Jump to content

Recommended Posts

bonjour,

etant assez nul je possede  Magix video deluxe premim 2014 et j'aurai une question technique.

j'ai filme avec un cellulare differentes sequences (MP4) de danse et j'aimerai savoir si il existe une video ou tutto pour rallentir certaines sequences mais si possible sans toucher a l'audio.

j'ai fais une recherche sur internet mais pas trouve 

merci pour votre aide

cordialement

mb

Link to post
Share on other sites

Bonjour et bienvenu,

Je ne comprends pas comment on peut appliquer du ralenti sur des séquences de danse, en conservant l'audio d'origine.

Une séquence de ralenti va obligatoirement être désynchronisée par rapport à l'audio.

 

Par contre c'est facile de ne pas toucher à l'audio, il suffit de changer la vitesse de l'image seulement en dégroupant les 2 pistes "image" 'et "audio.

Voilà un exemple en image :

 

 

1_Vitesse et VDL 2014.jpg

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Tu as raison Noēl.

Il est possible d'effectuer un semblant de synchronisation acceptable sur une durée limitée - mais évidemment pas sur toute la durée de la danse - en détachant audio et images. Sinon les danseurs danseront toujours alors que la musique sera terminée depuis un moment.

Pour ceux qui ne suivent pas : filmons des mains qui claquent en mesure sur un ryjhme à quatre temps (1,2,3, clac ! 1,2,3 clac. Etc). Détachons l'audio, réduisons par deux la vitesse de la vidéo, il s'y aura toujours synchronisation mais sur deux temps (1,2,3,4,5,6,7, clac ! 1,2,3,4,5,6,7, clac ! Etc).

Personnellement, j'utilise ce procédé pour décomposer un pas de danse sur un court moment. Ça fait son petit effet. On doit déjà trouver ça dans les comédies musicales des années 50. Ciné7 doit pouvoir nous régaler avec des extraits de films.

Cela dit, la musique c'est mathématique, il est toujours possible de dupliquer le son et de faire un raccord au bon endroit pour prolonger la durée d'un morceau sans que ça s'entendent trop. Mais c'est du bricolage.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ciné7 a dit :

... Par contre, Vincente Minnelli ne souffrait pas de cette manie de changer de cadence d'images pour créer des ralentis :

Bonjour Ciné7,

Oui ... mais facile quand la musique est rythmée pour faire du ralenti ...  c'est la musique qui aide Vincente Minnelli ... pas besoin de passer par la cadence d'une caméra :smile: !

Link to post
Share on other sites

bonjour NOEL ,Cine7 , YANIK ,après un petit break a mon insu ...

a essayer ,mais comme dit NOEL, attention si on diminue la vitesse, l'image sera ralentie, et  le son le sera également.:smile:

mais effectivement si on règle  la vitesse de la vidéo en divisant par deux ou quatre ,et  garder la musique originelle ,on est encore synchro dans le rythme...

je l'ai déjà essayé (  involontairement ) sur une vidéo et ça fonctionne...:bien:

Edited by loupiod
Link to post
Share on other sites

Bonjour Loupiod,

Qu'est ce que tu appelles garder la musique originelle "celle non ralentie, mais qui ne durera pas le même temps que l'mage ralentie.

En divisant par 2 la vitesse comme dans mon exemple on obtient 50% du temps sans musique.

Si tu appliques le ralenti à la fois sur l'image et le son, le plus souvent la sonorité de la musique devient grave et peu agréable.

Par contre c'est plus amusant et moins mauvais à écouter quand c'est une accélération du film et non un ralenti. 

Link to post
Share on other sites

la musique non ralentie bien sur, en copiant un morceau plus long (le double si on ralentit de moitié) ,de façon a avoir la même longueur au final ...il faut que la musique s'y prête...(même rythme bien sur si c'est une valse on garde trois temps ))

Edited by loupiod
Link to post
Share on other sites

Bonsoir NOEL et loupiod,

 

Vincente Minnelli ne misait ainsi que sur la cohérence entre la chorégraphie (y compris celle de sa caméra) et la musique en profitant du professionnalisme de Gene Kelly et de Leslie Caron.

 

La table de montage ne servait pas à faire joujou avec les rushes et la bande son pour ne pas improviser ou remettre en cause le fond. Tout était pensé d'avance.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • DISCUSSIONS RÉCENTES

    • Bonjour Thierry  oui pourquoi pas !!mais ajouter des titres sur des plans courts ne me plait pas trop peut-être une situation générale en même temps que le générique ou titre?? en ce qui concerne le pilotage du drone effectivement à force de voler tu acquiert une sorte de confiance sauf que durant les 2 vols pour ces images j’ai eu 2 pertes de signal et 2 alarme vent fort en altitude. la maîtrise apparente doit laisser la place à une attention de tous les instants.Sur cette séance de vols le drone a été attaqué par une mouette j’en menais pas large.
    • Oui Ektoplasm. Mais c'est un sujet rarement abordé dans les forums. On pourrait d'ailleurs élargir la discussion et ne pas se limiter à la colorimétrie. La façon dont une image produit du sens, dépend aussi de ce qui la précède et de ce qui la suit.  De plus, une image peut être perçue différemment suivant le son que l'on met dessus. Ajoutez à cela le choix de cadrage et les mouvements de caméra. Qu'est ce qui est "NATUREL" dans tout ça ? Bon d'accord, je suis un peu hors sujet. Mais ce qui est passionnant dans la création audio visuelle, c'est justement que c'est totalement artificiel. Tous les prestidigitateurs savent bien qu'il y a un truc dans leur tour de magie. Mais pour que l'illusion soit parfaite, il faut se donner les moyens. Le cinéaste est un illusionniste et le spectateur le sait bien. 
    • salut titoff44,   Je n'ai pas de commentaire particulier, sauf que tu sembles maîtriser le drone de mieux en mieux. Je me trompe ?   Une question tout de même, voire une suggestion d'amélioration :    un sous-titrage sommaire indiquant les quelques lieux survolés ne renforceraient-ils pas l'intérêt ? Pour moi qui connais mal cette région, cela apporterait une information documentaire à laquelle je pourrais davantage me raccrocher...   Les titrages pourraient être simples ou dynamiques, pointant le lieu en suivi (façon After Effects).
    • Je suis parfaitement d'accord avec Comemich. Je ne peux pas regarder la plupart des films qui sont présentés ici et ailleurs avec des couleurs dites "naturelles", pour moi elles n'ont rien de "naturel", c'est juste laid en plus d'être le niveau zéro artistique. Mais dès qu'on a une ambition artistique, on s'expose à la critique, ce que je trouve très stimulant. Je reste amusé par ceux et celles qui trouvent les images "belles" en regardant un journal TV sur leur TV UHD (je n'ai plus regardé la TV depuis 1998). Je trouve que c'est le summum de la laideur et parfaitement irréel. Et les photos et films en N&B, c'est "naturel" ? C'est critiquable aussi ?    "Couleurs naturelles" ça ne veut absolument rien dire. Nous n'avons pas tous le même nombre de cônes et bâtonnets, pas tous la même acuité visuelle, nous ne percevons pas en réalité tous les nuances de couleur de la même façon, de la même manière que nous n'entendons pas tous avec la même acuité ou ne percevons pas les goûts de la même manière. Dans un studio de mastering audio, beaucoup n'entendent aucune différence entre deux réglages différents (A/B), alors qu'elle est physiquement réelle et très bien perçue par l'ingé. Tant de gens ne voient pas la différence entre un rush en AVC ou HEVC et le même rush en RAW, alors que pour moi la différence est colossale. Je ne peux pas regarder de film sur youtube, je trouve ça d'une laideur absolue, je ne vois que des blocs, du banding, des artefacts de compression. Et que dire des personnes qui voient des saccades si un film n'est pas en 60 images / seconde, les obligeant à utiliser l'interpolation de leur téléviseur pour ne pas avoir mal aux yeux ? Et quid des téléviseurs qui sont la plupart du temps mal étalonnés et ne restituent pas les couleurs de la même manière ?    Et puis "naturel" dans quel sens ? On ne perçoit visuellement la réalité qu'a travers les limites de notre système visuel, qui est très loin d'être ce qui se fait de mieux. D'autres animaux que nous voient le monde très différemment, avec infiniment plus de nuances de couleurs (inimaginable pour nous qui avons l'impression de voir "la réalité", qui n'est que la notre due à nos limitations), un champ de vision beaucoup plus large, dans un spectre bien plus étendu, ou avec une acuité très largement supérieure. Alors qu'est-ce que ça veut dire des "couleurs naturelles" ? "Naturelles" pour qui ? C'est comme ça que vous voyez la vie, d'une façon aussi laide que les images des news TV ? Lorsque vous regardez un bananier devant un coucher de soleil, les bananes vous paraissent-elles aussi jaunes que sous la lumière artificielle de votre cuisine ? A quel moment est-ce la couleur "naturelle" de la banane ? Qui peut dire la couleur qu'ont vraiment les choses qui nous entourent, étant donné nos limitations à ce niveau ? Le ciel est noir par exemple et si nous le voyons bleu c'est à cause de la diffusion de Rayleigh. Mais comment la Squille Multicolore, qui dispose du système visuel le plus perfectionné du règne animal, le voit-elle ?    Lorsqu'on fait de la création quelle qu'elle soit (j'inclus le documentaire dans la création), on ne cherche pas à reproduire exactement la "réalité" (la réalité de qui d'abord ?), ça n'aurait strictement aucun intérêt, on cherche à transcender, à montrer ce qu'on perçoit ou ce qu'on veut transmettre, à rendre l'émotion qu'on a éprouvé. Le cinéma est un spectacle, une illusion d'optique qui se joue des limites de notre perception visuelle, ça n'a vraiment rien de "naturel". Le fait de travailler l'éclairage, les décors, les teintes, les costumes, la colorimétrie, fait partie du processus artistique et on y passe beaucoup de temps. Est-ce naturel d'évoluer dans un paysage ocre habillé en jaune tout en ayant les cheveux bleus ? Pourtant, ça peut être bien réel (selon nos limites visuelles), ce sont des images du dernier clip que j'ai tourné à Rustrel (le Colorado Provençal). Pas besoin d'un travail d'étalonnage poussé pour que ces images ne paraissent pas "naturelles". Grâce à l'étalonnage aujourd'hui, j'aurais pu rendre le paysage vert, les cheveux de l'artiste châtains et sa veste noire. Cela aurait semblé plus "naturel" sans doute, tout en ne reflétant absolument pas la réalité de la scène. Mais tout ceci est totalement opposé aux news TV, qui n'ont strictement aucune vocation artistique.   Et pour finir, il ne faut pas perdre de vue que les images que nous voyons, outre la colorimétrie, n'ont rien de "naturel". Quand on regarde un film, à aucun moment on a l'impression de voir une véritable scène de la vie se dérouler devant nous, on sait qu'on regarde un écran et pas la réalité directement. Et un capteur, pas plus qu'une émulsion, ne "voit" de façon "naturelle" non plus. On sait que tel ou tel capteur tire sur telle dominante, que tous sont conçus pour être plus sensibles au vert, que la création de l'image qu'on va regarder passe par un processus complexe de transformation, que lorsqu'on regarde avec nos yeux il n'y a pas de bruit ou de grain.    Alors c'est quoi, des couleurs "naturelles" ? C'est culturel, biologique, chimique, physique ?  
    • Les téléviseurs ont des processeurs de traitement d'image de plus en plus évolués, et les technologies évoluent aussi (l'OLED par exemple est supérieur à votre écran "Retina" qui est un écran LCD, mais ils sont aussi plus chers et ont d'autres inconvénients). Chez Apple, les écrans OLED sont dénommés "Super Retina". C'est peut-être pour cela que vous avez trouvé les images plus agréables sur un téléviseur actuel.  
  • NOTRE SÉLECTION D'ARTICLES PREMIUM

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site