément sur le plan concerné peut provoquer une incompréhension.

Les films peuvent avoir des plans courts mais le sous titrage selon la longueur , éventuellement nécessitera la couverture sur deux plans. La aussi ceci ne concerne pas ton DVD.

- risque technique de devoir sous- titrer selon les plans au plus court pour ne respecter que l'esprit de la phrase et pas la terminologie.

Exemple Dialogue : Bonjour monsieur vous allez bien.

Le plan ne faisant que 1 seconde car cette phrase est vite dite, mais pou le sous titrage comme le plan du film ne pouvant être rallonger, on va juste sous-titrer : Salut

Citation Thierry P.

Comme évoqué plus haut, le doublage, aussi long, sinon plus. Aussi difficile, sinon plus. On parle là d'un produit de qualité, la voix doit être la plus irréprochable possible.

OK, pour toi, j'ai oublié que me concernant c'est plus simple de faire parler un collègue que de sous-titrer B)

Citation Thierry P.

Je disais aussi égoïste car il faut penser à tous les sourds et malentendants qui représentent (à revérifier) 2 millions de personnes en France. Que font TF1 et France 2 pour eux ?

Le sous- titrage pour les malentendants est très compliqué et long à faire pour l'avoir fait en suivant les codifications dans "Handicaps dans la course".

petit rappel:

Selon les statistiques de l'époque "d'Handicaps dans la course" (chiffre de mémoire) entre 20 % et 30 % de la population est malentendante. Les experts considéraient à l'époque que dans les 20 ans nous serons quasi 30à 40%.

Pourquoi ce chiffre aussi important il tient compte de quoi?

- Les personnes malentendantes à la naissance (ne pas utiliser le terme sourd)

- Les mauvaises habitudes d'écouter à un niveau trop haut

- les casques en permanence visés sur les oreilles

- l'écoute de fréquence dangereuse à trop haut niveau ( les boum boum boum)

- les accidents

- le veillissement naturel

- la l'allongement de la longévité de vie de la population

Pour ce qui est du sous titrage pour ces personnes, c'est beaucoup plus compliqué à gérer.

En, effet, une personne qui à la naissance n'était pas malentendante, a une construction de phrase différente d'une personne malentendante à la naissance.

Exemple :

nous disons

Je pose mon verre sur la table placée de la cuisine.

En langue des signe ou en sous titrage pour les personnes malentendantes à la naissance la construction se fera autrement. Par exemple :

( bien entendu c'est caricatural pour la compréhension de l'explication)

Pour la langue des signes :

Sur le sol de la cuisine (je le montre en par geste) il y a une table (je la montre par geste ) sur laquelle tu vas poser le verre( je montre par geste)

En sous titrage classique la vidéo prendra le relais sur le geste mais la tournure resterait

Sur le sol de la cuisine il y a une table sur laquelle tu vas pose le verre. ( encore faut il qu'à l'image il y a l'explication cuisine et table sinon la personne ne saura pas de quelle pièce et de quel meuble on parle)

Ensuite le choix des couleurs du sous titrage

la couleur est attribuée selon que l'acteur (ou le présentateur dans le cas du DVD) qui parle est face à l'écran, s'il est de dos ou en voix off hors champs.

Minuscule s'il parle normalement, Majuscule s'il parle fort.

Les bruits d'ambiances sont aussi codifiés par couleur et on incruste les mots :

musique

cheval

cloche

vent

vague

...

Je referme cette parenthèse qui n'a rien à voir avec la question mais qui me semblait important de recadrer dans le contexte du sous-titrage qui s'adresse aux "entendants".

Pour les curieux et leur permettre de comparer la différence de tournure des mots utilisés entre le dialogue et le sous-titrage, vous pouvez voir "Handicaps dans la course" qui n'est pas sous titré pour les ambiances car cela perturber trop les "entendant".

Handicaps dans la course

désolé pour ce petit hors sujet

Link to comment
Share on other sites

Réponse en vrac

Bilingue je le comprends vraiment dans le sens "bilingue" ( ok me concernant c'est le cadre de travail qui me donne une autre approche au sens que tu donnes).

C'est un vieux débat de linguistes sur cette expression très imparfaite. Il y a un nombre considérable de bilingues en France (qui parlent et écrivent un peu une seconde langue) mais il y a très peu de "vrais bilingues" excepté dans certains milieux pros (comme le tien). Ce dont tu parles, ces sont les vrais bilingues… Sur une vente de DVD, ils seront une infime minorité à être perturbés.

Ne pouvant savoir la destination finale cette remarque concerne les films et ne concerne pas le contexte de ton DVD

ah ça y est j'ai compris.

Les films peuvent avoir des plans courts mais le sous titrage selon la longueur , éventuellement nécessitera la couverture sur deux plans. La aussi ceci ne concerne pas ton DVD.

c'est + clair

Le sous- titrage pour les malentendants est très compliqué et long à faire

oui. Et les infos que tu cites après sont globalement justes. Mais TF1 ou France 2 ne sont pas obligés de suivre les codifications, ils pourraient déjà faire du simple sous-titrage pour les malentendants (pas les sourds) qui d'ailleurs, ne connaissent pas tous les codes de couleurs que tu mentionnes.

désolé pour ce petit hors sujet

j'aime bien le "petit" hors sujet de Télémac qui n'a effectivement rien à voir directement avec la question : près de 50 lignes ! :blush: :think: c'est ce qui s'appelle avoir l'esprit en escalier

Link to comment
Share on other sites

Quand je disais que les français étaient paresseux… D'autant que sur tous les DVDs aujourd'hui, il y a le choix de la langue. Les aventuriers de l'Arche perdue, ne préfères-tu pas entendre la vraie voix d'Harrisson Ford à l'ersatz de l'acteur français qui le double ? Les DVDs du commerce n'ont-ils pas le choix de la langue ? Je dois vraiment être un extra-terrestre car actuellement, je visionne les DVD d'une série américaine à succès (6 saisons de 5 disques) en langue anglaise sous-titrée en français. Et c'est pourtant une série avec énormément de dialogues. Je reconnais que parfois, c'est un peu difficile à suivre car ça va très vite et qu'un titrage blanc superposé sur une chemise blanche, c'est criminel ! :mrgreen: Mais la perte qualitative est trop importante quand on entend l'horrible doublage en français. :lol: de toute façon, le projet DVD que j'évoquais ne se destine pas aux français… :blush:

Je me suis amusé à un sondage autour de moi... Personne ne préfère entendre la voix originale de Harrison Ford... D'ailleurs, je crois que je n'ai personnellement jamais du l'entendre !!

Tous ceux autour de moi détestent les sous-titrages, mais bon... C'est peut être pour cela que ce sont mes amis ?? Qui se ressemblent, s'assemblent ???

;-)

DV FX

Link to comment
Share on other sites

Pourtant les versions V.O.(sous-titrées...) sont des arguments de vente des exploitants de salles de cinéma. Et il n'y a pas que les salles "art et essai" qui proposent des V.O., les grands multiplexes également pour certains films…

De même, rien de plus simple que de choisir facilement la langue de son choix sur un DVD ou blu-Ray (avec ou sans sous-titre d'ailleurs, le sous-titrage n'est pas obligatoire pour tes amis… . :mrgreen: ) Plus sérieusement, si cette option était systématiquement disponible, et que personne ne l'utilisait, les distributeurs ne se compliqueraient pas la vie : ils proposeraient juste la version franco-française… :mrgreen:

Sous-titrage = effort de lecture.

Montage = effort de mise en images

On voit où ça mène…

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up