Jump to content

Que des fashion's victims à l'oeuvre ?


Guest
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je viens d'en parler par un bref off topic que je me suis permis dans le topic sur la nouvelle Panasonic ag-ac30 pour évoquer la priorité d'un capteur ciné ou photo de sortir du raw et du log contrairement à un capteur dédié à une activité vidéo courante.

 

C'est donc la nécessité d'un étalonnage avancé qui prime sur les bokeh, rack focus, ralentis à rallonge et autres procédés plus ou moins justifiés en vidéo.

 

Non, je n'ai pas envie de passer mes humeurs sur vous, chers membres du forum, mais seulement de vous raconter ma dernière en date : hier !

 

On sait la recherche parfois trop obstinée d'égaler l'argentique. Cà, çà peut s'expliquer !

 

Mais hier (donc), j'ai voulu voir un film que je ne citerai pas mais que je savais tourné avec l'arricam lt, c'est à dire sur pellicule 35mm.

 

Cette caméra m'intéresse personnellement mais je n'ai pu supporter que quelques minutes pour m'éviter un crise de nerfs (ou une dépression, je ne sais même pas). 

 

Pourquoi tant de haine ?

 

Parce que la réalisatrice, le directeur photo et le cameraman se sont ligués pour reproduire le rendu d'un Canon 5d en reconstituant même les défauts d'ergonomie et l'étalonnage dit avancé mais dans l'hasardeux.

 

Instabilité délibérée du cadre pour imiter l'improvisation et des couleurs exprès délavées avec des noirs pas dégoulinants mais juste presque !

 

Il y avait pourtant une très grande actrice du moment (française, césarisée et oscarisée) et j'en ai refusé de m'intéresser à ce que çà racontait !

 

Inacceptable (non ?) de ne pas savoir à ce point ce qu'on veut et ce qu'on fait d'un si bon matériel et d'un support universellement éprouvé !

 

Tout çà parce qu'une mode s'est créée à partir de l'apparition d'un nouvel outil qui pouvait tout sauf brider l'imagination et la créativité.

 

Après, on va encore dire que c'est un métier de fainéants ou qu'il n'y a que des fashion's victims !

 

EDIT : Perso, je sais au moins dans quelle catégorie me classer pour expliquer pourquoi le cinéma m'a depuis toujours attiré. Par fainéantise peut-être mais une chose est sûre, je n'en ai rien à carrer des modes surtout quand elles sont moches. Je m'en tiens à l'artisanal et donc à la tradition. C'est là que sont les efforts que moi-même, je suis prêt à reconnaître de ne pas encore les avoir assez faits:)

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

hello

Je ne connais pas l'origine de la technique du bokeh mais il me semble qu'elle vient de la photo .Je la lie à l'amélioration technique des objos ( diaph ) conduisant à une évolution de la narration ( dont les principes ne sont pas arretés à priori ) .

A mon sens , elle participe pleinement à la lecture d'une image/scène car l'oeil va d'abord au plus net ( et au plus clair aussi ) tout comme le jeu du rack focus .

 

" ... La présence du flou de mise au point dans une photographie, par contraste, rend plus sensibles les détails qui ne sont pas flous et invite à les percevoir avec une acuité redoublée ou à l’inverse de mieux se concentrer sur ce qui ne relève pas de la précision des lignes mais de la répartition des masses. La profondeur de champ – imitation des sensations de la vision humaine – hiérarchise les informations, elle donne un sens de lecture à l’image... " ( memoire encsi - damien arlettaz : http://www.ensci.com/uploads/media/memoire_damien_arlettaz.pdf )

 

Nous sommes tous " fashion victim " que ce soit dans la photo , le cinéma , la peinture ou la littérature car créer c'est d'abord chercher à recopier ( sauf quelques genies innovateurs ) .Cela ne veut pas dire que je prone l'utilisation de ces techniques à tort et à travers ( le temps remettra les choses à leur juste place ) mais je ne vois pas l'interet de la rejeter en bloc ( vade retro satanas  ! ) en tant qu'expression narrative ... après , l'utilise qui veut ...

amha

crackers

Link to comment
Share on other sites

HI HI HI, on a sans doute tous reconnu le film.

Que dire à Ciné7, sinon qu'on l'accompagne dans ses sentiments envers les "coquetteries" (soyons gentils) de certain cinéaste. Pour faire simple, si la technique n'est pas au service du sens (même si j'aime pas trop ce mot aussi), la mise en scène est vaine. 

Bon week end â tous.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Pour aller dans le même sens que Ciné7 ... sur les victimes de la mode ... je suis obligé de me souvenir d'un téléfilm qui m'avait frappé ... par du travail vite fait:

De nombreuses fois on pouvait y voir des inversions dans le choix de la mise au point (le fameux flou/net).

Il s'agissait de 2 personnes qui se parlaient mais qui n'étaient pas à la même distance de l'objectif.

Ces erreurs d'inversion correspondaient à mettre l'image floue à celle qui parlait et à mettre nette celle qui écoutait et de nombreuses fois dans le film.

... ça c'est bien être victime de la mode ... vouloir y mettre des flous sans avoir les bons réflexes  !!! 

C'est vouloir à toute fin appliquer ces règles à la mode du "flou/net" ... même si finalement ça n'amène pas grand chose de plus et souvent c'est sans intérêt pour le scénario. 

Edited by NOEL
Link to comment
Share on other sites

Pardon NOEL à court de like ! Oui, souvent c'est pour tenter de détourner l'attention sur une inconsistance du scénario ou aussi pire, son incompréhension. Le flou/net (rack-focus) sur un dialogue même pas synchro avec les répliques, c'est en effet le comble des combles !

 

Bonsoir et merci YANIK ! (et bravo d'avoir reconnu le film et j'espère que je ne suis pas trop sévère. Il y a en effet une scène dans un salon d'hôtel ou d'entreprise pas trop mal éclairée mais là, c'est un acteur qui n'était pas crédible alors j'ai vite coupé. Quand on pense que la caméra n'est pas louée chez n'importe qui :eusa_pray: ! ...

 

Crackers, c'est un peu ce que je reproche, ce sont des techniques en effet légitimes mais qui issues de la photo et donc propres à l'image fixe, ne prennent plus assez en considération le(s) mouvement(s).

 

En image animée, beaucoup plus d'éléments participent à la composition et le flou souvent mal dosé des bokehs peut tout gâcher. J'ai parcouru le mémoire que tu as mis en lien (merci et je le lirai en détail) mais le flou doit être "sculpté" pour laisser apparaître des formes, des lignes, des lumières et des couleurs au profit de tout l'ensemble (dont surtout la partie nette :eusa_think:).

 

En fiction, même la mise en scène des acteurs a cette fonction : leurs places dans le plan, leurs corps et leurs gestuelles créent aussi des formes et des lignes que l'arrière-plan doit servir à mettre en exergue.

 

Alors si on parle de profondeur de champ qu'on doit plus ou moins accentuer, autant ne pas laisser le flou carrément l'annuler.

 

Ce que je voulais surtout dire (encore merci YANIK), c'est que quand on dispose des moyens d'avoir une caméra 35mm conçue avec ses objectifs pour répondre à tous les impératifs d'un contenu (lorsqu'il existe) et d'abord destiné au grand écran, on ne s'abaisse pas à imiter les défauts d'image et d'ergonomie d'un apn moins coûteux parce que c'est la mode sur internet et (à peu près) tolérable sur un écran d'ordi et un clip de quelques minutes car sans contenu (les fameux bokehs faits le dimanche dans le jardin, sur un bourgeon, un brin de pelouse ou le gidon du tricycle du dernier.

 

C'est aussi parce que je vois des jeunes qui croient obtenir l'unanimité en reproduisant ces défauts : "quelqu'un peut-il m'expliquer comment on fait c't effet là ?" voit-on parfois sur le forum avec un lien sur une vidéo de youtube ou vimeo montrant un rack-focus ... (ou Grrr :angry: ! ... une voilure de pellicule).

 

Je vais vous faire rigoler, j'ai ressorti par nostalgie sans doute (ou pour révision), 2 anciens numéros de notre regretté magazine vidéo et multimédia, un portant sur le rendu cinéma (en dv) et l'autre expliquant tous les réglages dans les menus des caméscopes. Le hdv arrivait à peine (test du Sony hc1).

 

C'était vraiment moins bête, plus astucieux. Je repense à ce qu'a été capable de faire Coline Serreau en dv avec Chaos et en hdcam avec Saint-Jacques la mecque ...

 

Pourquoi ne pas garder cet état d'esprit avec un 5, 6 ou 7d, un gh4, un a6500 et même un caméscope puisqu'avec l'uhd, on approche enfin la résolution du 35mm ???

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up