Jump to content

Les murs de l'hôtel...


Thierry P.
 Share

Recommended Posts

Les murs d'une des pièces de l'hôtel étaient tapissés de photos de tournage ainsi que celle de l'affiche du film.

 

Nous étions à l'Hôtel de la Résidence, à Saint-Louis du Sénégal.

 

hotel-la-residence-saint-louis_02.jpg

photo : DR

 

Dans cet hôtel avait séjourné toute l'équipe du film Coup de Torchon de Bertrand Tarvernier. 

 

L'hôtel était magnifiquement situé, non loin du Pont Faidherbe construit par Mr Eiffel.

 

hotel-la-residence-saint-louis_14.jpg

photo : DR

 

Je garde un souvenir précis et ému de Saint-Louis, ville à l'atmosphère magique, baignée de lumière, ville maritime africaine que Bertrand Tavernier a dû arpenter de nombreuses fois.

 

Sa disparition m'a d'autant plus touché. C'était un de mes réalisateurs français préférés. :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, en film ce sera L.627 que j'ai toujours plaisir à revoir quand il est rediffusé, ce qui après une recherche m'amène à cet interview qu'il me faut voir :

 

 

Pour une transition toute trouvée vers l'encyclopédie qu'il est sur le cinéma notamment avec l'excellent documentaire Voyage à travers le cinéma français.

 

 

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Oui j'aime beaucoup L.627 également, mais je l'ai vu trop de fois, je connais quasiment chaque scène par coeur... :27_sunglasses2x2:

 

Je pense que je reverrai Coup de Torchon. C'est d'une insolence... et d'une force.

 

Attention si vous voyez cette scène, vous risquez de vouloir revoir le film.

(je parle à ceux qui sont un peu sarcastiques) :27_sunglasses2x2:

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Thierry P. a dit :

Sa disparition m'a d'autant plus touché. C'était un de mes réalisateurs français préférés. :rolleyes:

 

Pour moi aussi, Bertrand Tavernier était un de mes réalisateurs préférés.

Malgré sa disparition, je préfère utiliser le présent  et dire c'est un de mes réalisateurs préférés.

Anecdote loufoque : ... A chaque fois que l'on annonce : ... encore une action de défense des animaux, faite par l'organisation L214  ... cette appellation me fait toujours penser curieusement au film L627 (que j'adore). :smile: ... mais ce sont effectivement des actions similaires faites avec des moyens limités.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Thierry P. a dit :

Un témoignage qui fait réfléchir sur ce qu'est la passion quand on est un cinéaste

Merci Thierry P. pour ce formidable témoignage qui permet toucher du doigt la passion qui anime ces professionnels du cinéma. Mais pourquoi l'auteur n'a-t-il pas coupé  l'intervention de Carole bouquet " Mais c'est tellement évident !" qui "casse tout" en faisant croire que B. Tavernier ne raconte que des évidences ?

Link to comment
Share on other sites

De rien. Je connais des amateurs (ambitieux), et quelques professionnels qui, à des niveaux plus modestes, sont animés de la même passion mais ne l'expriment pas aussi bien que Tavernier. Le côté "je n'en dors plus la nuit...", etc.

 

Je ne suis pas sûr que C. Bouquet réplique dans un sens négatif, je pense qu'elle approuve. Et comme on n' a pas la suite de l'intervention, c'est difficile d'en être sûr. Peut-être est-elle maladroite. Peut-être pas.

 

Et effectivement, la coupe est bizarre mais tout le monde parle en même temps à la fin, c'est compliqué à couper.

Link to comment
Share on other sites

Si j'ai revu avec plaisir L627 .... par contre je n'avais jamais vu ces 2 films diffusés hier et ce soir par France Télévisions ... Quai d'Orsay et Coup de torchon... si le réalisateur et les acteurs sont bons, par contre pour l'un comme pour l'autre, je suis à la limite de dire que je déteste ces deux scénarios, le premier pour rendre d'une manière aussi ridicule un ministère (désolé mais le rôle de  Thierry Lhermitte ne me fait pas pas du tout rire, mais m'énerverait plutôt) le deuxième pour la noirceur du scénario et dont l'histoire n'aboutit à rien.   

Link to comment
Share on other sites

Coup de torchon est une critique acide, on peut dire cynique, du colonialisme, de "l'idéologie dominante" (le toubab) sur l'indigène, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale en 1938, à travers le portrait d'un flic (incarné par Philippe Noiret) peureux et minable qui devient ignoble et pourri. Les personnages sont déjantés, exagérés, mais reflètent une réalité qui n'a jamais totalement cessé.

 

C'est une oeuvre tirée d’un roman d'un américain, Jim Thompson, transposée du Texas au Sénégal. C'est un film beaucoup plus difficile à analyser et apprécier que L627, plus limpide et "proche" de nous (Paris, affaires de trafic de stups, la vie d'un commissariat, les relations entre collègues, etc.).

 

Coup de torchon est un film très cru. Je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas aimer même si c'est un film particulièrement bien écrit avec des dialogues décapants et des acteurs extra. C'est un des meilleurs rôles de Noiret je trouve.

 

Pour l'anecdote, Jean-Pierre Marielle, qui joue un rôle secondaire, était un phobique des microbes, il avait demandé tous les vaccins possibles avant de rejoindre l'équipe du film ! :cool-2:

 

Dans un genre proche, on peut voir aussi "Indigènes" de Rachid Bouchareb.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour les explications et le contexte de Coup de torchon ... mais malgré tout je n'aurai pas envie de le revoir à la prochaine rediffusion :smile:.

Link to comment
Share on other sites

Autant Coup de Torchon, j'admets qu'on puisse être décontenancé. Autant Quai d'Orsay, il y a erreur d'analyse et sur la note d'intention du réalisateur.

 

bm_11171_1861489.jpg

 

Le scénariste de la BD Quai d'Orsay, Christophe Blain (de son vrai nom Antonin Baudry), et qui a inspiré de très près le film de Tavernier, est diplomate et a justement vécu de l'intérieur une certaine atmosphère, un climat de travail, mêlés de choses cocasses. Il a occupé un poste bien mieux placé que nous pour juger de la situation. Polytechnicien, il a en effet siégé au cabinet de Dominique de Villepin (2003-2005) dont Thierry Lhermitte incarne (transcende) le personnage, un peu comme un avatar. A noter que Niels Arestup, qui joue également dans Quai d'Orsay, n'est autre que le Directeur de cabinet de Villepin (il s'appelait Pierre Vimont dans la vraie vie).

 

La réalité va même parfois au-delà de la fiction. N'est-il pas cocasse qu'un ancien président de la V République fasse passer par une porte dérobée de l'Elysée sa fille illégitime pendant des années pour que personne ne la voit ? N'est-il pas dingue qu'un autre président aille courtiser sa maîtresse (qui joue dans le film, Mme Julie Gayet !) en se déplaçant en scooter, persuadé qu'on ne le reconnaitra pas ? Ou qu'un autre enfin lance un "casses-toi pauv' con" à un Salon de l'Agriculture... ?

 

Les hommes et femmes politiques sont avant tout des hommes / femmes avec leurs travers, leurs défauts, leurs mensonges, parfois leur grandiloquence. Villepin était un homme de lettres exubérant, très fougueux, citant beaucoup d'auteurs, faisant régulièrement son jogging. Et il pouvait être très agaçant aussi...

 

A mon avis, nombre d'anecdotes, fussent-telles ridicules, sont tirées de faits réels. Le film ne se veut absolument pas comique, je n'ai pas ri une seule seconde non plus. C'est un film sur les rapports humains un peu déjantés dans la politique, sur leurs mécanismes et sur la manière dont on écrit un discours. 

 

Mais c'est aussi une fiction, une interprétation, une réécriture de la réalité, avec un concentré d'anecdotes et de situations, pas un documentaire sur la fonction politique.

 

images?q=tbn:ANd9GcQQaAK6uLnVMr4XAyZnGcI

 

L'exercice de l'Etat avec l'excellent Olivier Gourmet qui joue le rôle d'un Ministre des Transports, est davantage dans une veine hyper-réaliste. Plus cru. Plus dramatique. Plus sombre (cela commence par un terrible accident de car). C'est mon préféré. A voir aussi bien sûr...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Achetez sur DIGIT-PHOTO

    digit-photo

    Le site DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo. C’est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Basé à Metz, Digit-Photo applique le droit français (TVA). Les frais de port sont gratuits dès 40 € d’achat, avec une expédition en 24H. Retourner le matériel est possible et facile.

    Dans votre panier, si vous appréciez ce Forum, entrez le code Créateur MAGVIDEO. Vous paierez le même prix et cela financera des services gratuits comme ce Forum ou les News.

  • DISCUSSIONS RÉCENTES

    • Caméra 6K PYXIS signée Blackmagic     Blackmagic a annoncé au NAB 2024 la sortie de la PYXIS 6K, une caméra au design cubique facile à accessoiriser et à personnaliser. Une caméra rappelant le form factor et le principe de modèles d'autres marques (Canon Eos C300 Mark II, Panasonic BGH1, Komodo-X de RED, etc.). Ce nouveau modèle est doté d’un très gros capteur 6K (6048 x 4032) en Plein Format avec une plage dynamique de 13 diaphs et un double ISO natif pouvant atteindre 25 600 Iso. Il accepte 2 cartes CFexpress.   (...)   LIRE LA NEWS COMPLETE
    • Nouvelle version DaVinci Resolve 19     Blackmagic lance DaVinci Resolve 19, qualifiée de "mise à jour majeure" avec de très nombreuses nouveautés. Présenté au salon NAB 2024, DaVinci Resolve 19 comporte plus de 100 mises à niveau de fonctionnalités :   (...)   LIRE LA NEWS COMPLETE
    • Suite et fin: La mise à jour est bien la 01.90. J'ai contrôlé une fois de plus que les connexions, le GPS, la reconnaissance vocale, l'application étaient  bien désactivés. La batterie dans la caméra continue à se décharger, encore 20% de moins en 24 heures Bon, je vais arrêter de me prendre la tête, je vais mettre mes batteries  -hors de la caméra-  en config de stockage longue durée et basta. Je complèterai  la charge des batteries seulement quand j'aurai prévu de me servir de la caméra. Je suis un peu déçu car c'est un petit matériel sympa qui offre un tas de possibilités,  un encombrement minimum,  d'un maniement facile et qui devait être en théorie toujours disponible et prêt à filmer. Et c'est cette disponibilité très compromise à présent qui m'avait incité à l'acheter. J'ai ré-essayé de consulter GOPRO, c'est trop compliqué même  en FAQ  de trouver ce qui nous intéresse et les seules réponses que j'ai pu trouver sont des  posts d'acheteurs mécontents. En approfondissant les recherches, j'ai été surpris du nombre  d'utilisateurs qui ont rencontré  ce même problème sur différents modèles de GOPRO et qui n'ont pas pu trouver  de solution. Du coup, je me sens moins seul. D'après ce qui ressort de leur expérience, quelques-uns ont pu se faire remplacer du matériel  récent mais à partir du moment où la caméra n'est plus sous garantie, silence radio du côté de GOPRO J'ai décidé  ne  de ne plus me servir de la mienne que ponctuellement et seulement pour des tâches qui requerront les atouts spécifiques de cette caméra, comme les régates dans les embruns ou les plongées sous le bateau et j'enlèverai  la batterie après avoir fini. Pas très pratique d'autant que la porte du logement batterie ne semble pas prévue pour supporter de trop nombreuses manipulations… Quand elle aura rendu l'âme, je ne crois pas que je rachèterai une autre GOPRO. En tout cas, merci de vous être intéressé à mon problème et d'avoir essayé de m'aider… Bon week-end.
    • Bon test comparatif  Déjà il semble que la solution de retirer la batterie puisse bien résoudre votre problème. Certes, je ne dis pas que c'est pratique... Mais ce n'est pas très compliqué à faire, juste avoir le réflexe.   Ensuite vérifiez, outre la reconnaissance vocale, que le GPS et le Wi-Fi sont aussi désactivés.   Enfin vérifiez que vous avez bien la dernière mise à jour en date (même si elle est ancienne), à savoir la 01.90. Bien que je ne crois pas que cela résolve ce problème, ça en résout d'autres (comme la date qui s'actualise mal)   C'est dans Préférences / A propos / infos de la caméra    
    • Je reviens vers vous après avoir enlevé la batterie après un bref tournage: de Mercredi 23h30 à maintenant, pas de décharge. En revanche, j'avais parallèlement remis une autre batterie chargée dans la caméra, celle là a perdu 26% pendant la même période. C'est donc bien la caméra qui décharge la batterie même quand elle est à l'arrêt. Il doit y avoir quelque chose qui tourne en arrière plan quand elle est arrêtée, mais quoi?
    • Bonjour à vous, Merci d'avoir pris la peine de me répondre. Mais pour l'instant je ne suis pas plus avancé. J'aurai peut être plus de chances sur le site de Avignon Festival et Compagnie, car j'ai publié la même annonce.   J'en ai marre d'avoir sur mes captations qu'un cerveau pour m'occuper de tout. Malgré toute mon expérience, il m'arrive parfois d'avoir des emmerdes difficiles à assumer. Bruno
×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up