Jump to content
FCP

Destins effacés, mon nouveau court métrage

Recommended Posts

Bonjour FCP

Beau travail.

de belles images, un jeu de acteurs peut être un peu poussé ???

Je n'aime pas trop ,mais c'est la mode, l'utilisation du bokeh(profondeur de champ) sur beaucoup de tes plans.

La bande son est bien.

J'ai du mal avec tes transitions de flashback.

L'ensemble se tient bien.

Peut être , a mon avis , 2-3 bricoles de script:

7.13 briquet à gauche du paquet de cigarette

7.21 briquet et cigarette ont bougés

7.30 idem

744 idem

14.17 pompage sur la mise au point

Il me semble que entre 15 22 et 15 53 le pistolet à bougé ???

 

Par contre je serai incapable de faire l'écriture et le découpage d'un tel film, BRAVO!!!

 

Ce n'est que mon avis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,


 

Excusez moi pas vous avoir répondu plus tôt mais j'avais pas mal de boulot en ce moment.
Je vais donc répondre au deux derniers messages dans l'ordre.


 

@Ciné7


 

Pour le premier court métrage, je ne me suis pas inspirer de ce téléfilm que tu as vu mais après c'est surtout au traitement que ça sera intéressant de voir les différences.

Concernant le deuxième projet, j'aime les films de genre mais je ne ferais pas du genre pour faire du genre.

Pour moi le film de genre, c'est souvent un prétexte pour mettre les personnages dans des situations peu communes, souvent dans une espèce de huis clos qui va faire ressortir les personnalités de chacun mais aussi de pouvoir mettre en perspectives l'être humain dans ce qu'il peut avoir de bons ou de mauvais sans bien sûr tomber dans un manichéisme que ça soit d'un côté ou de l'autre.

J'espère avoir répondu à tes questions


 

@titof44


 

Bonjour à toi et merci d'avoir pris le temps de regarder et d'émettre un commentaire.

Concernant le jeu d'acteurs, tu es pas le premier à m'avoir fait la remarque, après ça vient aussi bien des acteurs, que de moi qui aurait peut être du un peu plus faire attention.
Tu trouves que c'est un peu trop poussé pour tous les acteurs ?

Alors pour ce qui l'utilisation du bokeh, il est surtout présent sur les gros plans et très gros plan.

A aucun moment, j'ai essayé de suivre une mode, quand j'ai fais le découpage technique, j'ai toujours cherché à imaginer chaque plan pour voir celui qui serait le plus adéquate et il m'est apparu que pour rentre dans la psychologie du personnage et pour avoir cette ambiance ( thriller ici ), je devais avoir recours à ce type de plans là.
Tu remarqueras d'ailleurs que pour 80 % de ces plans là, il se situe dans les deux scènes où il est chez lui et que par exemple lorsqu'il est à la soirée, il y a en a pas.

Pour ce qui est des flashbacks, je conçois qu'il puisse être difficile à être bien identifiable vu que le seul élément qu'il peut amener à voir rapidement que c'est un flashback, c'est une colorimétrie différente entre le passé et le présent.
J'ai voulu éviter le classique noir & blanc pour le passé et la couleur pour le présent, j'aurai pu mettre des flashs blancs, des virgules sonores ou des déformations en bords d'image mais j'ai pris le parti de pas les faire.

Pour ce qui est des problème de scripts, tu as raison sauf sur celui à 14 min 17 où c'est voulu, d'ailleurs, tu remarquera que c'est parce qu'il bouge qu'il devient vers la fin de ce plan, il est net.

Merci également sur tes compliments sur la réa, les images et le découpage technique, ça me fait plaisir.

J'espère avoir répondu à tes questions et surtout, hésites pas à me le dire si ce n'était pas le cas.



 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Citation

j'aime les films de genre mais je ne ferais pas du genre pour faire du genre.

 

Pour moi le film de genre, c'est souvent un prétexte pour mettre les personnages dans des situations peu communes, souvent dans une espèce de huis clos qui va faire ressortir les personnalités de chacun mais aussi de pouvoir mettre en perspectives l'être humain dans ce qu'il peut avoir de bons ou de mauvais sans bien sûr tomber dans un manichéisme que ça soit d'un côté ou de l'autre.

Bonjour Julien (FCP) et encore merci et bravo pour tes réponses !

 

Pardon de t'alerter à nouveau mais le film de genre n'est en aucun cas un prétexte mais un support dramatique.

 

Sinon, il t'enferme (d'où ton sentiment de huis-clos) et c'est justement ce qu'explique Andrew STANTON avec sa liste et le NO devant chaque élément.

 

Le personnage est au centre de tout même et surtout de toute structure dramatique et n'oublies jamais la 1ère question de base de chaque sujet : QUI et QUOI ?

 

(Ce devrait "naturellement" déboucher sur un POURQUOI ? et ta proposition de réponse).

 

Je me permets de t'inciter à te former sur ce domaine primordial de la fiction. Tu as de bons acteurs avec toi et pour saluer et donner raison à titof, tu pourrais leur éviter de pousser leur jeu en leur offrant une vraie dimension interne qui semble pourtant t'attirer puisque tu tiens si fort à les filmer en flash-back sur une plage et même les faire saigner sur une photo :think:

 

... D'ailleurs à ce propos, cher titof :eusa_think:, hier soir, j'ai regardé la cérémonie des Césars et sur tout le discours de Elsa Zylberstein pour la remise du César du meilleur documentaire, perso, je n'ai pensé qu'à toi et rien qu'à toi et ton artiste des ciseaux et ton tailleur de pierre :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois ce que tu veux dire mais après t'inquiète pas.

Après les personnages sont importants comme tu dis et il faut les construire en priorité et leur donner de l'épaisseur et de la dimension interne.

Après quand je parlais de films de genre si tu prend un film comme la route de John Hillcoat, le contexte, l'ambiance et le fait d'être dans un monde post apocalyptique joue clairement sur les personnages et ils se retrouvent dans des situations extrême qui oblige à faire ressortir ce qui est bon ou pas bon dans chaque personnage. 

C'est comme ça que je vois le film de genre et ce n'est que ma vision comme un catalyseur qui va obligé de façon directe ou indirecte faire réagir les personnages en les poussant dans leurs retranchements.
Je sais pas si je suis clair dans ce que j'essaie d'expliquer.

Quand tu dis «Qui», tu parles bien du personnage et de ce qu'il est ?
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui sur tout Julien et pour le QUI aussi :) ! (Le ou la protagoniste pour tout te dire).

 

D'ailleurs, je t'avoue que je m'étais retenu de te dire ce que j'ai déjà reproché à un plus jeune que toi sur le forum (et pas encore aussi prédisposé que toi) que si tu finis par tuer tous tes personnages dans ton film, c'est que tu n'as pas su quoi raconter sur eux (le fameux naufrage dans mon topic sur la métaphore).

 

Pour comprendre le moteur d'une dimension interne pour un acteur, reportes toi sur l'extrait de Lawrence d'Arabie dans la masterclass de Andrew STANTON et gardes définitivement le souvenir du jeu de Peter O'Toole.

 

Oui, je sais, c'est David Lean qui le filme et pas un débutant mais il n'applique que ladite "grammaire des regards" en posant la caméra et en cadrant selon le meilleur angle selon lui car en ne pensant qu'à l'image (au visuel).

 

J'ai une bibliographie à ta disposition à lire d'ici tes 41 ans et à garder à vie mais sinon, ne regardes plus jamais un (grand) film sans scruter le jeu des acteurs et actrices et percevoir la dimension interne qui guide leur jeu.

 

Oui, je sais que tu ne t'appelles pas David Lean, Michaël Mann, Martin Scorsese ou Francis Ford Coppola (et s'il te plaît, encore moins Tarantino) et tes acteurs et actrices ne sont ni Marlon Brando, ni Paul Newmann, ni Al Pacino, ni Andy Garcia, ni Diane Keaton, ni Sofia Coppola mais tu es et ils et elles sont et nous sommes tous logés à la même enseigne !

 

Seule une dimension interne bien construite autorise à pousser un tant soit peu le jeu et en effet ajouter des flashback après que des coups de flingues :

 

 

Approche hollywoodienne mais autant penser à Robert Mc Kee, formateur en scénario, qui recommande d'écrire comme si c'était Al Pacino qui allait jouer le rôle ... parce qu'on ne sait jamais si le producteur n'aura personne d'autre de disponible à la période du tournage ...

 

Moi aussi, je préfère ce nivellement par le haut :bien:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Ciné7,

Je suis pas contre que tu me transmette les noms de livres que tu penses qui pourront m'être utile.
J'ai déjà la dramaturgie de Yves Lavandier, j'ai aussi L'art de filmer: Apprendre (et transgresser) les règles de la composition cinématique de gustavo mercado.

J'ai entendu dire que story de robert mckee était une référence mais il est indisponible à la vente ou alors j'ai vu des occasions à 150 euros.

 

Si tu en as d'autres, je suis preneur et ce que tu dis sur la grammaire des regards m'intéresse également.

Après je ne prétend pas être le prochain grand cinéaste mais j'ai envie de faire quelque chose qui me correspond et qui m'épanouit et si jamais je peux réussir sans même devenir un grand cinéaste, j'en serais très heureux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Julien,

 

Je peux les énumérer sur le forum car c'est déjà fait dans un autre topic et que ce n'est pas de la pub sinon mon soutien confirmé à l'éditeur qui a oeuvré quand j'étais jeune pour ma formation perso et celle de tous (autant ainsi que tout le monde en profite aussi).

 

Chez DIXIT (donc) et dans l'ordre d'achat :

 

1 - "Scénario" de Syd Field pour apprendre à construire et structurer une histoire (celle dont on a eu l'idée) ;

 

Je répète toujours que j'ai su qu'au moins James Cameron et Michaël Mann gardent ce manuel sur leur bureau pour le consulter quand nécessaire.

 

2 - "Inside Story" de Dara Marks sur la structure interne et donc l'arc transformationnel des personnages (basé justement sur la structuration de Syd Field). Titre original américain mais livre en français.

 

3 - "Les règles élémentaires de l'écriture de scénario" de Blake Snyder, la traduction française de "Save the cat" et qu'il faut lire en dernier et en aucun cas pour débuter comme le titre très scolaire pourrait (à tort) l'y inciter.

 

Il liste 15 temps forts pour agrémenter la structure de Syd Field (qu'il faut donc connaître et avoir intégré avant avec la structure interne brillamment développée dessus par Dara Marks).

 

Concernant Robert Mc Kee, Story est réédité par les éditions Armand Colin en 2 volumes. 1 en version dite actualisée et l'autre spécifiquement sur les dialogues ("Ecrire des dialogues pour la scène et l'écran").

 

Story est à lire toutefois par curiosité quand et si on a le temps car son approche (pragmatique) sur le métier même n'est pas vaine et inutile.

 

Perso, même actualisé, le 1er volume est un pavé qui ne m'a surtout appris que la métaphore.

 

Lire plutôt mon topic gratuit qui en dit assez voire plus (puisque l'élève se doit si possible de dépasser son maître) :

 

https://forum.magazinevideo.com/topic/33948-métaphore/

 

Par contre, je recommande fortement (en dernier achat) le nouveau 2ème volume pour intégrer le texte et le sous-texte dans ses dialogues ...

 

 

 

Ces lectures doivent ainsi s'accompagner d'une nouvelle manière (formatrice) de voir des (vrais) films et plus les nanars (Syd Field est donc particulièrement prégnant dans Collateral de Michaël Mann ou Titanic de James Cameron. Pas la peine de viser l'intello (même Robert Mc Kee dit que çà n'intéresse qu'une infime partie du public pour discuter et se valoriser autour d'un café).

Il y a 2 heures, FCP a dit :

Après je ne prétend pas être le prochain grand cinéaste mais j'ai envie de faire quelque chose qui me correspond et qui m'épanouit

Evidemment ! Quoi d'autre anime les cinéastes que seul le public décide de considérer grands :bien: ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Ciné7,

 

Excuse moi de te répondre en retard.

Merci pour ces conseils et la bibliographie.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Julien (FCP), pas de souci, aucune laisse pour attacher les gens sur le forum :) !

 

Je précise que je ne force pas à l'achat mais il s'avère que Syd Field propose une structuration imparable.

 

Les autres, c'est que si tu ressens toujours des lacunes après t'être exercé sur le manuel de Syd Field et pour la métaphore, je ne partage que mes recherches persos qui n'engagent que moi mais qui se vérifient sur des succès publics et qui rejoignent ce qu'explique Andrew STANTON dans sa masterclass.

 

Tu restes libre de ta propre créativité et donc de tes propres références (le tout c'est d'en avoir) en sachant d'ailleurs que si un film te touche ou te fait réagir (à l'intérieur de toi), c'est qu'il correspond peut-être pour l'essentiel, à la technique d'écriture ou la façon de traiter un sujet que tu devrais adopter (ou aborder). Il vaut mieux savoir le décrypter quand çà arrive.

 

Je connais la dramaturgie de Yves Lavandier (j'ai même participé à son 1er stage sur Paris) mais il faut surtout en retenir le principe de l'ironie dramatique (son cheval de bataille). Pratique pour apprendre la base qui est de communiquer des informations ... mais sans toutefois évoquer le 2+2 sensé être connu par tous les scénaristes (snif).

 

Par contre, je n'ai pas lu Gustavo Mercado et c'est à mon tour de m'intéresser à tes lectures. Rappel néanmoins, il n'y a aucune règle à briser mais seulement des principes à intégrer et à reprendre ou pas :blabla3:

 

Perso, je n'ai jamais voulu entendre parler d'écrire un scénario mais le virus m'a pris grâce aux lectures que je t'ai suggérées et en m'y exerçant.

 

C'est que je te souhaite et tu verras plus tard que ce que dit Andrew STANTON n'est pas qu'intéressant mais STUPEFIANT :91_thumbsup2x2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By TheMazMovieShow
      Troisième édition du mazmovieshow !
      Le festival de court-métrage amateur organisé par les jeunes de Mazingarbe (Pas-de-Calais) 
      Si vous avez entre 11 et 25 ans et que vous faites des films, ce festival est pour vous !
      Moins de 10mn, thème libre, pas de frais d'inscription, de nombreux prix à la clé, date limite d'envoi des films le 19 octobre (ne trainez pas !) ... 
      Infos et inscriptions : www.mazmovieshow.fr
      La page FB du festival : https://www.facebook.com/The-Mazmovie-SHOW-211669472673744/
      voilà vous savez tout :-)
      On attend vos œuvres !
      Maz Movie Show
    • By simsim
      hello a tous voila a l'occasion du marathon vidéo 48 h ( concourt de court metrage ou on a 48H pr fair un film ) j'ai fait un film avec de magnifique bande noir totalement artificielle :
      bon celui ci n'est pas la version qu'on a présenter au concourt, j'ai rajouter un petit bêtisier a ( les bétisier sa fais pas pro mais qu'est ce que j'aime ça ) et aussi nos nom au début et le titre du film. 
      si vs avez ds avis 
      sim
       
    • By Chanelle Bernard
      Bonjour à tous ! 
       
      Je suis ravie de vous présenter un court-métrage dans lequel je joue et que j'ai écrit dans le cadre du Nikon Film Festival sur le thème imposé du "Partage" et qui doit faire moins de 2'20. Il s'agit de ma première expérience d'écriture : VOIR LE FILM
      Mon but à travers cette comédie décalée en hommage à Wes Anderson et Jean-Pierre Jeunet est de revisiter l'égoïsme comme un mal dont il serait peut-être bon de se soigner. 
      N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Si vous avez aimez, vous pouvez cliquer sur "Soutenir ce film" sous la vidéo et partager le film. Cela représenterait une aide précieuse.
       
      Bien à vous,
      Chanelle. 
    • By TrabouleProd
      2nde édition de la grande soirée de projection de courts métrages en plein air.
      Au programme une dizaine de films (sélection en cours) avec pour thème "la Comédie".

      La soirée sera clôturée par la remise du "Prix de Public", qui récompensera l'oeuvre préférée des spectateurs présents.
       
      Vignieu, village rural du Nord Isère, est situé dans le triangle Bourgoin-Jallieu / Morestel / La Tour du Pin.
      Nous vous donnons rendez-vous à partir de 20h30 pour cette projection sous la fraîcheur des étoiles estivales.
       
      En cas de mauvais temps la projection sera assurée dans la salle des fêtes.
      internet: http://traboule.productions.free.fr
      mail: projection.traboule.prod@free.fr

    • By TrabouleProd
      Dans le cadre de la préparation de la 2nde édition de "Vignieu Fait Son Cinéma...en Plein Air", l'association "Traboule productions" lance un appel à courts-métrages.
      Pour cette soirée de projection en plein air, nous recherchons des films sur le thème de la comédie.
      Les œuvres sélectionnées seront diffusées le vendredi 30 août 2019, la soirée se terminera par la désignation d'un "Prix du Public" qui récompensera le film plébiscité par les spectateurs.
      Cet appel s'adresse à tous les réalisateurs (étudiants, amateurs, professionnels), vous avez jusqu'au 31 juin 2019 pour proposer vos films. Ils doivent avoir une durée de 20 minutes maximum et doivent respecter notre règlement.
      L'objectif de cette soirée est de promouvoir les courts-métrages, d'échanger avec les producteurs et les différents intervenants, le tout dans un cadre et une ambiance estivale.
      Vignieu, petite commune du département de l'Isère, est située dans le triangle Bourgoin-Jallieu/la Tour du Pin/Morestel.
      Les candidatures doivent êtres accompagnées d'un bulletin d'inscription téléchargeable sur notre site internet:http://traboule.productions.free.fr
      Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter à : traboule.productions@free.fr
       
    • By John A.
      Bonjour à tous,
       
      Je me présente, je m'appelle Jonathan, j'ai 28 ans et je suis Webmaster dans un centre équestre.
      Pendant les vacances, je réalise des petits courts-métrages avec les jeunes qui viennent en séjour sur le centre. Nous en avons fait plusieurs sur les deux semaines de la Toussaint en s'inspirant du thème d'Halloween.

      "Alicia" raconte l'histoire d'une jeune cavalière en proie à ses doutes et ses peurs :
       
       
       
      "Le sixième sens" est un extrait du court-métrage réalisé la deuxième semaine qui raconte l'état dépressif d'un tueur en série incapable d'exécuter ses victimes :
       
       
      En espérant que les vidéos vous plaisent ! N'hésitez pas à être critiques.
    • By Projets-Ventilo
      Bonjour à tous! 
      Aujourd'hui je vous propose mon dernier court-métrage en date, j'ai nommé: JOB DE RÊVE ?
       
       
      C'est un projet qui se veut un peu plus sérieux que mes réalisations habituelles et dans lequel j'ai placé pas mal de mes idées et de thèmes qui me tiennent à cœur.
      J'espère sincèrement que ces 13 minutes vous plairont :-)  :-
       
      Eeeeeeet.... générique!
       
      Une production Projets-Ventilo
      Réalisé par Sandro Ponzetta
      Aide-réalisation par Lucie Winkler
      Mirko Verdesca................................. Léon
      Jerome Sire...................................... Louis Windmark
      Alexis Bertin..................................... Richard 
      Chris Baltus..................................... Stefan
      Musique composée et interprétée par Mirko Verdesca
      Enregistrement musical par Timothy Verdesca
      Mixage son par Ludovic Sartori
       
      Merci à tous! :-)
    • By Projets-Ventilo
      Bonjour à tous!
      Je débarque sur le forum en ce mardi après-midi.

      Sandro de mon prénom, j'habite en suisse et je travail en tant que documentaliste dans une bibliothèque universitaire.

      A côté de mon travail, j'ai de nombreux hobbies (sans blague?) et l'un d'entre eux est... (roulement de tambours sans véritable suspens) le cinéma.

      Il y a de cela quatre ans, alors que j'étais au chômage, je m'ennuyais. A cette époque, je m'étais mis à "réaliser" de courtes vidéos sans aucune prétention simplement dans le but de... bah... commencer quelque part. C'était censé être drôle et c'était pourri. Néanmoins, depuis maintenant deux ans, je me suis attelé de à de nombreux projets plus conséquents, toujours en amateur. Effectivement je n'ai suivi aucune formation dans ce domaine si ce n'est un stage de scénariste extrêmement court. La plupart de ces nouveaux projets sont prêts et se préparent à être révélés sur internet via notre cher Youtube.

      Pour l'occasion, j'ai également créé un site internet: http://www.projets-ventilo.com

      Sur ce site, je donne des infos sur mes courts, sketchs, vidéos, parodies ainsi que des photos de tournages et j'y mets mes créations au compte goutte.

      J'ai ouvert mon site et ma chaîne Youtue il y a de cela deux semaines et pour le moment, j'ai publié trois vidéos.


      Back Door Man
      Court-métrage



      En référence à la chanson des Doors.Court-métrage très inspiré par le style Tarantino (sans en atteindre le génie).
      Une bande de gangsters bien pourraves va tenter de braquer une entreprise "qui se la joue à l'ancienne en donnant les salaires des employés en caaaash". Un petit nouveau dans la bande, devra joueur le rôle du Back Door Man, l'homme de la porte de derrière. Mais rien ne va se passer comme prévu.

      Vous noterez qu'aux environs de 1min6, on a un gros problème d'image floutées. A l'époque, j'utilisais un logiciel qui supportait mal la HD et, depuis, j'ai perdu les fichiers vidéos pour le montage.
      La Revanche des Toasts
      Parodie bande-annonce de film d'horreur

      Grignotés, tartinés, avalés depuis la nuit des temps, les toasts s'éveillent et sont prêts à prendre leur revanche.
      La mort sera croustillante.
      (Les effets spéciaux sont dignes d'un film de Michael Bay... feinte!)
      Ventilo Shopping
      Parodie émission de télévision

      On laisse tomber le court-métrage de gangster et le gros trip parodique de film d'horreur et cette fois-ci on s'attaque aux émissions télés, plus particulièrement au téléachat.
      Vous noterez que le "plateau" est très précaire. Normal, il s'agit simplement d'un drap blanc attaché sur une poutre. Néanmoins, on peut incorporer ceci au scénario pour bien démontrer la "pourritude" de l'émission. On ajoute à cela les deux présentateurs qui ne s'entendent pas et le tour est joué! Ne reste plus qu'à convaincre les consommateurs que tout est bon à acheter, même les produits les plus ridicules.
      Venez Ô consommateurs!
      Sultan et Kimberley se feront un plaisir de vous présenter nos derniers produits tous plus révolutionnaires les uns que les autres et ce, dans la joie et la bonne humeur.
      Au 1er degré
      Sketch

      Ce petit sketch utilise les expressions que l'on connait bien et les transforme au premier degré, créant ainsi des scènes pour le moins absurdes.
      Cycle: bande-annonce

      Cycle
      Court-métrage thriller

      Aline Joyless, veuve depuis peu, ne croit pas au suicide de son mari qui a été retrouvé tué d'une balle dans la tête. La police ayant écarté toutes autres pistes, elle se tourne vers Tony Vettore, détective privé.
      Celui-ci va rapidement découvrir la présence d'une étrange boîte... une boîte qu'il aurait déjà aperçue lors d'une enquête précédente.
      Les nerfs à vifs
      Sketch

      Un policier plus que patient interroge deux témoins pas très futés...
      A la p'tite grippe
      Sketch

      Bienvenue à la p'tite grippe! Besoin d'esquiver un repas avec votre belle-mère? Besoin de 2-3 jours supplémentaires pour terminer une présentation? Nous avons ce qu'il vous faut.
      (Attention, nous vous rappelons que l'abus de maladie est mauvais pour la santé)
      Oh fallait pas!
      Court-métrage

      Vous aimez Noël? Cette vidéo est pour vous!
      Vous n'aimez pas Noël? Cette vidéo est aussi pour vous!
      Vous aimez la douceur? Cette vidéo est pour vous!
      Vous aimez la baston? Cette vidéo est aussi pour vous!
      Vous aimez vous faire moraliser? Vous n'aimez pas vous faire moraliser? Cette vidéo est toujours pour vous!
      Ça marche aussi avec Pâque.
      Cauchemar en ventilo
      Parodie émission de télé (cauchemar en cuisine)

      Après cauchemar en cuisine et cauchemar à l'hôtel, M7 remet une couche avec le chef cuisinier Phil Isthebest. De nombreuses nouvelles émissions toutes plus spectaculaires les unes que les autres!
      Bêtisiers / Making of
      http://youtu.be/oaRZd2cMd_c
      http://youtu.be/r4-Yc_NhHJI
      Bande-annonce d'ouverture du site
      http://youtu.be/CrzqdLw1GKs
      Je reste donc dans l'attente de vos critiques et vous remercie d'avance :-)
      A tout bientôt!
    • By teonobashite
      Plus d'infos : http://www.petit-theatre-pilat.eu/atelier-videocinema/180-atelier-videocourt-metrage-stage-dete-2015-du-27-au-31-juillet-st-michel-sur-rhone
      Stage d'été Vidéo/Court-Métrage
      Parc du Pilat, du 27 au 31 juillet 2015


      Le stage Je fais mon Cinéma est une occasion d'aborder la pratique de la vidéo dans une bulle où tout un chacun, débutant, amateur plus ou moins éclairé voire confirmé, peut expérimenter ou approfondir le domaine dans l'intensité d'une rencontre humaine, artistique et ludique, porté par l'émulation joyeuse de cette période particulière, totalement dédiée à l'acte de création.

      Faire un film, c'est :

      trouver une idée ; écrire ; jouer la comédie ; fabriquer des images... ..dans sa tête, puis tourner : attendre la bonne lumière, courir après le bon cadre, être sûr, douter, rire... ..attendre que les avions passent, rester concentré, se demander ce qu'on fait là ; ETC. C'est surtout s'exprimer, vivre une expérience collective vivifiante, rencontrer les autres en partageant la fabrication d'un objet à la fois ludique et complexe, appelant la confluence de tous les gestes, de toutes les volontés, compétences, énergies...

      Cela permet l'épanouissement personnel au sein du groupe dans l'intensité de cette bulle créative, au service d'un but commun.

      Ce stage est ouvert à toutes et tous, que vous vous sentiez l'âme d'un(e) acteur(trice), d'un(e) cadreur(se), d'un(e) preneur(se) de son, de rien du tout ou de tout à la fois. Jouer à faire un film ou faire un film tout court, ce n'est pas loin d'être la même chose... enfin, c'est quand-même mieux quand on s'amuse, non ?

      Ouvert à tous : adolescents et adultes : 190 €. Inscriptions jusqu'au 25 juin 2015 : reservation@petit-theatre-pilat.eu .
      Je fais mon cinéma | contact : Jérôme Charreton | Cie Petit Théâtre Pilat, Secrétariat, Montagnon, 42520 Lupé | 04 74 87 45 27 | Cie Petit Théâtre Pilat | diffusion@petit-theatre-pilat.eu | N°SIRET : 42317049700014
    • By NikonFilmFestival
      Bonjour à tous,
      Nous vous invitons à découvrir 5 astuces cools pour vidéastes amateurs publiées par Konbini :
      http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/5-astuces-cools-pour-videastes-amateurs/
      Un exemple, le Dolly Zoom :

      Bonne journée,
×
×
  • Create New...