Jump to content

Le Grand Cornu - Court Métrage

Rate this topic


valpar
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous, je vous partage ma nouvelle video postée sur youtube, avec un postulat très différent de ce que j'ai pu proposer jusqu'ici, une sorte d'immersion narrative dans un monde d'horreur et de ténèbres. N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé et à me faire des retours constructifs. Et pourquoi pas la partager ou vous abonnez. Merci d'avance et bon visionnage!
 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Valpar,

De très belles images, un superbe éclairage.

Le narrateur a une très belle voix, qui nous inquiète .

Ce doit être le 1er épisode d'une série .

C'est la mise en situation pour la suite mais je la trouve un peu longue.Il faut vraiment être concentré pour noter tous les détails de la narration surement pour la suite du récit.

L'ensemble est très bien et nous plonge dans cette atmosphère qui me fait penser à certaines scènes  de: Au nom de la rose !!

 

Un petit bémol la police de tes titres et génériques qui me semble dure à lire(ce n'est qu'un détail)

Bravo et j'attend la suite.

Link to comment
Share on other sites

Bravo ! Excellent ! Merci !

 

Et pourtant, pas trop fan des narrations littéraires sur des images mais dès que c'est chorégraphié sur des lumières de vérité qui viennent résonner comme une musique, je cesse (sur le chant) de me plaindre pour plutôt écouter et savourer :rolleyes:

 

Même pas peur ! Les lueurs des chandelles et des cierges apaisent et inspirent le savoir !

 

Un ballet !

 

(citation anonyme apprise aujourd'hui : "Regardes le soleil et l'ombre sera derrière toi" ... Mais bien-sûr que si qu'aussi peu fait partie du savoir :sleep:)

Link to comment
Share on other sites

C'est bien amené. La voix du récitant est bien adaptée. L'ambiance est réussie. Au bout de 30 secondes, on a tout compris. Au bout d'une minute, on commence à trouver ça redondant et un peu long. On attend la chute qui ne vient pas. Au bout de quelques minutes, on zappe sur la fin pour voir si ça débouche sur quelque chose. Mais rien ne vient. On reste sur sa faim. En conclusion:  8 minutes sans queue ni tête. Dommage ! Car une pointe d'humour sur les croyances que l'on nomme savoir aurait pu nous sauver de l'ennui.

Edited by Comemich
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous! Tout d'abord merci pour vos retours et d'avoir pris le temps de regarder la vidéo, cela me fait plaisir.

Le 04/11/2020 à 15:21, titof44 a dit :

L'ensemble est très bien et nous plonge dans cette atmosphère qui me fait penser à certaines scènes  de: Au nom de la rose !!

Si j'avais le budget j'aurai adoré mettre en scène les labyrinthes du monastère que l'on voit dans le film!

 

Il y a 17 heures, Ciné7 a dit :

Et pourtant, pas trop fan des narrations littéraires sur des images mais dès que c'est chorégraphié sur des lumières de vérité qui viennent résonner comme une musique, je cesse (sur le chant) de me plaindre pour plutôt écouter et savourer

Je suis ravi d'avoir pu vous happer dans cette dimension alternative et que le sous texte autour du savoir vous ai plu, c'est le fil rouge de ces écrits

Il y a 4 heures, Comemich a dit :

une pointe d'humour sur les croyances que l'on nomme savoir aurait pu nous sauver de l'ennui.

Je comprend votre propos et suis totalement conscient que l'angle que j'ai pris ne plaira pas à tout le monde. Il s'agit de lâcher prise et se laisser aller à un autre monde où des forces innommables règnent en  maître. A mon goût l'humour aurait été inapproprié pour un tel postulat. En revanche si vous aimez l'humour et les chutes, je vous invite à regarder mes autres videos qui pourrait bien plus vous convenir

Link to comment
Share on other sites

Rectificatif de la citation anonyme : "Tournes-toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi". C'est mieux dit et çà fait moins mal aux yeux !

 

Bonjour et merci Valpar. Oui, happé ! Le gêne de nos grands cinéastes italiens confirme survivre :eusa_clap:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Si on regarde ce film pour le juger uniquement d'un point de vue technique et pour l'expression du texte qui y est lu, je dirai que c'est bien réalisé, bien filmé, donc que du positif et rien à ajouter de plus. Par contre, diffusé en cette période sombre que nous offre l'année 2020, ce film a bien du mal à nous apporter le  réconfort et la joie que beaucoup d'entre-nous peuvent attendre. En conclusion, je comprends parfaitement le jugement exprimé par Comemich.

Link to comment
Share on other sites

J'aurais fait le baratin ésotérique plus court. Une minute, c'est largement assez pour mettre dans l'ambiance. A la fin, j'aurais ajouté une scène où une fille entre dans la pièce en allumant la lumière et dit: "Qu'est ce que tu fous dans le noir avec des bougies ?"

Link to comment
Share on other sites

Au contraire, NOEL et Comemich, c'est même un message d'espoir. La voie du réveil.

 

Ce sont les petites flammes qui dominent le travail de lumière (et de chorégraphie). La longueur n'est due qu'à la nécessité d'une structure pas toujours facile à maîtriser. Il faut dire qu'elle n'est jamais définitive et qu'on peut toujours l'améliorer et la consolider mais qu'il faut avoir la sagesse de s'arrêter à temps.

 

C'est peut-être et surtout le refus de couper le texte (difficulté du choix littéraire, avoir à rayer des morceaux).

 

Rien d'ésotérique, il s'agit de rappeler le pouvoir de chacun.

 

(Perso, pas encore à l'aise avec la langue italienne parlée mais celle imagée, je ne cesserai de l'apprendre). 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Effectivement c'est une lueur d'espoir dans un monde obscure. Je comprend que la dark fantasy et l'horreur cosmique ne plaise pas à tout le monde, mais faire une chute ubuesque aurait gaché tout le travail d'ambiance et ça n'est pas là où je veux amener la série. Le but est de raconter une mythologie, d'évoquer un monde où la malignité divine est maîtresse et où seul le savoir pourra permettre aux hommes de s'élever.

Quant à la longueur due au texte, j'avais déjà supprimé un paragraphe pour ne pas trop nuir au rythme qui se veut pesant, lent et insidieux.

Link to comment
Share on other sites

Désolé si je ne partage pas vos goûts littéraires, mais je trouve cette oraison d'une banalité affligeante. Je respecte les croyances pour ce qu'elles sont, mais je n'aime pas qu'on les fasse passer pour du savoir. C'est un abus de langage regrettable. Ce genre de texte a son intérêt, dès lors qu'on le lit avec une certaine distance critique. 

Link to comment
Share on other sites

C'est justement ainsi qu'il faut le lire (ou plutôt l'entendre) avec une distance critique. Ce n'est pas un texte religieux ou de croyances. C'est une métaphore de ce qu'on vit actuellement et la conclusion en propose une solution pour chacun.

 

Il ne demande pas le savoir mais de chérir le savoir pour mieux se sortir de cette obscurité (obscurantisme). En un mot, s'informer pour réagir (j'allais dire "résister").

 

Le savoir ne prêche que la vérité (représentée ici par la lumière des flammes qui guide l'écriture du moine).

 

Très actuel son truc, à Valpar !

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Ciné7 a dit :

... Très actuel son truc, à Valpar !

Bof, peut être apprécié par toi ... dont la devise est : "Il ne s'agit pas de comprendre mais de croire" ... j'ai pourtant revu plusieurs fois cette vidéo ... mais sans vraiment apprécier cette suite de phrases trop denses et de teneur lugubre.

Le 05/11/2020 à 15:55, valpar a dit :

Je comprend votre propos et suis totalement conscient que l'angle que j'ai pris ne plaira pas à tout le monde.

... si vous aimez l'humour et les chutes, je vous invite à regarder mes autres vidéos qui pourrait bien plus vous convenir

Parmi ces autres vidéos je n'aime vraiment que "L'intrusion:bien: !

Link to comment
Share on other sites

Salut NOEL et pour le coup, je te comprends. La démarche de Valpar n'est certes pas évidente mais ne manque pas de courage. Ce n'est que du sous-texte qu'il faut traduire (soi et chacun). Je précise en effet, rien ne dit que ma traduction soit la bonne ou la meilleure. Perso, c'est la seule (et sauf à me croire, Valpar me comprendra).

 

L'intrusion, oui forcément ! L'action est beaucoup plus explicite.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up