Jump to content

Festival Nikon : quand la photo grignote la vidéo


Thierry P.
 Share

Recommended Posts

Le Festival Nikon, premier du nom, visait à réaliser un court métrage de moins de 140 secondes maximum sur le thème "Je suis un héros", librement déclinable. Magazinevideo était présent à Clermont-Ferrand pour assister à la remise des prix de ce Festival original et ambitieux !

post-1-1297781663_thumb.jpg

Pari gagné. Plus de 320 participants ont répondu à l'appel de Nikon, un score remarquable pour une première édition compte tenu de la difficulté à raconter une histoire dans un cadre précis, en moins de deux minutes trente. Une double explication possible du succès : des prix très alléchants (kit cinéma Nikon D7000 + chèque), et de bons relais : Nikon a communiqué abondamment auprès des réseaux sociaux et par voie de presse. Magazinevideo, comme de grandes radios (France Info), avaient d'ailleurs relayé l'annonce du festival.

C'est dans le cadre d'un autre Festival prestigieux, celui du court métrage de Clermont-Ferrand, 33e du nom, et dont Nikon était l'un des partenaires, que s'est déroulée la remise des prix le 11 février dernier. Celle-ci avait donc lieu 24 heures avant celle du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand en lui-même. Un des membres délégués du Festival (Eric Woyzick de l'association Sauve qui peut le court métrage) faisait partie des jurés, établissant un lien avec Nikon.

post-1-1297782934_thumb.jpg

Le jury, accompagné de l'équipe Nikon, du grand vainqueur (Pierre-André le Leuch, au centre) et d'un des nominés récompensés, Mickaël Genin (à sa droite sur la photo).

Le film vainqueur - Je suis une héroïne de Pierre-André le Leuch, un rémois âgé de 24 ans - est une double surprise. D'abord parce qu'il a raflé les deux prix, à la fois le prix du Public et le Prix du Jury. Côté jury, la personnalité et les thématiques chères au président du jury, François Ozon (8 femmes, Potiche…), n'ont pas pu être étrangères à cette décision. François Ozon est notamment le réalisateur de Le Refuge, sorti en 2009, qui aborde comme par hasard les thèmes de l'amour et de la drogue. Néanmoins, le film a fait l'unanimité auprès du jury pro, une situation peu banale. Cette unanimité s'explique par l'ambiance et le suspense de ce film qui prennent un peu à contre-pied l'univers habituel dans lequel on décrit les héroïnomanes, sur fond de grande maîtrise de la lumière et de sensibilité à fleur de peau. Il est plus étonnant que le film ait obtenu également le prix du public malgré sa thématique difficile. Aussi nous vous recommandons de visionner les 10 nominés (voire même quelques non-nominés) car la sélection est pleine de bonnes surprises. Le jury a d'ailleurs salué à sa façon l'excellence de la cuvée 2011 en invitant Nikon à décerner autant de mentions spéciales que de jurés (hors François Ozon qui était président du Jury)... Ces mentions spéciales sont revenues à Hello Stranger pour Je suis Pierre, Joanny Causse & Mickaël Genin pour Je suis en retard, QVM pour Je suis pas Einstein, enfin Diane Sara pour Je suis la femme enfant. Chaque heureux élu, quoique non prévu initialement, a reçu un chèque de 1000 euros.

post-1-1297781714.jpg

L'initiative de Nikon reste très intéressante et sera probablement renouvelée. D'une part, la forme de ce type de festival vidéo est parfaitement adaptée au Web : une durée courte, un thème suffisamment large et stimulant, pas de contrainte de matériel de prise de vues. Et un moment bien choisi, correspondant à la sortie d'un nouveau boîtier photo avec mode vidéo avancé, le Nikon D7000. Car au-delà de la simple logique commerciale et strategique - Nikon s'affiche et s'affirme comme un partenaire important du Festival de Clermont-Ferrand - le fabricant d'APN et de reflex symbolise aussi un apport technique pour la production cinématographique des courts métrages des prochaines années. L'apport technique, ce sont ces grands capteurs ou des capteurs en tout cas plus grands que ceux que l'on trouve en vidéo grand-public, comme c'est le cas pour le D7000. C'est aussi une meilleure gestion des basses lumières et de la profondeur de champ. Coup double donc pour Nikon mais aussi et surtout une belle intelligence marketing dédiée à la création.

post-1-1297781767_thumb.jpg

Le gagnant, Pierre-André le Leuch (ici de face), a raflé les 2 prix... Une situation très rare en matière de concours…

Enfin, et il le sait bien, l'initiateur du D90, est le seul pour l'instant à organiser un festival vidéo sur le Web de cette envergure. On verra bien si la concurrence réagit et de quelle manière… :rolleyes:

post-1-1297781696.jpg

Dans un souci de transparence avec nos visiteurs, signalons que ce compte-rendu s'inscrit dans le cadre d'une invitation de Nikon. Il nous a semblé cohérent de répondre à cette invitation car nous avions chroniqué ce Festival sur magazinevideo et plusieurs visiteurs s'étaient inscrits sur ce Forum pour nous demander un avis sur leur court métrage.

http://www.festivalnikon.fr/videos/winners/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up