Jump to content

Au revoir K7, bonjour CARTE


CONSUL
 Share

Recommended Posts

On observe la fin des caméscopes à cassettes et l'afflux de caméscopes à carte mémoire.

Au niveau fiabilité, les K7 avaient leurs défauts et les pannes des caméras étaient à 90 % des faiblesses ou usures mécaniques (plus de défilement, têtes abimées, rebobinages capricieux, cassette bloquée, bande torchée ...) :eusa_clap:

Mais qu'en est'il des pannes des caméscopes nouvelle génération càd avec mémoire intégrée ou stockage sur carte mémoire ? Quelles sont leurs faiblesses ?

Faites nous part de vos expériences (heureuses ou malheureuses dans ce domaine). MERCI :eusa_think:

Link to comment
Share on other sites

Salut

Comparons l'expérience de fiabilité de ces bandes avec l'expérience plus courte concernant des supports plus actuel.

En 30 ans d'utilisation de cassettes j'ai eu en tout et pour tout ( témoignage expérience usage club) :

1) matériel n'ayant plus fonctionné , moteur bloqué car graisse figée pour non utilisation du matériel au bout de 3-4 ans

- 1 caméscope 8m/m

- 1 magnétoscope VHS

- 1 tourne disque (je l'intègre car la raison se trouve plus bas)

2) bandes froissées:

- 3 VHS pour raison de blocage mécanique du magnétoscope

3) défaut de bande

- 2 cassette mini DV (1 déchirée, une n'a pas enregistrée)

Aucune tête de lecture d'usée malgré des usages intensifs. par contre une pannes de carte audio qui avait lâché sur 2 caméscopes.( comme quoi les pannes ne sont pas toujours la où on le pense)

Mais il est vrai que le club n'a jamais acheté du matériel d'entrée ni moyen de gamme toujours le haut de gamme dans sa catégorie ceci expliquerait peut être cela.

Les bandes, il fallait prendre la précaution avant tout tournage ou visionnage de faire une avance et retour rapide pour éviter qu'elles restent collées et les archiver dans des bonnes conditions.

Ces précaution font que nos 30 ans d'archives sur bandes sont encore lisible à ce jour.

En cas de bande froissée par le magnétoscope, on pouvait les réparer pour récupérer au moins les passages non froissés.

Expérience maintenant de 5-15 ans (selon le média) sur support moderne

1) CD, DVD:

- en prenant à l'époque des CD et DVD Gold (CD avec une couche Or qui n'existe plus,) ces médias sont encore lisibles. (mes premiers CD sont de 1995)

Les DVD de grandes marques garantie 10 ans fonctionnent encore sous réserves.

1) a)aoir acheté de la qualité et ils sont chers, b)graver toujours sur deux marques différentes qui servent de master, c) stockage à deux endroits différents d) graver un duplicata de ces masters qui me sert de média de diffusion(le master n'est jamais utilisé sauf pour en refaire une copie).

Au club j'ai rencontré plus de personnes ne pouvant plus relire leurs CD ou DVD que de bandes de froissé ceci pour diverses raison; qualité d'achat à bas prix ou discount, rayures, collage d'étiquette sur le média ou la colle a attaqué le support, étiquette se décollant et bloquant le lecteur...

CD et DVD n'étant plus adaptés à l'archivage vidéo HD on passe sur DD et mémoire flash.

Conclusion, contrairement à la bande de froissé ou on pouvait récupérer une partie de la vidéo, un média moderne se plantant (CD, DVD, Mémoire flash, DD) on perd tout d'autant que l'on peut stocker plus d'infos.

Il convient donc de changer nos modes de comportement en dupliquant nos archives vidéo en sachant que

UN DD, peut aussi tomber en panne pour différentes raisons (En 5 ans le club à perdu plusieurs DD: plus que de bande de froissé).

Les mémoires flash je n'ai pas encore eu de perte (du moins avec les cartes des Appareils photos de 10 ans )

Mais, tant pour les DD que les support flash, si le pourcentage de cycle de lecture écriture est énorme, il est aussi limité et la tenue dans le temps pour l'instant certaines technologies flash sont encore jeunes pour parler d'expérience.

Perso voici comment je pratique avec les nouveaux médias:

A) 2 DD connectés en RAID

- pour l'archivage : fichiers montage non compressé qui sont mes masters.

- compression H264 pour stocker les fichiers de diffusion .

- le DD plein ils vont dans un placard et deux nouveaux DD sont inséré dans le serveur RAID ou le dock de bureau.

J'ai parlé plus haut de graisse figé et moteur bloqué pour cause de non utilisation pour 3 types de matériel? Comment vont se comporter les moteurs des DD s'ils ne tournent plus une fois qu'ils sont pleins et stockés dans un placard? (pas de réponse pour l'avenir en sachant que contrairement à la bande froissé s'il plante on perd tout.

En attendant , comme pour les CD et DVD ou j'achète de la qualité pour limiter les risques et pas du discount, j'achète des DD onéreux pour pro (un DD pour serveur est fait pour tourner 24heures sur 24 mais c'est un autre tarif que les DD pour grand public)

2) mes montages sont travaillés sur deux DD en Raid dédiés vidéo, re-formatés après chaque grand montage. Je ne travaille pas sur le DD interne qui est uniquement réservé au système et aux applications, la encore pour limiter les risques .

Link to comment
Share on other sites

On observe la fin des caméscopes à cassettes et l'afflux de caméscopes à carte mémoire.

Au niveau fiabilité, les K7 avaient leurs défauts et les pannes des caméras étaient à 90 % des faiblesses ou usures mécaniques (plus de défilement, têtes abimées, rebobinages capricieux, cassette bloquée, bande torchée ...) :eusa_clap:

Mais qu'en est'il des pannes des caméscopes nouvelle génération càd avec mémoire intégrée ou stockage sur carte mémoire ? Quelles sont leurs faiblesses ?

Faites nous part de vos expériences (heureuses ou malheureuses dans ce domaine). MERCI :eusa_think:

Si je puis me permettre, je trouve que la question est posée d'une façon qui rend toute réponse acrobatique.

Oppose-t-on le support cassette face au support carte mémoire (et pourquoi la carte mémoire d'ailleurs et pas la mémoire Flash qui est aussi répandue ?)

Ou oppose-t-on plus largement la fiabilité des camescopes d'autrefois (forcément à K7) à celle des camescopes actuels (forcément à carte, à mémoire Flash, etc.) ?

Link to comment
Share on other sites

Merci Telemac pour tes explications très claires et basées sur l'expérience du concret.

Et à Pixel, peut on dire que les caméscopes appelés "TAPELESS" rentrent moins souvent en réparation que ceux à cassette ? Les passages "mosaïques" sont ils inexistants ? Quid de l'humidité excessive qui "bloque" les machines à bandes ? Etant donné la disparition des soucis mécaniques, les caméscopes à mémoire sont ils plus fiables ? Et, y a t'il des mises à jours à effectuer pour certaines caméras actuelles (par connexion à un ordinateur via USB) ? :eusa_clap::eusa_think:

Link to comment
Share on other sites

Ta question :

Les passages "mosaïques" sont ils inexistants ?

Si tu penses aux encrassements de tête, la réponse est non (encore qu'à l'époque un chti coup de nettoyage ou de retour arrière réglait le problème si la cassette était de bonne qualité et pas pourrie)

Si tu parles pour la HD, cet effet existe de temps en temps sous la forme d'artefact sur des mouvements très rapides (le manuel de mon Pana en parle, je n'ai pas encore été en mesure de le provoquer)

rentrent moins souvent en réparation que ceux à cassette

On ne peut pas dire que les machines à bande étaient plus souvent en panne pour cause mécanique, mes deux pannes étant d'ordre électronique. (sur les 18 machines à bande utilisées sur 30 ans)

A titre de comparaison sur 6 caméscopes AVCHD à mémoire (pas de partie mécanique comme la présence d'un Disque Dur) , le premier mois, 2 sont retournés en SAV.

Quid de l'humidité excessive

Les manuels en parle aussi, rien a changé : l'électronique n'aime toujours pas l'humidité excessive :D

y a t'il des mises à jours à effectuer pour certaines caméras actuelles (par connexion à un ordinateur via USB

pour l'instant sur les pana TM300 je n'ai rien trouvé pour ce faire dans ce sens.

Pixel ayant un champs de vision plus large peut être il en saura plus sur ce point.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

je n'ai pas d'expérience en cassettes, mais sous 3 autres types de support : camescope mini-DVD, DD et mémoire interne. Si dans le premier cas, c'est l'électronique qui s'est un jour évanouie, je n'ai pas encore eu le moindre souci ni avec le DD, ni avec les systèmes statiques.

Ceci étant dit, moins il y a de pièces dans un ensemble, moins il y a de sources de pannes !

Je crois que quelqu'un qui veut se lancer à moindre frais dans la video avec du matériel pro ou semi-pro utilisant des cassettes peut d'ores et déjà faire des affaires. L'ennui, c'est que dans quelques années, les SAV seront de plus en plus hésitants, chers ou incompétents pour réparer (éventuellement) les anciennes technologies ! Quand ils ne refuseront pas carrément d'entreprendre la recherche de panne, et sa résolution .... :eusa_think:

Link to comment
Share on other sites

J'observe aussi qu'à la FNAC (Belgique) le choix de cassettes mini-dv n'est plus ce qu'il était. Il y a seulement des SONY Premium ... Fini les autres marques. Et dans le rayon des caméscopes, un seul modèle à cassettes est présenté contre 20 autres à cartes ...

Link to comment
Share on other sites

je continue, j'ai fait une mauvaise manoeuvre. Je disais donc que pour réparer mon NVGS 5 dont c'était la première panne en 10 ans (le fermoire des cassettes avait un mauvais contact et s'ouvrait ou se fermait après beaucoup d'essais) on m'a demandé 480 euros. Plus cher qu'un appareil de bas de gamme et après pas la sécurité d'être à l'abri de nouvelles pannes (malgré la qualité du matériel). Du coup j'ai laissé tomber la réparation et j'ai acheté le pana TM900. L'avenir nous dira si j'ai eu raison !

Link to comment
Share on other sites

la question : Les passages "mosaïques" sont ils inexistants ?

la réponse: Si tu penses aux encrassements de tête, la réponse est non (encore qu'à l'époque un chti coup de nettoyage ou de retour arrière réglait le problème si la cassette était de bonne qualité et pas pourrie) ...

Tu m'excuseras Télémac, mais je pense qu'il exprimait surtout les problèmes des cassettes à l'enregistrement, qui donnaient des DROPS et des pertes de SYNCHRO, qui venaient d'un manque d'infos enregistrées sur la K7 et que le lecteur remplaçait par de la mosaïque en DV ou en perte de synchro et/ou saut d'images en HI8 et autres formats analogiques. On pouvait même "pester" quand ça arrivait à un moment important d'une cérémonie. Dans ce cas il n'y avait rien à faire, la séquence était bien perdue !! Ce sont les mauvais souvenirs de la bande !!!

Link to comment
Share on other sites

Tu m'excuseras Télémac, mais je pense qu'il exprimait surtout les problèmes des cassettes à l'enregistrement, qui donnaient des DROPS et des pertes de SYNCHRO, qui venaient d'un manque d'infos enregistrées sur la K7 ......

Depuis 10 mois je récupère 30 ans de montage vidéo (Analogique 8m/m Hi8m/m Mini DV)et effectivement ces Drops Out et pertes de synchro étaient pénibles (imputable aussi à un défaut de la bande), mais ce défaut pour mémoire pouvait être compensé en partie jamais à 100% par

1)une meilleure qualité de bande (les cassettes HI8 pro par exemple étaient moins sujettes à ce phénomènes)

2) le caméscope et le magnétoscope étaient équipés de compensateur de Drop Out et d'un TPC (les abréviations exactes je l'ai oublié) en sortie vidéo pour compenser en partie.

Aussi pour la "mosaïque", je n'ai ni souvenance de l'avoir rencontré à l'époque, ni relevé sa présence dans le cadre de mes récupérations actuelles sur la génération analogique (8m/m et HI 8m/m) mais uniquement de temps en temps sur les cassettes mini-DV.

Cette mosaïque sur le DV généralement après un coup de cassette de nettoyage, je récupérais les images. (donc l'enregistrement à bien eu lieu)

Aussi la question qui se pose est la suivante : pour le DV la perte d'infos ( manque d'enregistrement ou défaut de bande) ne se traduirait-elle pas plus sous la forme d'une rupture de time code et de manque d'image et non sous la forme d'une mosaïque qui serait plus le résultat d'une image mal lue et mal affichée? ( je laisse le soin aux spécialistes de répondre)

Ceci étant, poru éviter le maximum de problème à l'époque systématiquement chaque cassette :

- était débobinée et rembobinée (pour régler la tension de la bande sur le caméscope.)

- subissait un enregistrement complet de la bande avec le capuchon sur l'objectif pour identifier une cassette en mauvais état ou pas.

Résultat: cette paranoïa de précaution qui faisait sourire à l'époque, je n'ai jamais eu de tournage de louper ou d'image de perdue (sauf une fois avec une cassette mini DV :15 minutes) et à ce jour des montages sont récupérables à 100 % sans perte .

Tout ceci pour témoigner au regard de cette expérience que j'ignore si on peut avoir aussi confiance avec les nouveaux médias de stockage et de pouvoir récupérer dans 30 ans les vidéos comme je viens de le faire pour les bandes :D

Link to comment
Share on other sites

Et à Pixel, peut on dire que les caméscopes appelés "TAPELESS" rentrent moins souvent en réparation que ceux à cassette ?

Impossible à dire. Et l'expérience personnelle n'apportera aucun renseignement fiable, il faudrait des centaines de témoiganges. Je peux dire exactement le contraire de l'expérience de Télémac : 3 ou 4 réparations de matériel à bande SD (de mémoire, oxydation, viseur, 2 changements de têtes), aucune réparation depuis que je suis en HDV et AVCHD (4 à 5 ans) avec des camescopes qui ont pourtant énormément souffert. Pour autant, mon témoignage ne veut rien dire, il n'est pas statistique.

Link to comment
Share on other sites

Tu m'excuseras Télémac, mais je pense qu'il exprimait surtout les problèmes des cassettes à l'enregistrement, qui donnaient des DROPS et des pertes de SYNCHRO, qui venaient d'un manque d'infos enregistrées sur la K7 et que le lecteur remplaçait par de la mosaïque en DV ou en perte de synchro et/ou saut d'images en HI8 et autres formats analogiques. On pouvait même "pester" quand ça arrivait à un moment important d'une cérémonie. Dans ce cas il n'y avait rien à faire, la séquence était bien perdue !! Ce sont les mauvais souvenirs de la bande !!!

C'est ce que j'ai vécu aussi et comme tu dis c'est souvent au meilleur moment d'une cérémonie que çà se passe. Je suppose qu'avec les cartes on n'a plus cette désagréable surprise ? (ici je parle donc des caméscopes avec cartes mémoires, flash, SD, SDHC, SDXC ... etc etc )

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Des problèmes avec des bandes (DV et HDV) , je n'en ai pas de souvenir. Par contre, une séquence AVCHD enregistrée sur carte SDHC illisible, cela m'est arrivé pendant des tests (du SD9, pour être précis). Le caméscope a réparé en suppriment une partie de la séquence : pas de maosaïque, juste plus d'image...

Mécaniquement, les cartes sont plus fiables que le bandes, c'est certain. Mais cela n'augure pas de la meilleure fiabilité des caméscopes, puisque la miniaturisation permise par le passage aux cartes mémoire tend a diminuer la fiabilité.

Antoine

Link to comment
Share on other sites

J'en conclu que les caméscopes à CARTES ne seraient pas plus fiables que ceux à CASSETTE (enfin actuellement puisque les techniques évoluent). Et quand je filme des manifestations importantes, je continue à utiliser DEUX caméscopes, par prudence. Merci à tous pour vos retours d'expériences et bons tournages sous le soleil :eusa_think:

Link to comment
Share on other sites

Antoine a raison au sujet de la miniaturisation que les constructeurs se sont empressés de faire avec le passage aux cartes ou mémoire interne.

Les pannes mécaniques (heureusement en faible poucentage) tournent en général autour de la mécanique de précision pour les automatismes de l'objectif et en particulier pour l'autofocus et le stabilisateur optique.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up