Jump to content

la grande Dame du Hi-8 et du DV


Thierry P.
 Share

Recommended Posts

Une grande Dame du cinéma s'en est allée, bousculée entre le énième feuilleton du Brexit, et la XXe édition d'un Acte qui ne sera jamais produit par la Century Fox...

 

et je ne m'en suis toujours pas remis.

 

Couv-745.thumb.jpg.86bb6b7c2f9a84b8bb5c9f801df49a3c.jpg

 

Elle s'appelait Varda, Agnès de son prénom. Et c'est peut-être la réalisatrice au monde qui a le plus utilisé les caméras vidéo Hi-8 et DV (ensuite je n'ai pas enquêté).

 

Une grosse admiration pour ce qu'elle a fait.

Car ses films sont amusants, croustillants, iconoclastes et inventifs. Je vous recommande d'en voir quelques-uns, seule manière qu'elle soit encore un peu parmi nous ?

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je me permets de partager cet hommage avec le souvenir perso d'une chanson pour l'associer à son Jacquot de Nantes, le garçon qui n'a pas grandi que dans un garage mais avec le virus qui les a unis, encore et à jamais :sleep:

 

Même que Michel Legrand est avec eux ...

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Pour ne pas parler qu'aux initiés, le Jacquot qu'évoque Cine7 est Jacques Demy,  le réalisateur de Peau d'Âne et des Parapluies de Cherbourg bien sûr, dont Agnès Varda, sa future épouse, a réalisé un film biographique intitulé précisément "Jacquot de Nantes".

 

Et le garage, est, si j'ai bien suivi, celui que le père de Jacques Demy aurait aimé que son fils reprenne..

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Lorsque le 18 mars dernier, Arte nous a programmé le documentaire  Varda par Agnès , je me suis empressé d'enregistrer ce film, loin de penser que 11 jours plus tard elle nous quitterait ... son optimisme et son dynamisme étaient si puissants que je la croyais immortelle.

La 1ère partie de ce documentaire a été mise aujourd'hui sur YouTube par Arte Cinema :

Dans ce documentaire, Agnès Varda revisite sa filmographie et commente ses inspirations , ses choix d'écriture et de tournage.

 

 

Mais on trouve en replay la 2ème partie de cette causerie :

https://www.arte.tv/fr/videos/083976-002-A/varda-par-agnes-2e-causerie/

 

Bonne lecture pour cette leçon de cinéma.

 

Edited by NOEL
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, homard a dit :

Varda sur la photo tourne avec un Sony TRV-900  ... 

Bonne réponse !

Cette question avait déjà été présente sur le forum le 16 mai 2018 ... et vibicchi avait répondu --> Sony DCR-TRV900 3CCD Mini DV

 

Sony DCR-TRV900 3CCD Mini DV.jpg

 

 

Edited by NOEL
Link to comment
Share on other sites

Bravo pour le TRV900. Je sais bien que le sujet avait déjà été traité mais je le pensais un peu plus ancien (le sujet).

Parmi les sites techniques, y compris ceux qui parlent d'image, beaucoup n'ont pas écrit une ligne sur sa disparition, alors qu'elle a inspiré beaucoup de personnes qui utilisent une caméra. Donc je préfère qu'on en parle plutôt deux fois qu'une.

 

Enfin, parmi les nombreux articles sur Agnès Varda qui sortent en ce moment, ce sujet technique n'est évoqué qu'en catimini.

 

C'est surtout la preuve que la vidéo "intimiste" est en partie liée au matériel qu'on utilise. La petite caméra de Varda effraie moins les gens qui sont approchés. Les petits caméras favorisent la philosophie de l'entretien spontané et non agressif...

 

Sachant qu'une Agnès V. était une solitaire (sachant s'entourer) avec de petits moyens documentaires, malgré sa réputation...

 

Link to comment
Share on other sites

"Les plages d'Agnès", du moins les images les plus récentes en 16/9, ont été tournées en HDV 25p avec la Sony HVR-V1E. La plus petite des HDV "pro" , de la taille d'une PD-150/170. J'ai revu le film hier sur Arte et j'ai trouve que ces images assuraient encore.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, homard a dit :

"Les plages d'Agnès", du moins les images les plus récentes en 16/9, ont été tournées en HDV 25p avec la Sony HVR-V1E. La plus petite des HDV "pro"  ....

La Sony HVR-V1E est sortie en 2006 ... mais tout dépend ce que l'on appelle "la plus petite :smile: !

C'était la 1ère avec 3 capteurs.

C'est en 2005, qu'est sortie la plus petite (en taille et en poids) et la 1ère HDV dans la gamme prosumer. C'est la caméra Sony HVR-A1E.

 

Edited by NOEL
Link to comment
Share on other sites

C'est vrai, je l'avais oubliée celle-là, le seul "pro" que j'ai vu travailler avec l' HVR-A1E était un réalisateur qui tournait le plus souvent en DVcam plutôt qu'en HDV et en tout auto pour un magazine d' Arte ... Je lui faisais la lumière. "L'Art et la Manière" ça s'appelait :biggrin-2:

Pour Varda , je me souviens aussi avoir recherché dans mon carnet d'adresses un réparateur pour l' Akai VT-100 1/4" N&B pour relire les bandes 1/4" N&B de Jacques Demy. Je crois que c'était une série bouts d'essais fin années 60 début 70. Ce genre de matériel portable et plus encore le Sony Portapak était souvent utilisé à cette époque en particulier par des cinéastes militants.

Sur le site de l' IMDB il est question pour "Les Plages d'Agnès" d'une Panasonic GS400 comme caméra ... comme le film est très découpé à travers les âges, il est possible que cette caméra DV tri-capteurs ait été aussi utilisée.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

J'espère ne pas être un des rares à avoir regardé Arte ce soir (26 juin 2019) mais je tiens à exprimer ma sincère satisfaction d'avoir découvert "visages, villages" avec Madame Agnès Varda !

 

Pour ceux qui ont vu, je crois perso avoir compris le message laissé par Jean-Luc Godard sur sa porte restée fermée mais je ne crois pas qu'il fallait être si dur avec elle sur l'importance des souvenirs et que les visages collés en grand sur les murs lui en exprimaient autant sinon davantage (son facteur était d'une vraie émotion dans la généreuse innocence de sa petite peinture de lui et d'elle).

 

Ce docu permet de faire plus ample connaissance et j'ai même reconnu le Sony pxw-x70 de titof pour la filmer car je suis sûr que chacun et chacune se sent concerné et même impliqué.

Link to comment
Share on other sites

bonsoir Patrice,

quelle belle soirée avec ce ciné -docu sur les gens et les villages de France....

le duo JR (jean rené) photographe atypique et Agnès Varda est un pur bonheur !!!!!!!!

dommage que J L Godard nous fasse un petit caprice .a la fin ...!!!!!!

quel plaisir ...:27_sunglasses2x2:

 

 

Link to comment
Share on other sites

Salut Loupiod, le docu m'a bien confirmé (et répété) que les gens de cinéma sont des méga-sensibles difficilement gérables (mais quel panache à chaque fois même quand c'est trop dur).

 

J'ai remarqué qu'elle s'est appuyée sur la même porte et donc le même message quand elle a craqué en larmes (en effet gentiment soutenue par le photographe) et sans doute pour en saisir et en accepter la vérité.

 

Pour çà que je les adore et que son facteur m'a ému (l'humilité force au "presque") autant qu'elle car tout existe partout et chez tous (il faut seulement le détecter et peut-être en parlant aux gens sur le même ton qu'elle. Cà aussi pas facile comme panache)

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up