Jump to content

Pour les amateurs d'Ennio Morricone


Recommended Posts

  • Replies 57
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Bonjour NOEL et merci perso (c'était joué d'avance) ! Bonjour manober !

 

Je n'apprécie que quand la partition et l'orchestration est respectée et c'est ici le cas :bien:

 

Un puriste dont Ennio Morricone en personne émettrait toutefois une réserve sur le doigté sur les cordes de la guitare électrique qui doit être encore plus marqué (exigence absolue du maestro racontée par le guitariste de Et pour quelques dollars de plus qui a dû répéter le jeu en forçant toujours plus à chaque fois jusqu'au résultat voulu :)).

 

En retour, je ne l'avais pas vu à la télé mais découvert sur Youtube, il y a ce jeune homme qui à défaut de l'orchestration restitue très bien une partition toute aussi connue du mastrounet :

 

 

Au fait, mon cher NOEL, Ennio Morricone donne un concert à Nîmes le 23 juin :w00t: !

Link to comment
Share on other sites

Par contre, NOEL, merci aussi car je vais m'intéresser également aux autres moments de ce concert qui semble dédié à la musique de film !

 

(Bonjour également titof).

 

EDIT : Bon ben d'accord, j'en ai trouvé que 2 autres (le parrain et star wars) mais ils vont bien en ajouter.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et encore un vrai merci à NOEL pour ce topic sur cette orchestration très honorable.

 

Le souci, c'est que c'est mis en ligne sur la rubrique BLA BLA BLA et qu'il n'en faut pas plus à Ciné7 notamment lorsqu'il s'agit d'Ennio Morricone ...

 

Tout jeune, je ne voulais déjà pas l'enfermer dans le western italien (malgré son immense talent en la matière) et j'ai découvert ses autres registres dont un que je souhaite partager pour le saluer (Ici pour Brian De Palma qui a dit de lui que c'était un génie avec une tête de comptable ... Snif) :

 

 

J'en profite aussi pour un petit secret sans importance car d'un passé lointain mais qui concerne un autre registre du mastrounet.

 

Pour mon 1er court-métrage finalement réalisé par un autre mais dont mon scénario avait valu à ma chère maman, un coup de fil de Gérard Darrieu disant à peine avoir décroché : "Madame, votre fils est un génie", j'avais tout essayé depuis Paris pour obtenir (mais en vain) les droits de cette petite mélodie magique du répertoire d'Ennio Morricone :

 

 

Au fond, ma seule consolation aura été qu'il a signé la musique du film qui m'aura permis mon 1er tournage et mes 1ères frasques en coulisses aux Studios de Boulogne (One two two, 112 rue de Provence de Christian Gion).

 

Merci NOEL pour tous ces souvenirs rien qu'avec un topic plein de sympathie :eusa_clap:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Ciné7 a dit :

Bonjour à tous et encore un vrai merci à NOEL pour ce topic sur cette orchestration très honorable.

J'en profite aussi pour un petit secret sans importance car d'un passé lointain mais qui concerne un autre registre du mastrounet.

Pour mon 1er court-métrage finalement réalisé par un autre mais dont mon scénario avait valu à ma chère maman, un coup de fil de Gérard Darrieu disant à peine avoir décroché : "Votre fils est un génie", j'avais tout essayé depuis Paris pour obtenir (mais en vain) les droits de cette petite mélodie magique du répertoire d'Ennio Morricone :

 

Au fond, ma seule consolation aura été qu'il a signé la musique du film qui m'aura permis mon 1er tournage et mes 1ères frasques en coulisses aux Studios de Boulogne (One two two, 112 rue de Provence de Christian Gion).

 

Merci NOEL pour tous ces souvenirs rien qu'avec un topic plein de sympathie :eusa_clap:

 

Bonsoir Ciné7,

Merci pour évoquer tous ces souvenirs et tes éloges pour ce grand maître de la musique de film.

 

Je corrige le titre du film --> One two two = 122 ... donc c'est 122 rue de Provence  :smile: !! 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour NOEL,

 

Obligé de raconter mes frasques en coulisses. Le film raconte les séjours des notables et hommes politiques de l'époque dans une maison close qui a vraiment existé sous le nom de One two two parce qu'elle se trouvait au 122, rue de Provence.

 

Quand je dis frasques, j'exagère (j'étais encore jeune et innocent :eusa_think:) mais j'avais sympathisé avec ces dames (qu'on voit en bas de la couverture) dont celle à droite sur la photo qui a d'ailleurs fini gendarmette avec Louis de Funès :

 

 

Oui néanmoins merci encore NOEL, j'avais mis 112 au lieu de 122 :eusa_wall:

Link to comment
Share on other sites

Je m'aperçois que le film situe plus exactement à quel âge j'ai traîné mes guêtres aux studios et enquiquiné "la profession". Le film est sorti en 1978 et a donc été tourné en 1977. J'avais ainsi 15/16 ans (né en septembre 1961) mais je me revois plus jeune (mémoire quand tu nous tiens). Mais c'est vrai, j'étais en 3ème et la seconde qu'on m'avait imposée ne me convenait pas du tout pour espérer le concours de l'Idhec (devenue Femis) visé depuis la 5ème. D'où ma révolution perso de sécher les cours en fin de collège et de m'en remettre aux dires de Marcel Carné sur l'apprentissage de terrain au lieu "d'aller user ses fonds de culotte".

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Monsieur Robert, je vais me mettre à vous vouvoyer ...

 

Sinon, comment çà va toi, qu'es pas le dernier à être resté sacripan et depuis plus longtemps que moi d'ailleurs ;)

Link to comment
Share on other sites

Non malheureusement car çà fait longtemps que ce n'est plus le milieu que c'était et je n'ai plus l'âge d'avoir un culot de sacripan (Quoique ...). Comme je le dis aux jeunes notamment sur le forum, on devait déranger les pros pour se renseigner soi-même car on n'avait pas les making of des dvd ou blu-ray. Et je n'ai pas de projet pro (... pour le moment puisque c'est pas normal que çà me titille encore à ce point là).

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

En tant qu'amateur moi-même d'Ennio Morricone et de son association avec le réalisateur italien Giuseppe Tornatore, je vous partage avec plaisir leur dernier cru, cette publicité pour un parfum avec la grandissima Sophia Loren (qui d'ailleurs s'étaient mariée tout près de chez moi à Sèvres avec le producteur Carlo Ponti).

 

 

 

(Elle était aussi la star préférée de mon amour de ma vie).

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Ciné7,

 

Désolé, mais si ce n'était écrit je ne devinerais pas que c'est Sophia Loren ... pour moi c'est une autre personne :

Les grands spécialistes devraient quand même s'inspirer des traits d'origine de la personne en s'aidant de photos au lieu d'improviser bestialement)

 

588882132_SofiaLorenPUB.thumb.jpg.77c66cc9ca7c0e69fb7a9117d8d38d44.jpg

 

Une comparaison amusante :

Brigitte Bardot née le 28 septembre 1934

Sophia Loren  née le 20 septembre 1934

... voir les photos aujourd'hui de ces deux stars d'autrefois .... cherchez l'erreur  ...  :smile: !

 

Merci quand même pour revenir  sur nos souvenirs pour le grand maître de la musique de film "Ennio Morricone"  :bien: 

... malgré tout la photo ci-dessus ne m'évoque pas du tout la Sophia du film "il était une fois dans l'Ouest".

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, NOEL a dit :

... malgré tout la photo ci-dessus ne m'évoque pas du tout la Sophia du film "il était une fois dans l'Ouest".

Bonjour NOEL, c'est parce que Sophia Loren n'a pas joué dans "il était une fois dans l'ouest" (contrairement à Claudia Cardinale).

 

Ta confusion reste compréhensible et pardonnable. Moi aussi, j'ai tendance à mettre les vraies stars dans le même lot (et mon amour de ma vie aimait aussi la Cardinale).

 

Même après 80 ans, elle savent préserver leur aura et une belle image de tout un patrimoine :sleep:

Link to comment
Share on other sites

Oui, erreur de ma part ... mais ça ne change pas mon point de vue sur son changement de look complet après la chirurgie--> le choc  et la presse en 2014

(j'ai parlé de BB et Sophia exactement le même âge, une semaine d'écart :smile:)

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que nos stars françaises (qui telles nos Simone Signoret, Annie Girardot et Jeanne Moreau, ne se considérant d'ailleurs pas comme des stars) préféraient assumer leur âge et leurs rides parce que les rôles existaient et qu'elles les servait.

 

Même B.B. (qui a lâché le cinéma pour d'autres raisons) pourrait encore avoir des rôles magnifiques sans lifting.

 

C'est la légende en plus du patrimoine (Hollywood s'était entiché du cinéma italien et c'est resté dans le côté "star" parce qu'icône des majors).

 

Claudia Cardinale a réussi à l'éviter (en ne partant pour la Paramount que pour Sergio Leone aussi italien qu'elle).

Link to comment
Share on other sites

Deux vieilles copines se racontent leurs souvenirs de jeunesse à la terrasse d'un café

- tu te rappelles, quand on avait vingt ans, on rêvait de ressembler à Brigitte Bardot.

- oh oui ! je m'en souviens bien.

- bon,  ben maintenant, c'est fait !

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, JFL a dit :

Deux vieilles copines se racontent leurs souvenirs de jeunesse à la terrasse d'un café

- tu te rappelles, quand on avait vingt ans, on rêvait de ressembler à Brigitte Bardot.

- oh oui ! je m'en souviens bien.

- bon,  ben maintenant, c'est fait !

Bonjour et bravo JFL. En plus, je la connaissais (la blague, pas B.B.) mais satisfecit à toi :eusa_dance-2:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share


×
×
  • Create New...

Important Information

j'accepte les cookies de ce site. Terms of Use

Please Sign In or Sign Up