Jump to content

Destins effacés, mon nouveau court métrage

Rate this topic


Recommended Posts

Bonjour à tous, 

 

Je suis nouveau sur ce forum et j'ai vu qu'on pouvait y poster sa vidéo.
C'est ce que j'ai décidé de faire.
Je vous présente mon nouveau court métrage que j'ai tourné au mois de septembre.

Je l'ai tourné en mode amateur.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, je suis preneur de toutes critiques quelles soient positives ou négatives

 

Voici le synopsis :

 

Le lieutenant Paul Siorac se réveille en pleine nuit amnésique de son passé. Sur son portable, il voit un message datant de deux jours d'un certains Vincent qui lui dit de venir.
Pendant ce temps, un mystérieux personnage nommé Alméric est à la recherche de Paul et Vincent pour une histoire de drogues. Au fur et à mesure que la mémoire du lieutenant Paul Siorac va revenir, celui-ci va découvrir que leurs destins sont étroitement liés.

Voici le court-métrage

 

 

Edited by FCP
Link to post
Share on other sites

Bonjour FCP,

En ce qui concerne les prises de vues, la réalisation, la musique et le jeu des acteurs, je dirai globalement bravo c'est du beau travail :bien: !!

Par contre du côté scénario et enchaînement des scènes, je ne sais quoi dire de positif, car même en ayant regardé deux fois j'ai du mal a accrocher, donc à aimer. Un déroulement un peu tortueux pour mon goût personnel.

 

Link to post
Share on other sites

Bonsoir et bienvenue FCP (Julien) et bonsoir NOEL,

 

D'abord, félicitations aux comédien(ne)s :eusa_clap: !!!

 

Dommage seulement qu'à 5 perchmans (ou perchmen) dont bon oui d'accord 2 stagiaires, autant de répliques certainement importantes soient à ce point inaudibles.

 

Quelques maladresses sur le scénario mais des efforts bien présents sur des procédés ou leurs tentatives.

 

Il manque encore mais tu n'es pas le seul dans la masse, l'élaboration d'une dimension et d'une structure internes plus solides se manifestant par plus que de projeter du sang sur le décor ou les personnages.

 

Le polar ou le thriller ne se basent pas que sur çà ... (Pas assez de coups de burins :sweatingbullets: !) ... Attention qu'en cas d'ambitions pros, la réaction de NOEL n'est ni surprenante, ni injuste :)

 

La démo que perso, j'apprécie en te remerciant, c'est d'avoir réussi à assumer une fiction avec des moyens accessibles rappelant l'essence artisanale de l'activité :bien:

 

(Sur la dimension interne, je me suis fait rigoler tout seul en me disant que les destins étaient surtout effacés du scénario ... Taquin à ses heures Ciné7 !)

Link to post
Share on other sites

Bonsoir Noel et Ciné 7,

 

merci à vous d'avoir pris du temps de regarder le court métrage et d'avoir émis une critique.

Je vais répondre d'abord à Noel et ensuite à Ciné 7.

 

@NOEL

 

Concernant l'enchainement des scènes, c'était voulu dès le départ et de ce point de vue à deux ou trois exceptions près au montage, j'ai gardé cette structure çar j'ai voulu aller jusqu'au bout de ce que j'avais pensé en amont, car ma volonté était de faire quelque chose où les gens comprenne en gros sans forcément tout leur amener sur un plateaux.
Et c'est pas le plus facile d'être dans cet entre deux.
Après j'ai pris un "risque" ( parce qu'il y a plus risquer que ça dans la vie ) et même si il y a des défauts, je regrette pas car avec ta critique ainsi que celle de ciné 7, ainsi que d'autres personnes, ça m'a permis d'y voir plus clair et de progresser.
Pour le déroulement, je comprends et c'est vrai que les scènes de flashbacks ne sont pas forcément explicites, je le conçois même si entre les scènes de présent et celles du passé, les étalonnages sont différents, après j'ai voulu éviter le classique noir&blanc pour les flashbacks et la couleur pour le présent.
J'aurais pu mettre un effet de cotton ou de déformation bord cadre dans les flash-backs mais ça peu vite faire kitch ce genre d'effet.
J'aurais pu également mettre une virgule sonore lors des arrivées des flashbacks.

 

Après je pense que tu as compris en gros mais qu'il te manque des détails pour comprendre l'ensemble de l'histoire.
 

Voilà, je sais pas si j'ai répondu à tes interrogations si tel, n'était pas le cas, hésites pas à me le faire savoir.

 

 

@Ciné7

 

Concernant le son, je suis d'accord avec toi, par contre il y avait pas de stagiaires, tout le monde était bénévoles et c'est vrai que l'asso où je suis, le son pêche encore un peu.
 

Tu dis qu'il y a quelques maladresses de scénario, est ce que tu pourrais m'en donner un ou deux exemples où tu penses qu'il y a eu quelques maladresses et comment j'aurai pu les éviter ( si ça demande trop de travail, je comprendrais que tu veuilles pas y répondre )

 

Pour la structure interne plus solide, je vois ce que tu veux dire mais par dimension, j'ai une idée de ce que tu penses vouloir dire mais je suis pas sûr si elle correspond à ce que tu penses et c'est vrai que je serais curieux de savoir ce que tu entends par là.

 

J'accepte toutes les critiques et je considère qu'à partir du moment où tu fais quelque chose de public, on se doit d'accepter les critiques quelles soient bonnes ou mauvaises.

 

J'espère avoir aussi répondu à tes interrogations ou remarques.

 

Et comme plus haut, si ça n'était pas le cas, hésites pas à me le faire savoir

Link to post
Share on other sites

Julien, merci et bravo pour ta réponse.

 

Petite maladresse en exemple : la scène "tu veux du sucre dans ton café ?" ne profite pas du climat de tension qu'il aurait été possible. On a trop l'impression que c'est glissé pour meubler l'intro de ladite scène. Ne pas hésiter à reprendre les grandes références, la même scène entre Claudia Cardinale et Jason Robards dans Il était une fois dans l'ouest. Ce n'est plus du cliché mais un atout pour déjà rassurer le public averti (ou les burinistes) que tu as ta culture cinématographique que tu sais la reprendre à ta sauce originale).

 

Concernant une maladresse sur la structure générale, il est vrai que tu ne t'es pas facilité la tâche en prenant un personnage amnésique qui outre des souvenirs revenant d'eux mêmes pas à pas, n'a que des photos pour se rappeler les autres. Manque de bol, c'est qu'après une telle tuerie générale, le dernier survivant n'a aussi qu'une photo pour se rappeler de sa propre femme. Dur pour la redondance et le déficit d'originalité !

 

(Pas bien compris d'ailleurs le flash-back de la plage venant si tard à moins d'une intention "métaphorique" qu'on peut faire l'effort de deviner mais pas confirmer avec une franche certitude).

 

Mais tout ceci n'est que de petits avertissements pour tes prochains projets alors que tu n'as rien à déplorer de celui ci.

 

L'entreprise même bénévole est bien menée à son terme mais dis moi, Julien, y a t'il derrière tout çà des ambitions pros cachées et as tu atteint tes "41 ans" ??? Je le redis, mes petites remarques ne sont valables que dans ce cas :blabla3: !

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Ciné7 a dit :

la scène "tu veux du sucre dans ton café ?" ne profite pas du climat de tension qu'il aurait été possible.

Oui, précision : La perche a pourtant fait son travail mais c'est le sous texte qu'on n'entend pas :

 

Texte : "Tu veux du sucre dans ton café ?" / Sous texte : "Ôtes-moi d'un doute, t'es venu pour me tuer ?"

Link to post
Share on other sites

Oui, c'est vrai pour la référence mais tu vas peut être trouver ça bête mais je n'y tout simplement pas penser au moment de l'écriture et vu que quand tu tournes en amateur, tu dois gérer plusieurs postes ( sur celui là, j'ai écris le scénario, j'ai fais le découpage technique, j'ai organisé tout le tournage, j'ai réalisé, j'ai cadré, j'ai fais la lumière, le montage, l'étalonnage ).
Après je dis pas ça pour me jeter des fleurs loin de là mais ça peut expliquer que je n'ai pas pu y penser tout simplement.
 

Mais ta remarque est très bonne, elle reste dans un coin de ma tête, il faut laisser le temps de mûrir et de décantée ( comme une idée ) pour qu'elle soit complètement intégrée.

 

Et j'adore ce genre de remarque sur les détails car pour moi, ceux sont tous ces détails mis bout à bout qui fond qu'un film est réussi.

Alors à la base c'était pas des photos mais plutôt des dossiers et des éléments d'enquêtes plus complet qu'il aurait retrouver dans son ordi mais le problème, c'est que ça faisait écho à la scène où il va voir Vincent dans la maison de campagne et qu'il découvrait par hasard des éléments troublants.
Le problème que j'ai eu c'est que la config de la pièce que j'avais imaginé et qui existait à la base lorsque j'écrivais le scénario, et beh, cette pièce là, je ne l'ai plus eu donc j'ai du prendre un autre endroit qui est celui que tu as vu dans le court métrage.


Alors que dans le premier lieu, ça pouvait paraître naturel du fait de la configuration de la pièce, là ça ne paraissait plus naturel et de ce fait là ne faisait plus corps avec le reste de l'histoire.

Donc voilà pourquoi, j'ai du choisir les photos et je le conçois que ça soit la solution de facilité.

 

Effectivement, tu as bien senti la chose concernant mes ambitions.
Je me suis pris cette année pour écrire deux scénarios : 

 

- un que je vais réaliser dans les mêmes conditions que celui ci 

- un autre que je vais essayer de faire produire 

 

La question pourrait pourquoi ne pas faire produire les deux prochains car entre le moment où tu as finis d'écrire ton scénario et le nombreux retours chez les producteurs, le temps de trouver les financements, il peut s'écouler plus d'une années et j'ai besoin de réaliser, c'est pour ça que je vais en faire un en amateur qui permettra d'encore progresser.

Je n'ai pas 41 ans, j'en ai 34

 

Tes remarques sont les bienvenues quelque soit les conditions

Link to post
Share on other sites

A 34 ans, tu es sur la bonne voie et pour les producteurs, ils savent t'interpeller quand ils te repèrent en festival (perso, je ne sais pas sur le net mais ce serait aussi chouette). Continues dans ta lancée, dans l'urgence et le bénévolat. La salle n'est plus si primordiale même s'il ne faut pas y renoncer parce que çà fait encore partie du rêve des réalisateurs (et aussi du reste de l'équipe).

Link to post
Share on other sites

Merci, ça fait toujours plaisir d'entendre ça.

En tout cas, je sens qu'avec ce court métrage même si il a des défauts, je sens que j'ai franchis un pallier  ( je saurais pas expliquer dans quoi exactement, c'est un ressentiment interne que j'arrive pas encore à bien identifier ) 

Je conçois que la salle n'est plus aussi primordiale qu'avant mais je trouve qu'il y a toujours une magie au cinéma qu'on a pas chez soi.
Pour ce qui est de passer par une boîte de prod, c'est surtout pour avoir quelque chose de plus abouti car je serais pas contre de travailler avec un directeur photo et une équipe pro mais je suis patient et je continuerai en attendant à tourner en amateur car ça fait toujours de l'expérience à prendre et au fur et à mesure j'arriverai à avoir des courts métrages de plus en plus qualitatif.
 

Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, FCP a dit :

je sens que j'ai franchis un pallier  ( je saurais pas expliquer dans quoi exactement, c'est un ressentiment interne que j'arrive pas encore à bien identifier ) 

Le palier ressenti en interne, est d'avoir réussi à finaliser un projet et son scénario.

 

il y a 24 minutes, FCP a dit :

(je saurais pas) travailler avec un directeur photo et une équipe pro

Que tu dis ! C'est le palier suivant ! Quand tu sauras (aussi à l'intérieur de toi) que ton scénario est défendable devant une équipe technique et qu'elle se mettra en effet à ta disposition pour le défendre avec toi.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, FCP a dit :

Merci pour le lien, j'ai été le voir et c'est intéressant ce qu'il dit

Tu as fait ta liste des éléments d'un thriller en marquant ensuite NO devant chacun ?

 

Tu as compris pour Mickaël Corleone puis Lawrence d'Arabie ? (C'est la seule chose que j'ai vu chez toi qui n'est pas encore au point mais bien présente).

Link to post
Share on other sites

Oui, c'est aussi d'avoir réussi à synthétiser ce que j'ai appris précédemment même si c'est pas parfait, je sens que c'est sur la bonne voie.

Pour la liste, tu me parles lorsque j'écrivais le scénario ?

 

En ce qui concerne le thème dont il parle dans lawrence d'arabie, je vois ( je peux me tromper ) ce qu'il veut dire et ce qui est marrant, c'est que je suis en train de commencer mon nouveau court métrage et j'en suis à l'étape de faire les fiches perso et ce qu'il dit fait écho à ce que j'ai pensé quand j'ai écris mon personnage du prochain court métrage

Link to post
Share on other sites

Pour la liste, non, c'est pour un prochain projet et si tu restes dans le thriller (ou le polar).

 

Bravo pour les fiches persos ! Tout çà, c'est bon signe !

 

Je dois t'avouer qu'on m'a aussi fait le reproche d'écrire le scénario en organisant déjà le découpage et même le plan de travail en même temps. Et j'ai beaucoup plus que 41 ans. Discipliné, j'ai décidé de consacrer un temps pour le scénario puis d'attendre qu'il soit vraiment au point avant de passer au découpage (c'est fou comment il transcende ainsi le sujet).

Link to post
Share on other sites

Le prochain en mode amateur sera un thriller mais plus social, juste le petit pitch très court, c'est un homme qui s'est fait viré et il a perdu femme et enfant ( ils sont toujours vivant ), il a sombré dans la dépression et l'alcoolisme et un jour, il décide d'aller se venger et il retourne sur les lieux de son travail et prend tout le monde en otage.
 

Et celui que j'aimerai faire produire en pro, sera un film plus intimiste sur un enfant de 17 ans qui a perdu sa mère jeune et depuis avec son père les relations sont froides et distantes.
Il y a un lieu qui l'intrigue et qui pourrait lui apporter des réponses sur lui même et qui va changer sa vie profondément.

Pour celui là, il y aura une part de fantastique dans l'histoire.

Et pour les deux, j'ai déjà la fin de l'histoire. 

Link to post
Share on other sites

Oui, au delà de l'histoire les personnages sont importants, d'ailleurs tarantino dit : "Dans 50 ans, on se souviendra peut être plus de mes films mais on se souviendra de mes personnages"

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, FCP a dit :

tarantino

Ah, voilà le nom dont je me doutais :eusa_pray: !!!

 

Heureusement, il se fait lui-même chapeauter par son ami Bertrand Tavernier qui lui a attisé sa curiosité (de cinéaste issu des vidéoclubs et non de la salle de cinéma).

 

Il apprend à ne plus projeter que du sang de l'intérieur de ses personnages.

 

La preuve, sa citation tout à fait juste et de bon aloi que tu peux t'approprier définitivement :) !

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, FCP a dit :

Le prochain en mode amateur sera un thriller mais plus social, juste le petit pitch très court, c'est un homme qui s'est fait viré et il a perdu femme et enfant ( ils sont toujours vivant ), il a sombré dans la dépression et l'alcoolisme et un jour, il décide d'aller se venger et il retourne sur les lieux de son travail et prend tout le monde en otage.
 

Et celui que j'aimerai faire produire en pro, sera un film plus intimiste sur un enfant de 17 ans qui a perdu sa mère jeune et depuis avec son père les relations sont froides et distantes.
Il y a un lieu qui l'intrigue et qui pourrait lui apporter des réponses sur lui même et qui va changer sa vie profondément.

Pour celui là, il y aura une part de fantastique dans l'histoire.

Et pour les deux, j'ai déjà la fin de l'histoire. 

Bonjour Julien (FCP), pardon, je suis parti avant toi sans te dire au revoir alors que toi, tu ne l'as pas oublié (merci) et je n'ai pas commenté tes 2 idées.

 

Du moment que tu connais déjà la fin, elles restent toutes les deux recevables.

 

La 1ère me rappelle un film français encore récent et vu sur le câble. Mais il n'y a pas de titre de propriété sur les idées.

 

Perso, je préfère la seconde en t'avertissant toutefois que le fantastique ne dispense pas d'un vrai travail sur le fond. Tes fiches t'y préparent.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By confinefilm
      Alors qu'il s'apprête à sortir faire des courses, un homme réalise qu'il est emprisonné chez lui.
       
       
       
    • By Samhain
      Bonjour tout le monde !
       
      L'année dernière, j'avais réalisé un court-métrage intitulé MEATIC pour le Nikon Film Festival (que revoici : ). Je l'avais posté ici et avais reçu de chaleureux retours, ce qui m'encourage aujourd'hui à revenir vous partager ma nouvelle participation à ce festival.. Pour rester dans les jeux de mot alimentaire, je l'ai sobrement intitulé OUIZZA.
       

       
      Synopsis : Deux amis se lancent dans une partie improvisée de ouija.
       
      Vous pouvez le visionner au lien suivant : https://www.festivalnikon.fr/video/2020/921
       
      Si le film vous plaît, n'hésitez pas à le soutenir en votant pour ("soutenir le film" en-dessous de la vidéo), à le commenter (que ce soit ici ou sur la page du Nikon), et, pour les âmes les plus généreuses, le partager (même pour vous moquer, je ne suis pas rancunier) : tous vos avis sont les bienvenus.
       
      Merci à ceux qui le visionneront !
    • By Max Gordon
      Bonjour à tous ! Je vous présente mon tout premier court métrage ! Ne soyez pas des moutons, ouvrez les yeux et dites moi ce que vous en pensez !
       
      J'ai encore beaucoup de chose à apprendre sur la réalisation et tout ce qui touche à ça, donc vos critiques constructives sont les biens venues !
       
      Merci à tous !
       
    • By Max Gordon
      Bonjour à tous ! Je vous présente un de mes courts-métrages. Je serais ravi d'avoir vos avis. Ne soyez pas trop dur, je l'ai réalisé pendant la semaine de Noël avec ma famille avec comme seul matériel un trépied, une caméra et un objectif !  
       
      Merci à tous !
    • By simsim
      Bonjour, voila sa fais 2 ans que je fais des études en audio visuel et pour la fin d'année on devait réaliser, chacun, une adaptation d'une oeuvre de notre choix ! J'ai donc choisi la marque jaune et je voulais vous le partager ! rassurez-vous il est un pue moins longue que le dernier  en espérant qu'il vous plaira n'hésitez pas a me fair vos retour ! 
      Ps : j'ai pris quelque liberté vis a vis de l'oeuvre original et si vous avez quelque conseille pour le montage ( on dois rendre le film pour le 3 donc j'ai encore le temps de fair quelque modification ) 
      merci d'avance !
      SimSim
       
    • By Documentariste
      A travers l'analyse d'un film expérimental je vous propose deux sujets traités dans deux vidéos :
      - le rapport entre le documentaire et la fiction
      - l'incarnation des personnages
       
       
       
       
    • By jojo2314
      Bonjour à tous,
       
      Cela fait un petit bout de temps que je n'avais pas posté de vidéo sur le forum mais c'est toujours un plaisir de revenir ici ! 
       
      Je vous présente une petite réalisation en mode "found footage"  amateur que j'ai monté il y a quelques mois. A la base, les séquences tournées servaient de fil conducteur sur une semaine d'animation spécial Halloween dans le centre équestre où je travaille. 
       
      Je me suis finalement décidé à regrouper le tout pour m'amuser et voir ce que ça pouvait donner.
       
      Je sais que ce genre particulier n'est pas au goût de tout le monde, mais n'hésitez pas à donner vos avis sur le court-métrage !
       
      Chevillon la nuit (Archives 2019)
       
      Synopsis : Retour sur l'Affaire des disparus de Chevillon.
       
       
       
       
       
    • By Solfonick
      Bonjour, je cherche un nouveau reflex/hybride pour un rendu cinéma pour des court-métrages et webséries.
      J'ai un budget d'environ 600 euros et j'aimerais un appareil avec un minimum de réglages à faire dans la caméra et qui me permette d'avoir un bon rendu avec un minimum de matériel lumière. Me permettant ainsi de tourner rapidement pour mes webseries.
      A votre avis quel appareil devrais-je choisir ?
      Merci d'avance 
    • Guest
      By Guest
      Bonjour, aparté strictement réservé à la fiction et à ses apprentis !
       
      On l'a vu ou entraperçu dans la présente rubrique, il est très vite tentant de se fier à une structure de récit procédant d'une évolution par étapes telles que les 12 du voyage du héros selon le monomythe déconstruit par Joseph Campbell jusqu'aux 15 temps forts relevés par Blake Snyder (scénariste et consultant à Hollywood décédé en 2009)
       
      Je sais pas vous mais j'ai toujours douté de la réelle efficacité de ne s'appuyer que sur cette seule approche pourtant voulue initiatique.
       
      (D'ailleurs, on s'en aperçoit jusque dans l'expérience même de Andrew Stanton, scénariste aux studios Pixar dans sa petite masterclass proposée encore dans cette présente rubrique du forum).
       
      On voit surtout le risque de nanar si on ne maîtrise pas ou qu'on passe à côté de l'essentiel. Il a fallu ici même concevoir un logiciel intérieur (le logiciel Métaphore) pour s'en préserver ...
       
      Il en est (difficilement) ressorti au moins à ceux qui s'y sont penchés ou que çà a intéressé, que le principe d'une histoire est de travailler les émotions jusqu'à devoir remonter à leurs sources notamment infantiles pour réussir à les rendre universelles et ainsi mieux les partager à tous.
       
      Apprendre et connaître des étapes à cet effet, c'est bien. Cà décompose l'ensemble de la structure d'un récit mais çà ne lui fournit pas la force et l'énergie pour la tenir debout !
       
      Pour celà, il faut passer à un stade supérieur et au lieu ici d'un long discours écrit, confus et soporifique, je me permets de proposer une dernière découverte sur Youtube sur les constituants d'une histoire assurant de faire travailler les émotions du public ... et mieux, de chaque spectateur et spectatrices tous âges confondus.
       
      A l'instar des contes de l'enfance (on y revient toujours !), il s'agit d'à présent procéder d'une alchimie et d'éventuellement s'y initier pour concevoir une histoire et la charger d'émotions.
       
      Exemple donc sur Blanche-Neige (des frères Grimm) :
       
       
      (Chaîne Mysteria sur YT récemment découverte sur la traduction "alchimique" de la contine "une souris verte" ! ... Oui, exactement, celle qui courait dans l'herbe  !).
    • By Samhain
      Bonjour tout le monde !
       
      Je me présente : j'ai 25 ans, et je suis fan de films d'horreur depuis toujours. À l'occasion de cette dernière édition du Nikon Film Festival, j'ai réalisé mon premier court-métrage intitulé MEATIC.
       

       
      Synopsis : Deux générations se font face lors d'un dîner qui n'a rien de commun.
       
      Vous pouvez le visionner au lien suivant : https://www.festival.../video/2019/928
       
      Ce film s'adresse à tous ceux qui aiment le gore, les applis de rencontres, et les cougars
       
      Si le film vous plaît, vous pouvez le soutenir en votant pour lui. Et surtout, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, je serais ravi d'en discuter et de pouvoir échanger.
       
      Merci à ceux qui le visionneront !
    • By Trist3lune
      Bonjour,
      je me permets de partager avec vous mon dernier court métrage réalisé dans le cadre d’un atelier vidéo.
      Bon visionnage et merci pour vos retours :-)
       
       
       
    • By mike13
      bonjour.
       
      je  m'apprête à tourner mon 1er court métrage le 12 octobre! je suis opé pour l'image , je possède le GH5 avec le dernier objectif grand angle de lumix , le 10-25, une merveille au passage
       
      par contre pour le son je suis totalement novice!
      je me pause encore des questions. pour le moment,  je pense acheter  le Rode NTG + un cable XLR qui sera relié au zoom h4-2. ainsi qu'une perche et une suspension. Pour la prise de son c'est ok mais la ou je ne comprends pas, c'est qu'en enregistrant le son en externe par rapport à ma vidéo, ca doit être une vrai galère en post prod pour caller les voix? il doit exister une astuce je suppose? 2ème question : sur une scène avec mouvement , 2 personnes qui marchent par exemple, je dois le mettre ou le zoom h4-2 sur moi?  désolé mais j'ai du mal à visualiser.. et avant de tout acheter je veux être sur d'avoir tout compris
    • By TheMazMovieShow
      Troisième édition du mazmovieshow !

      Le festival de court-métrage amateur organisé par les jeunes de Mazingarbe (Pas-de-Calais) 
      Si vous avez entre 11 et 25 ans et que vous faites des films, ce festival est pour vous !
      Moins de 10mn, thème libre, pas de frais d'inscription, de nombreux prix à la clé, date limite d'envoi des films le 19 octobre (ne trainez pas !) ... 
      Infos et inscriptions : www.mazmovieshow.fr

      La page FB du festival : https://www.facebook.com/The-Mazmovie-SHOW-211669472673744/
       
      voilà vous savez tout :-)
      On attend vos œuvres !
      Maz Movie Show
    • By simsim
      hello a tous voila a l'occasion du marathon vidéo 48 h ( concourt de court metrage ou on a 48H pr fair un film ) j'ai fait un film avec de magnifique bande noir totalement artificielle :
      bon celui ci n'est pas la version qu'on a présenter au concourt, j'ai rajouter un petit bêtisier a ( les bétisier sa fais pas pro mais qu'est ce que j'aime ça ) et aussi nos nom au début et le titre du film. 
      si vs avez ds avis 
      sim
       


  • DISCUSSIONS RÉCENTES

    • Je suis parfaitement d'accord avec Comemich. Je ne peux pas regarder la plupart des films qui sont présentés ici et ailleurs avec des couleurs dites "naturelles", pour moi elles n'ont rien de "naturel", c'est juste laid en plus d'être le niveau zéro artistique. Mais dès qu'on a une ambition artistique, on s'expose à la critique, ce que je trouve très stimulant. Je reste amusé par ceux et celles qui trouvent les images "belles" en regardant un journal TV sur leur TV UHD (je n'ai plus regardé la TV depuis 1998). Je trouve que c'est le summum de la laideur et parfaitement irréel. Et les photos et films en N&B, c'est "naturel" ? C'est critiquable aussi ?    "Couleurs naturelles" ça ne veut absolument rien dire. Nous n'avons pas tous le même nombre de cônes et bâtonnets, pas tous la même acuité visuelle, nous ne percevons pas en réalité tous les nuances de couleur de la même façon, de la même manière que nous n'entendons pas tous avec la même acuité ou ne percevons pas les goûts de la même manière. Dans un studio de mastering audio, beaucoup n'entendent aucune différence entre deux réglages différents (A/B), alors qu'elle est physiquement réelle et très bien perçue par l'ingé. Tant de gens ne voient pas la différence entre un rush en AVC ou HEVC et le même rush en RAW, alors que pour moi la différence est colossale. Je ne peux pas regarder de film sur youtube, je trouve ça d'une laideur absolue, je ne vois que des blocs, du banding, des artefacts de compression. Et que dire des personnes qui voient des saccades si un film n'est pas en 60 images / seconde, les obligeant à utiliser l'interpolation de leur téléviseur pour ne pas avoir mal aux yeux ? Et quid des téléviseurs qui sont la plupart du temps mal étalonnés et ne restituent pas les couleurs de la même manière ?    Et puis "naturel" dans quel sens ? On ne perçoit visuellement la réalité qu'a travers les limites de notre système visuel, qui est très loin d'être ce qui se fait de mieux. D'autres animaux que nous voient le monde très différemment, avec infiniment plus de nuances de couleurs (inimaginable pour nous qui avons l'impression de voir "la réalité", qui n'est que la notre due à nos limitations), un champ de vision beaucoup plus large, dans un spectre bien plus étendu, ou avec une acuité très largement supérieure. Alors qu'est-ce que ça veut dire des "couleurs naturelles" ? "Naturelles" pour qui ? C'est comme ça que vous voyez la vie, d'une façon aussi laide que les images des news TV ? Lorsque vous regardez un bananier devant un coucher de soleil, les bananes vous paraissent-elles aussi jaunes que sous la lumière artificielle de votre cuisine ? A quel moment est-ce la couleur "naturelle" de la banane ? Qui peut dire la couleur qu'ont vraiment les choses qui nous entourent, étant donné nos limitations à ce niveau ? Le ciel est noir par exemple et si nous le voyons bleu c'est à cause de la diffusion de Rayleigh. Mais comment la Squille Multicolore, qui dispose du système visuel le plus perfectionné du règne animal, le voit-elle ?    Lorsqu'on fait de la création quelle qu'elle soit (j'inclus le documentaire dans la création), on ne cherche pas à reproduire exactement la "réalité" (la réalité de qui d'abord ?), ça n'aurait strictement aucun intérêt, on cherche à transcender, à montrer ce qu'on perçoit ou ce qu'on veut transmettre, à rendre l'émotion qu'on a éprouvé. Le cinéma est un spectacle, une illusion d'optique qui se joue des limites de notre perception visuelle, ça n'a vraiment rien de "naturel". Le fait de travailler l'éclairage, les décors, les teintes, les costumes, la colorimétrie, fait partie du processus artistique et on y passe beaucoup de temps. Est-ce naturel d'évoluer dans un paysage ocre habillé en jaune tout en ayant les cheveux bleus ? Pourtant, ça peut être bien réel (selon nos limites visuelles), ce sont des images du dernier clip que j'ai tourné à Rustrel (le Colorado Provençal). Pas besoin d'un travail d'étalonnage poussé pour que ces images ne paraissent pas "naturelles". Grâce à l'étalonnage aujourd'hui, j'aurais pu rendre le paysage vert, les cheveux de l'artiste châtains et sa veste noire. Cela aurait semblé plus "naturel" sans doute, tout en ne reflétant absolument pas la réalité de la scène. Mais tout ceci est totalement opposé aux news TV, qui n'ont strictement aucune vocation artistique.   Et pour finir, il ne faut pas perdre de vue que les images que nous voyons, outre la colorimétrie, n'ont rien de "naturel". Quand on regarde un film, à aucun moment on a l'impression de voir une véritable scène de la vie se dérouler devant nous, on sait qu'on regarde un écran et pas la réalité directement. Et un capteur, pas plus qu'une émulsion, ne "voit" de façon "naturelle" non plus. On sait que tel ou tel capteur tire sur telle dominante, que tous sont conçus pour être plus sensibles au vert, que la création de l'image qu'on va regarder passe par un processus complexe de transformation, que lorsqu'on regarde avec nos yeux il n'y a pas de bruit ou de grain.    Alors c'est quoi, des couleurs "naturelles" ? C'est culturel, biologique, chimique, physique ?  
    • Les téléviseurs ont des processeurs de traitement d'image de plus en plus évolués, et les technologies évoluent aussi (l'OLED par exemple est supérieur à votre écran "Retina" qui est un écran LCD, mais ils sont aussi plus chers et ont d'autres inconvénients). Chez Apple, les écrans OLED sont dénommés "Super Retina". C'est peut-être pour cela que vous avez trouvé les images plus agréables sur un téléviseur actuel.  
    • Pour la meilleure restitution en 4K, les téléviseurs LG OLED sont parfaits....  Test du labo FNAC pour le 48 pouces. Test par PP World :    
    • Bonsoir, Je possedé un Imac 27 pouces avec un écran Retina 5K. La qualité de visualisation est vraiment top, mais j'ai une question concernant la qualité video/photo en comparant avec un téléviseur 4K. Je suis allé dans un magasin d'électroménager (pour acheter un toaster  :mrgreen:), et j'ai été vraiment très surpris de la qualité de l'image en voyant des écrans tele 4k. Mes fils videos nature pris avec mon Dji Air2 s sont en 4K, et exportes en 4K, mais la qualité de mes films lorsque je les vois sur mon Imac (retina 5k), n'est pas la meme que ce que j'ai pu voir sur ces écrans tele. Mes films videos 4k, bénéficieront ils d'une meilleure qualité si ils sont visionnes sur un écran tele 4k ? Qu'en est il des images ? Merci d'éclairer ma lanterne   David
  • NOTRE SÉLECTION D'ARTICLES PREMIUM

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site